KTM veut être à la hauteur de ses pilotes et viser le titre

Avec Brad Binder, Pedro Acosta, Maverick Viñales et Enea Bastianini, KTM a formé un groupe de pilotes potentiellement redoutable sur la grille MotoGP. Une étape décisive vers le titre ?

Brad Binder, Red Bull KTM Factory Racing

Photo de: KTM

Maverick Viñales et Enea Bastianini, venus compléter la confirmation en interne de Pedro Acosta et, dès l'an dernier, de Brad Binder, ont fini de sceller un quatuor de pilotes extrêmement solide pour KTM. Pit Beirer en a bien conscience, à la fois car il connaît le potentiel de développement de chacun de ses pilotes et car il lui suffit d'observer factuellement le début de championnat pour savoir qu'il a réalisé un gros coup.

"Nous sommes heureux car nous avons pu réunir un package très prometteur en pensant à l'avenir. Avec Enea et Maverick, nous avons deux autres pilotes très forts à bord", se félicite le directeur de KTM Motorsports, qui observe : "Maverick a gagné en Amérique et [quand on voit] ce qu'Enea a fait au Mugello, on voit la qualité de ces pilotes."

"Si l'on regarde le classement à l'heure actuelle, le quatrième, le cinquième, le sixième et le septième sont avec nous", résume l'Allemand, dont l'esprit avance très vite vers la suite : "Si l'on regarde le classement, l'objectif est aussi visible : il reste trois pilotes devant nous. Cependant, je crois fermement qu'avec ce package, mais aussi avec Dani Pedrosa et Pol Espargaró qui sont dans la famille et travaillent sur la moto, et qui sont aussi deux garçons fantastiques qui parlent directement aux pilotes, je crois que cela forme un ensemble très, très fort."

"On n'a jamais de garanties quant à ce qui passera par la suite, mais j'ai le sentiment que cela va nous aider à franchir un autre pas dans cette catégorie pour aller vers notre grand objectif", ajoute Pit Beirer qui, s'il a déjà formulé le vœu de voir KTM se battre pour le titre par le passé, y croit maintenant plus que jamais. Car à ce jour, il est bien conscient qu'il manque encore un petit quelque chose au groupe autrichien pour s'affirmer comme un candidat solide face au mastodonte Ducati.

"J'ai le sentiment que dans une très, très bonne journée, nous pourrions gagner − cela nous manque depuis un moment − et, dans une bonne journée aussi, nous sommes la deuxième force derrière Ducati. Mais, d'autres jours, Aprilia est plus fort que nous, eux aussi font du très bon boulot. Nous n'y sommes pas totalement, il faut que nous progressions encore sur la moto, dans l'équipe, afin d'être véritablement compétitifs et de battre les leaders. C'est la raison pour laquelle je pense qu'Enea et Maverick peuvent apporter quelque chose au projet."

La course sprint de Jerez, en 2023, est le dernier succès en date de KTM.

La course sprint de Jerez, en 2023, est le dernier succès en date de KTM.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Questionné sur ce qu'il attend d'Enea Bastianini sur la RC16, Pit Beirer a expliqué : "S'il continue avec nous de la manière dont il a terminé au Mugello, nous serons très heureux ! Nous avons besoin d'un pilote rapide, nous avons besoin d'un grand niveau de qualité parmi nos pilotes. Quant à ce que j'attends, je dois retourner la question : qu'attend-il, lui, de nous ? Mon objectif est de lui fournir une équipe et une moto avec lesquelles il sera content. S'il est content, il sera performant."

"Nous devons mettre à profit le temps qui nous sépare de l'arrivée de ces pilotes pour faire en sorte que le package soit aussi prêt que possible pour être performant. La question n'est donc pas ce que nous attendons. Nous avons les meilleurs pilotes au monde pour se battre pour le podium et j'ai le sentiment que la pression est sur nous pour leur fournir le bon package afin qu'ils soient performants. Ils ont prouvé être compétitifs et gagner des Grands Prix, alors nous devons leur fournir le bon package pour qu'ils continuent à le faire."

Un seul objectif : gagner le championnat

Pour Francesco Guidotti, team manager de l'équipe officielle, ce double recrutement de taille est une nouvelle satisfaction face aux progrès accomplis ces dernières années sur le plan technique. "Nous sommes heureux que des pilotes d'autres marques s'intéressent à notre progression et à notre parcours", déclare-t-il à Sky Sport, en Italie. "Il est assez normal de se renforcer du point de vue des pilotes quand la moto atteint un certain niveau."

"Clairement, désormais avec quatre pilotes comme ceux-là, nous pouvons commencer à penser à une croissance entre plus constante", ajoute Guidotti. "Nous avons tous un seul et unique objectif, en tant qu'équipe, en tant qu'entreprise, et y compris les pilotes eux-mêmes : nous voulons gagner le championnat. L'intégration sera assez simple car nous allons tous dans la même direction."

Deux remplacements dans le groupe KTM, dans le but de former un quatuor ultra solide.

Deux remplacements dans le groupe KTM, dans le but de former un quatuor ultra solide.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Outre leurs qualités de pilotage, Pit Beirer voit dans ses deux nouvelles recrues le bénéfice de regards neufs, avec une palette d'expériences couvrant quasiment la totalité des autres motos du plateau. Ils doivent apporter leur contribution à l'évolution de la RC16, dont ils piloteront au sein d'un team Tech3 plus fringant que jamais une version identique à celle du duo de l'équipe d'usine.

"J'ai le sentiment que Brad est avec nous depuis si longtemps qu'il est très difficile, à la fois pour lui et pour nous, de changer de direction par rapport à ce sur quoi nous nous sommes accordés depuis longtemps. Et Pedro est un rookie ; il semble aimer notre package, il a réussi à être rapide immédiatement, mais j'ai le sentiment que nous avons besoin de l'apport de pilotes qui gagnent pour nous apporter une touche nouvelle."

"Je crois que tout est là, il faut juste que nous réunissions les bonnes choses, que nous renforcions le package. L'objectif, ce sont les trois pilotes qui nous devancent, c'est clair", insiste le responsable allemand.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Usé par les difficultés de Honda, Nakagami s'interroge sur son avenir
Article suivant Quartararo demande à Yamaha "d'investir" dans son équipe d'essais

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France