Jorge Viegas réélu président de la FIM

Le Portugais Jorge Viegas a été plébiscité par les fédérations nationales et réélu pour un second mandat à la présidence de la FIM.

Jorge Viegas réélu président de la FIM
Charger le lecteur audio

Après un premier mandat de quatre ans, Jorge Viegas a été réélu à la présidence de la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) lors de l'Assemblée générale annuelle qui se tenait ce vendredi à Rimini, en Italie. Le responsable portugais a obtenu 99% des votes exprimés par les fédérations nationales.

Arrivé à la FIM dès 1992, Jorge Viegas y a occupé plusieurs rôles au fil des années, notamment celui de président de la Commission des promotions, jusqu'à devenir le vice-président de l'institution entre 1996 et 2014. Un temps membre du Comité olympique portugais, cet ancien pilote de motocross, également passé par la vitesse sur circuit (il a disputé quelques Grands Prix en 250cc) et l'Endurance (il a participé aux 24 Heures Motos), a aussi fondé la fédération portugaise et dirigé le circuit d'Estoril. Il a succédé à Vito Ippolito, en poste depuis 2006, à la présidence de la fédération en 2018.

"Je suis très reconnaissant pour le soutien que j'ai reçu et qui ne s'est jamais démenti, et à l'égard des fédérations qui ont estimé que je méritais leur vote", a déclaré Jorge Viegas. "Ces quatre dernières années ont été une aventure extraordinaire qui n'a été rendue possible que grâce à l'incroyable équipe avec laquelle j'ai travaillé. Je ne pourrais jamais suffisamment exprimer ma gratitude pour leur motivation, leur disponibilité et leur amitié. Ils sont véritablement ma famille."

"Je dois également remercier les fédérations nationales et les CONU pour les accomplissements exceptionnels que nous avons réalisés ensemble, grâce à des objectifs communs associés à notre travail acharné et à une formidable collaboration. Je suis honoré de travailler avec chacun d'entre vous, et mon souhait le plus cher est de continuer à le faire à l'avenir."

"Nous avons déjà développé de nombreuses initiatives en relation avec le 120e anniversaire de la FIM en 2024. Nous pouvons maintenant commencer à les planifier et à les mettre en œuvre, parallèlement aux nombreux autres projets que nous avons pour les quatre prochaines années et, espérons-le, au-delà également."

Lire aussi :
partages
commentaires

Yamaha le sait : il va lui falloir inscrire des wild-cards en 2023

KTM admet avoir poussé "trop vite" certains pilotes vers le MotoGP