Kallio - "Ma carrière n'est pas finie, j'espère revenir en 2017"

Mika Kallio vient d'entamer son programme d'essais avec KTM. L'occasion pour lui de rappeler qu'il ne compte pas se contenter de développer la RC16 : il espère également concrétiser en participant au retour en course de la marque.

Le Finlandais a défendu durant six ans les couleurs du constructeur autrichien, avec qui il a gravi les échelons des catégories 125cc puis 250cc. Resté depuis en bons termes avec KTM, il s'est intéressé à son projet de retour en MotoGP dès l'été dernier et a décidé à la fin de la saison 2015 de mettre sa carrière entre parenthèses pour prendre en charge le développement de la RC16.

"J'étais vraiment intéressé pour différentes raisons," explique-t-il sur le blog du constructeur. "D'abord, on a une histoire commune et je connais les gens de KTM depuis de nombreuses années. Deuxièmement, je sais que quand ils commencent quelque chose ils le font très sérieusement. C'était important pour moi, parce que je savais qu'ils allaient travailler dur et essayer d'être les meilleurs en piste."

"Il faut dire aussi que j'ai couru pendant de nombreuses années en Moto2 et cette saison, à l'inverse de l'année dernière, j'ai eu du mal à obtenir de bons résultats," poursuit Mika Kallio, Vice-champion du monde en 2014 mais en proie à de grosses difficultés cette année. "Avec les changements chez Dunlop, j'ai eu beaucoup de mal à trouver un bon feeling. Je savais qu'ils conserveraient en 2016 la même stratégie avec les pneus et c'était une autre raison pour laisser tomber le Moto2 et chercher autre chose."

Le bon pilote pour développer la RC16

KTM avait déjà en la personne d'Alex Hofmann un pilote capable de réaliser les premières évaluations, mais il lui fallait trouver celui qui pourrait pousser la moto dans ses retranchements et c'est naturellement vers un pilote à la carrière encore récente qu'il fallait se tourner. Connu pour son application et sa bonne coopération avec les teams techniques, Mika Kallio était l'homme de la situation.

"Pour moi, personnellement, c'est bien de faire partie de ce genre d'équipe," souligne-t-il. "J'ai toujours été le genre de pilote qui aime développer des motos et je m'intéresse aux petits détails. Pendant un week-end de course j'aime toujours vérifier toutes les données moi-même, en tant que pilote je trouve tout ça intéressant."

"Je pense que KTM m'a choisi parce qu'ils pensent que je peux faire le job et que je peux être un bon pilote d'essais pour eux. C'est habituellement l'un de mes points forts : je peux apporter aux équipes de bonnes informations sur la moto et sur les détails qui ont besoin d'être améliorés. Je suis toujours prêt et j'aime tout tester."

J'espère pouvoir revenir en 2017 et démontrer à KTM que je suis suffisamment rapide pour courir pour eux.

Mika Kallio

A 33 ans, Mika Kallio conserve pourtant l'espoir que sa carrière ne s'arrêtera pas là. Il mise sur une bonne année de travail avec KTM pour être celui qui recevra la confiance de la marque à l'heure où la RC16 sera prête à faire ses débuts en course.

"En tant que pilote, on veut toujours courir avec les autres," reconnaît le Finlandais. "Je dois gérer ça d'une manière ou d'une autre et j'espère pouvoir revenir en 2017 pour disputer les courses et démontrer à KTM que je suis suffisamment rapide pour courir pour eux. Je pense que ma carrière n'est pas finie : après un an passé à faire des essais et à aider de projet, j'espère que je pourrai revenir sur les Grands Prix."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP , Moto2
Pilotes Mika Kallio
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Type d'article Actualités
Tags ktm