L'Argentine s'annonce plus favorable pour Valentino Rossi

C'est en leader du Championnat du Monde que Valentino Rossi se présente cette semaine sur le Termas de Río Hondo, le seul circuit du calendrier MotoGP sur lequel il n'est pas encore monté sur le podium. S'il s'est déjà imposé en Argentine, cela remonte à l'époque où ce Grand Prix était disputé à Buenos Aires et où il évoluait en 250cc... Marc Márquez avait alors 5 ans!

Dix-sept ans plus tard, le jeune Espagnol s'annonce comme l'adversaire le plus redoutable du pilote Yamaha, qui aura à coeur de profiter de ce déplacement pour conforter sa première place au Championnat. Sa motivation est d'autant plus forte qu'il estime pouvoir profiter sur ce tracé de caractéristiques favorables à sa machine.

"Sur le papier, cette piste est meilleure pour la M1. L'année dernière j'y ai disputé un bon week-end, même si quelques erreurs dans les premiers tours m'ont coûté le podium. Mon rythme était en revanche très bon dans la seconde moitié de la course. Il nous faut donc partir de là," annonce Valentino Rossi.

"Ce tracé est très différent de celui d'Austin. Généralement, les piste fluides conviennent mieux à notre moto, je pense donc - et j'espère - que l'on pourra se montrer un peu plus compétitifs qu'aux Etats-Unis," poursuit-il. "Mais c'est difficile : l'année dernière, Marc a dominé le week-end et la course. Quant à Dani [Pedrosa], il a lui aussi disputé une excellente seconde moitié de course et il a pu aller reprendre Jorge [Lorenzo] pour finir deuxième. Pour moi, c'est l'une des pistes sur lesquelles Marc s'est montré vraiment très fort l'année dernière. Essayer de finir plus près de lui peut constituer un bon objectif."

Je pense - et j'espère - que l'on pourra se montrer un peu plus compétitifs qu'aux Etats-Unis

Valentino Rossi

Les conditions de piste et l'usure des pneus qui en découlera seront des paramètres fondamentaux ce week-end. Trois pneus avant sont proposés par Bridgestone, dans les gommes soft, medium et hard. A l'arrière, les pilotes Yamaha et Honda pourront choisir entre un pneu hard et un extra-hard, soit une gamme un cran plus dure que les pilotes Ducati, Suzuki, Aprilia et Open. Compte tenu de l'usure des gommes qui peut l'avoir gêné par le passé, Valentino Rossi accueille bien volontiers cette sélection.

"J'espère que la météo sera bonne, parce qu'aujourd'hui ça n'est pas fantastique. Et j'espère aussi que les conditions de piste seront meilleures que l'année dernière," souligne-t-il. "En 2014 ça s'était avéré un peu difficile, et ce dès le départ parce que la piste était nouvelle. Ce n'est que le samedi et le dimanche que l'on a atteint un bon niveau d'adhérence. J'espère donc avoir un meilleur feeling dès le départ."

"Ce circuit est très difficile pour le pneu avant. Pas autant qu'Austin, mais je pense quand même qu'il sera très important de prendre la bonne décision concernant le pneu avant. L'année dernière, le bitume était complètement nouveau et on avait utilisé des pneus très durs. Voyons voir si ce sera pareil ou pas cette année. Ensuite c'est une question de trajectoires, [de gérer les] deux très gros freinages tout en étant très précis dans la partie fluide."

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Valentino Rossi , Marc Márquez
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Preview
Tags argentine, motogp, termas de rio hondo, valentino rossi, yamaha