La chronique de Randy Mamola - Les ailerons sont-ils vraiment trop dangereux ?

Les ailerons sont devenus un sujet chaud dans le paddock du MotoGP, ceux-ci continuant d'augmenter en taille et en quantité course après course. Pour Randy Mamola, il est temps d'analyser en profondeur leurs dangers.

La chronique de Randy Mamola - Les ailerons sont-ils vraiment trop dangereux ?
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Iannone, Ducati Team, Ducati
Andrea Iannone, Ducati Team, Ducati

À chaque course s'intensifie un peu plus le débat sur le fait que les ailerons aérodynamiques, qui font tant parler d'eux cette saison, soient appropriés ou non en MotoGP. Dani Pedrosa est le dernier pilote en date à avoir alerté, à Austin, sur les conséquences de possibles incidents. 

Je suppose que Dani a eu peur quand il a imaginé ce qui aurait pu se passer si, dans son accident avec Dovizioso, l'une de ces pièces était entrée en contact avec le corps du pilote italien.

Selon ses propres mots, Dani a demandé à "les stopper", en se référant à certaines équipes, en particulier Ducati et Yamaha, qui utilisent les ailerons les plus gros sur leurs motos.

La solution face au danger représenté est toutefois complexe.

Il est très peu probable qu'il y ait unanimité, parce que certains constructeurs les utilisent et d'autres non

Randy Mamola

Avant tout, il faut avoir à l'esprit que le règlement technique du MotoGP autorise ce type de dispositifs, même s'ils sont sur le point d'être bannis dans les petites catégories. S'ils sont autorisés dans la catégorie reine, c'est parce que la parole des constructeurs pèse dans ce championnat et leur interdiction devrait être votée par le MSMA (l'association des constructeurs).

Et c'est là que se trouve le second obstacle : il est très peu probable qu'il y ait unanimité, parce que certains constructeurs les utilisent et d'autres non. Le problème doit être abordé en Commission de Sécurité et il faut essayer d'y trouver un accord.

Dovizioso est probablement le pilote qui est passé le plus près d'une grosse frayeur à cause des ailerons, à la fois à Austin avec Pedrosa et en Argentine, où Iannone l'a heurté dans le dernier tour. Mais, concernant ce second cas, il faut garder à l'esprit que cette manœuvre de Iannone était dangereuse en soi, et cela n'a rien à voir avec le profil de la moto.Par ailleurs, il est important de remarquer que Dovi n'a rien dit sur le sujet malgré le fait qu'il les ait vus de très près, à Termas de Río Hondo comme au Texas.

Il est parfaitement normal que Ducati veuille les conserver, parce que la Desmosedici a été dessinée en prenant en compte le bénéfice qu'ils apportent. Et c'est le fruit d'heures de travail dans la soufflerie.

Je ne dis pas que les ailerons ne sont pas dangereux, simplement que nous ne savons pas encore à quel point ils peuvent l'être

Randy Mamola

Mon expérience avec les ailerons montés sur la two-seater se résume aux tours que j'ai bouclés en Argentine, une piste que je connais à peine, et il faudra que j'attende de rouler sur une piste comme le Mugello pour me faire une meilleure idée de leur effet.

Quoi qu'il en soit, ces quelques tours m'ont déjà permis de constater le gros avantage qu'ils apportent, en particulier avec les motos les plus puissantes sur lesquelles l'avant tend à se détacher du sol à l'accélération en sortie de virage. Lorsque j'ai un passager, la plus grande partie du poids se situe à l'arrière, ce qui pousse facilement le pneu avant à décoller.

Le MotoGP doit faire très attention à l'importance du système anti-wheelie et au fait que si l'unité de contrôle ne coupe pas l'accélération et que l'on peut transférer toute la puissance au sol sans que la roue avant ne se soulève, alors on gagnera à l'accélération même si l'on perdra probablement un peu de vitesse de pointe. Et cela peut, aujourd'hui, faire une grande différence en fonction des circuits.

Je ne dis pas que les ailerons ne sont pas dangereux, simplement que nous ne savons pas encore à quel point ils peuvent l'être. Mais je pense que la meilleure option est d'ouvrir une période d'analyses afin d'établir si ce type de dispositifs est plus risqué que, par exemple, les repose-pieds, une pièce qui a toujours été là.

Et j'entends par là une analyse minutieuse, avec des données qui démontrent qu'en cas de contact avec une jambe ou un bras, ce serait l'aileron qui se casserait avant de démolir la combinaison (comme c'est arrivé à Márquez au premier virage en Argentine) et ce qui se trouve en-dessous.

partages
commentaires
Jack Miller soulagé que l'airbag ait joué son rôle
Article précédent

Jack Miller soulagé que l'airbag ait joué son rôle

Article suivant

Dovizioso - Iannone et Pedrosa ? Deux mentalités différentes

Dovizioso - Iannone et Pedrosa ? Deux mentalités différentes
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021