KTM opposé au développement aérodynamique, mais résigné

Le constructeur autrichien aurait aimé que les ailerons disparaissent complètement, néanmoins il lui faut s'adapter au règlement aérodynamique en l'état.

KTM opposé au développement aérodynamique, mais résigné
Moto de Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Mike Leitner
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Moto de Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Mike Leitner, Red Bull KTM Factory Racing
Moto de Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing

La course au développement aérodynamique du MotoGP n'est pas pour plaire à tout le monde. Si Honda s'est déjà ouvertement opposé aux ailerons précédemment utilisés en catégorie reine, et introduits sous l'impulsion de Ducati, KTM en est ensuite devenu l'opposant le plus véhément.

Lire aussi :

Seulement, moins d'un an après avoir tenté de geler le développement aérodynamique lors d'une réunion du MSMA (les constructeurs engagés en MotoGP), la marque autrichienne doit se rendre à l'évidence et désormais suivre la même voie que la concurrence. Non sans regrets.

"Chez KTM, nous aurions préféré voir ce développement aérodynamique cesser en général, car nous ne pensons pas qu'il s'agisse d'une bonne décision pour le MotoGP. Mais les choses sont ce qu'elles sont, et nous devons nous adapter. Cela aurait dû être réglementé bien plus strictement dès le départ", regrette Mike Leitner, directeur de l'équipe.

"J'espère qu'à l'avenir ce ne sera pas aussi crucial que ça peut l'être pour les voitures. En Formule 1 les gens se plaignent que c'est trop ennuyeux, car il y a énormément de technologie et d'aérodynamique. Chez KTM, nous nous sommes battus pour réduire plus encore l'aérodynamique. Malheureusement, cela n'a été possible que dans une certaine mesure. Maintenant il nous faut en tirer le maximum."

Prenant le pli des choix réglementaires faits par le championnat, KTM a tenté de développer son carénage en cherchant, comme ses adversaires, à tirer la quintessence des limites telles qu'elles sont établies actuellement. "Nous allons dans une soufflerie avec notre moto", fait savoir Mike Leitner, qui n'exclut pas l'éventualité que l'équipe MotoGP puise avoir recours à la soufflerie de l'écurie de F1 Red Bull Racing. "Si le développement aérodynamique continue ainsi, alors il faudra réfléchir à de nouvelles stratégies pour le futur. Clairement, cela vaudrait le coup de prendre en compte cette option."

Lire aussi :

En attendant, l'équipe autrichienne poursuivra cette semaine le développement de sa RC16, qui à l'heure de se préparer pour la saison à venir inclut des nouveautés aérodynamiques à ses nombreuses évaluations. "Je pense que c'était notre point faible le plus important l'année dernière. On manquait beaucoup à ce niveau-là, tout le monde utilisait des ailerons et nous on n'avait 'rien'. Je pense donc qu'on a progressé là-dessus", soulignait Pol Espargaró après le test de Sepang.

Dans les jours prochains, il s'agira notamment de définir le package le plus à même de convenir au Grand Prix du Qatar, qui sera disputé dans moins de trois semaines sur la même piste que celle accueillant ce dernier test de la pré-saison, et où les appendices aérodynamiques seraient particulièrement utiles à KTM, selon Espargaró. "Je pense que le Qatar est une piste où on en a besoin. On avait été pas mal en difficulté l'année dernière, on avait eu beaucoup de wheelie. Il sera encore plus important qu'en Malaisie que ces ailerons soient effectifs [au Qatar]", juge-t-il, indiquant que deux options seront évaluées lors de ces essais.

Avec Gerald Dirnbeck et Willy Zinck

partages
commentaires
Valentino Rossi : 40 ans et 100'000 freinages
Article précédent

Valentino Rossi : 40 ans et 100'000 freinages

Article suivant

Suzuki : un team satellite en discussion "sous peu"

Suzuki : un team satellite en discussion "sous peu"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021