KTM s'organise pour s'en sortir "en termes de santé et de finances"

Ses deux usines ayant momentanément suspendu leur activité, KTM s'efforce de réagir à la crise engendrée par le coronavirus de la manière adéquate, en pensant à la fois à la santé de ses employés et à la solidité financière de l'entreprise. Pit Beirer nous explique comment les choses se sont organisées.

KTM s'organise pour s'en sortir "en termes de santé et de finances"

Depuis une semaine, les usines de KTM à Mattighofen et Munderfing, en Autriche, ont momentanément fermé leurs portes en raison de la crise du coronavirus. Le constructeur avait très tôt pris de premières mesures, puis les choses se sont accélérées en même temps que s'est répandue la pandémie. Le département course de Munderfing a été le premier à être fermé, puis c'est la production à Mattighofen qui a été affectée.

"J'ai compris assez tôt qu'il ne s'agissait pas de forcer la tenue d'une course quelque part, mais de réduire immédiatement les efforts et les coûts afin de donner de l'air à l'entreprise", explique Pit Beirer, le patron de KTM Motorsport, dans une interview accordée à Motorsport.com. "L'arrêt du département course a été décidé dimanche, et nous ne savions pas à l'époque que la situation allait s'aggraver. Avec la fermeture, nous sommes actuellement organisés jusqu'après Pâques, le 14 avril. Bien sûr, il va ensuite falloir observer la situation et voir combien de temps nous devrons vraiment rester fermés."

Lire aussi :

"Quand vous avez 300 personnes [au département course] et 80 pilotes, que tout le monde voulait commencer la saison à fond et qu'il faut ensuite les stopper, c'est incroyable. Cela a été la première décision au début", explique Pit Beirer. "Ensuite, il y a beaucoup de travail administratif derrière tout cela. On ne peut pas simplement dire aux gens de rester à la maison pendant quatre ou cinq semaines et que l'on verra ensuite. Il est de notre responsabilité de les arrêter en faisant bien les choses. Et il faut dire très clairement que le gouvernement fédéral autrichien a agi rapidement et avec détermination", souligne-t-il alors que le Chancelier fédéral a annoncé la semaine dernière un plan d'aide de 38 milliards d'euros pour l'économie autrichienne afin de sauver les emplois.

KTM, qui compte au total environ 4200 employés, est concerné par ces mesures, et Pit Beirer se félicite des moyens de sécurisation des emplois proposés durant cette période, touchant aux congés et à des mesures de chômage partiel. Quant à la compétition, elle n'est pas la préoccupation première compte tenu de la situation que chacun connaît, inédite tant par sa gravité que par son caractère global. "Nous sommes très loin des défis posés par le sport. Il faut réagir très vite et donner le bon exemple grâce à la visibilité de nos athlètes. Il faut faire ce qu'il faut maintenant pour maîtriser la situation", affirme le patron de KTM Motorsport.

L'usine KTM de Munderfing

L'usine KTM de Munderfing

"Ce qui est important maintenant, c'est que toute l'entreprise survive à cette crise en termes de santé, et aussi en termes de finances", poursuit Pit Beirer, bien conscient que la crise engendrée par le coronavirus aura aussi des répercussions économiques. "Il était important d'arrêter rapidement la compétition. L'entreprise a maintenant besoin d'air afin de réaliser des travaux importants et de maintenir ses 4200 emplois. On ne peut que remercier notre équipe, qui a compris relativement vite de quoi il s'agissait. Ce sont des mesures qui doivent être prises à la fois par notre personnel, par le gouvernement fédéral et par notre entreprise. Nous devons nous serrer les coudes, pour pouvoir remettre les gaz par la suite. Et nous aurons alors à nouveau du plaisir à courir."

En attendant que la situation revienne à la normale, les employés du constructeur sont, comme beaucoup de personnes en Europe, confinés chez eux et peuvent pour certains y travailler. "Dans les domaines de la conception, du développement et de l'électronique, il y a certaines choses qui peuvent être faites à la maison, mais à un moment donné il faut construire le matériel. Avec tout ce qui est destiné à l'avenir, les équipes vont continuer à la maison et revenir de la pause avec les plans de construction aboutis."

"Souvent, on manque de temps pour faire un travail conceptuel en dehors des activités quotidiennes. Si des ingénieurs intelligents ont du temps et peuvent penser à d'autres choses, alors de nouvelles inventions et certaines petites choses peuvent être créées et améliorées", souligne Pit Beirer, qui tente ainsi de faire avancer certains dossiers afin de ne pas "mettre complètement en veilleuse" l'activité du groupe. En attendant donc que les usines puissent rouvrir et que ces idées qui auront germé puissent se matérialiser.

partages
commentaires
Seul Honda a homologué son moteur 2020 au Qatar

Article précédent

Seul Honda a homologué son moteur 2020 au Qatar

Article suivant

Zarco espère que la situation "peut tourner à son avantage"

Zarco espère que la situation "peut tourner à son avantage"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Gerald Dirnbeck
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021