MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
1 jour

Kallio s'attendait à des KTM "plus rapides" aux essais de Sepang

partages
commentaires
Kallio s'attendait à des KTM "plus rapides" aux essais de Sepang
Par :
6 févr. 2018 à 15:45

Si retard sur les leaders est resté stable durant l'hiver, les écarts chronométriques étriqués ont fait chuter les KTM au classement lors du test de Sepang.

Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing

À l'occasion des premiers essais officiels de la saison, à Sepang, KTM n'a pas failli à sa réputation avec un programme de tests très chargé tout au long des trois jours. Début 2017, Pol Espargaró s'était même réjoui du nombre pléthorique de pièces mises à disposition par le constructeur autrichien en Malaisie, autant de cadeaux "comme si c'était Noël" pour reprendre ses dires de l'époque.

Ces mots, l'Espagnol aurait également pu les prononcer cette année, mais une chute à haute vitesse lors de la deuxième journée l'a mis sur la touche, permettant à Mika Kallio de prendre sa part du travail. Un scénario intéressant pour le Finlandais, titulaire de quatre wild-cards l'an passé, et qui a donc pu se livrer à un exercice de comparaison entre la précédente version de la RC16, et la nouvelle.

"C'est bien sûr dommage pour Pol, qui n'a pas piloté, mais d'un autre côté j'ai récupéré sa moto", a-t-il pesé au sortir des essais. "Par conséquent, j'ai pu faire des comparaisons entre l'ancienne et la nouvelle moto, voir quelles sont les différences. Nous savons donc très bien ce que nous devons faire pour les prochains essais, et avant que la saison commence."

Écart stable, mais chute dans le classement

Il y a un an, la marque de Mattighofen n'avait pu que constater l'ampleur de la tâche qui s'annonçait, alors qu'elle accusait au cours des premiers tests un débours de près de trois secondes sur le sommet de la hiérarchie. Un an plus tard, force est de constater que ce retard a été divisé par deux. Une évolution à nuancer cependant pour KTM, car celle-ci va de pair avec un resserrement du plateau au niveau chronométrique.

Et en échouant à passer sous la barre des deux minutes, les trois pilotes de la marque autrichienne ont au final obtenu un classement aux temps combinés peu reluisant, puisqu'ils ont terminé en tir groupé de la 17e à la 19e place. "L'écart qui nous sépare de la tête est de 1,5 seconde et je n'en suis pas satisfait", s'agace Kallio. "Je m'attendais à ce que nous soyons plus rapides."

La nouvelle KTM a beau avoir étrenné un nouveau carénage, le Finlandais n'a pas eu l'occasion d'effectuer un nombre de tours significatifs pour se faire une idée de celui-ci, la faute notamment à deux chutes qui sont venues réduire son temps de roulage en Malaisie.

Un nouveau châssis a par ailleurs bien été essayé, mais celui-ci procure pour le moment aussi bien des bénéfices que des handicaps à la nouvelle machine. "L'an dernier, tous les pilotes [KTM] étaient à la recherche d'un meilleur comportement en virage", rappelle Kallio. "C'était notre plus gros problème. C'est donc sur cela que nous avons travaillé, et nous avons trouvé quelque chose avec le nouveau châssis, c'est donc mieux niveau pilotage. C'est moins physique."

"C'est une bonne direction, mais nous manquons de quelque chose à côté aussi. Ceci dit, c'est quelque chose d'assez normal, de gagner dans un domaine mais au détriment d'un autre, et nous ne sommes pas épargnés par cela. Nous allons donc voir si nous pouvons compenser cela."

Réponse à Buriram, du 16 au 18 février prochains, pour la deuxième séance d'essais officielle de l'année 2018. 

Article suivant
La Dorna lance officiellement la Coupe du monde FIM MotoE

Article précédent

La Dorna lance officiellement la Coupe du monde FIM MotoE

Article suivant

Stoner ne trouve pas "que le niveau ait tellement augmenté" en MotoGP

Stoner ne trouve pas "que le niveau ait tellement augmenté" en MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de Sepang en janvier
Catégorie Mardi
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Mika Kallio
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Willy Zinck