MotoGP 2017
Dossier

MotoGP 2017

KTM - De premières expériences bénéfiques avant le grand saut

Après plus d'un an de roulage, KTM a désormais les cartes en main pour préparer la saison de compétition qui se profile.

KTM - De premières expériences bénéfiques avant le grand saut
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Le garage Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing, et son ingénieur Paul Trevathan
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Un mécanicien Red Bull KTM Factory Racing au travail
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
L'ambiance chez Red Bull KTM Factory Racing
Le stand Red Bull KTM Factory Racing avec Paul Trevathan et Mike Leitner
La moto de Mika Kallio, Red Bull KTM Factory Racing
Le garage Red Bull KTM Factory Racing

Depuis le 29 octobre 2015, date des premiers tours de roues de la KTM RC16 sur le Red Bull Ring, aux mains d'Alex Hofmann, 15 séances d'essais ont été organisées, couvrant 40 jours et des centaines de kilomètres. L'équipe autrichienne a fait en sorte que son programme avance crescendo, passant d'un travail réalisé à huis clos à quelques séances partagées avec d'autres teams, jusqu'à la wild-card disputée à Valence, en novembre dernier.

"Techniquement, cela nous a aidés d'être en piste avec les autres", souligne Paul Trevathan, l'ingénieur qui était aux côtés de Mika Kallio pour ce Grand Prix et qui travaillera l'an prochain avec Pol Espargaró. "Nous avions fait le test MotoGP (en Autriche, en juillet, ndlr), nous connaissions donc certains domaines dans lesquels nous étions 'avec' les autres… mais nous n'avions pas pu ces dix ou même 20% supplémentaires qui émergent en course. Ça a été comme 'ouah, c'est une montagne !'" admet-il.

"C'était aussi la fin de la saison, ils faisaient tous leur dernière course en force, sans avoir grand-chose à perdre. Nous nous sommes fait une bonne idée de ce qui nous manquait, et ça n'a pas été si mal. Il y a eu des surprises et nous avons trouvé des solutions pendant le week-end."

"La course a été le point négatif, peut-être pas tellement pour nous mais plus pour Mika", poursuit le Néo-Zélandais en se remémorant l'abandon de la RC16 sur cette première course. "J'étais déçu pour lui, parce que c'était sa chance de courir à nouveau avec ces gars. Nous avons réalisé beaucoup de simulations de courses et nous ne nous sommes jamais arrêtés, n'avons jamais eu de problèmes techniques durant l'une d'elles… Le timing était donc terrible."

Un point faible identifié

L'étape suivante a été d'accueillir les pilotes choisis pour être les titulaires de l'équipe la saison prochaine, lorsque la RC16 s'attaquera cette fois à temps plein au championnat. Pol Espargaró et Bradley Smith ont pris leurs quartiers dans le stand KTM sitôt le rideau tombé sur la saison 2016, pour participer à deux premières séances d'essais avant la trêve hivernale - même si l'Espagnol a dû se contenter d'assister au second test en spectateur, pour des raisons contractuelles.

"J'étais déçu que nous n'ayons pas Pol [à Jerez] parce qu'il nous a énormément aidés sur l'électronique pendant le test [de Valence]. Il s'est principalement concentré sur ce point, avec le sentiment que le problème pour faire tourner la moto n'était pas une pure question de réglages, nous avons donc pris ses connaissances en électronique et nous avons beaucoup progressé", pointe Paul Trevathan.

Le domaine qui concentre l'attention des ingénieurs, c'est désormais le caractère général de la RC16 et en particulier sa maniabilité dans les virages. "Ce qu'il y a de beau, c'est que vous avez trois styles de pilotage différents et tous les trois disent la même chose", souligne l'ingénieur, rappelant que l'arrivée des titulaires a permis d'orienter le travail.

"Je pense que nous avons désormais démontré que nous avions un certain rythme. À mon avis, nous avons un package très équilibré avec la RC16 et ce qu'il y a de bien c'est que les trois pilotes que nous avons soulignent les mêmes manques. C'est quelque chose que nous suspections, mais nous voulions voir si les nouveaux allaient penser la même chose. Cela n'a pas interrompu notre développement, mais nous avons un peu temporisé jusqu'à ce que les nouveaux essayent la moto, ainsi nous avons pu être certains que nous allions dans la bonne direction."

"Il faut comprendre qu'en matière de MotoGP, la 'bibliothèque' de KTM est vide et nous devons la remplir. Ça n'est pas comme si vous pouviez aller prendre sur l'étagère une archive sur le châssis", illustre l'ingénieur. "C'est une immense courbe d'apprentissage et c'est l'aspect amusant des choses. Il ne faut pas que nous soyons déçus si nous connaissons un revers ou si nous faisons quelque chose de mal : parfois, faire quelque chose de mal est la façon la plus rapide de faire quelque chose de bien."

Tous ces enseignements doivent désormais mûrir pour mener KTM sur la bonne voie avant le retour en piste, fin janvier, pour la première des séances d'essais de l'année. Quant au rendez-vous avec la course, il est fixé pour le 26 mars, à Losail.

partages
commentaires
Le GP d'Autriche nommé meilleur Grand Prix de la saison MotoGP
Article précédent

Le GP d'Autriche nommé meilleur Grand Prix de la saison MotoGP

Article suivant

Ailerons - Lorenzo s'interroge sur l'argument de la dangerosité

Ailerons - Lorenzo s'interroge sur l'argument de la dangerosité
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021