La nouvelle Aprilia fait bonne impression à ses pilotes

Aprilia a passé un cap, ces derniers jours, en confiant son nouveau prototype à ses pilotes titulaires, Álvaro Bautista et Stefan Bradl.

La nouvelle Aprilia fait bonne impression à ses pilotes
Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini
Stefan Bradl, Aprilia Racing Team Gresini
Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini
Stefan Bradl, Aprilia Racing Team Gresini
Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini
Stefan Bradl, Aprilia Racing Team Gresini
Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini
Stefan Bradl, Aprilia Racing Team Gresini
Alvaro Bautista, Aprilia Racing Team Gresini
Stefan Bradl, Aprilia Racing Team Gresini

Après le déverminage auquel a participé Mike di Meglio il y a deux semaines, les pilotes officiels ont enfin pu découvrir la RS-GP 2016 à l'occasion d'une séance privée, organisée à Losail en remplacement de la séance collective qui réunissait le reste du plateau en Australie. Trois jours de piste qui ont été mis à profit pour réaliser de courts runs et ainsi prendre le pouls de la nouvelle machine.

"Bien entendu, on n'est pas encore à 100% mais la base de départ est très bonne", constate Álvaro Bautista, le seul à avoir disputé l'intégralité de la saison 2015 avec l'ancienne version de la moto, encore primaire. "Je crois que notre niveau est déjà similaire à celui de fin 2015, à la différence que nous n'en sommes qu'au début. On a une grande marge de développement, tandis qu'avec l'ancienne moto on était à la limite."

"C'était un test vraiment important, la première prise de contact avec la nouvelle moto. Ma première impression a été vraiment bonne", poursuit Stefan Bradl. "Je remarque une nette différence par rapport à l'ancienne moto, on va dans la bonne direction."

Après une première saison complexe, ce développement marque une étape décisive dans l'implication d'Aprilia, et ce alors que le constructeur a décidé de concentrer ses efforts sur le MotoGP au lieu du WSBK. Si 2015 était une année de tests assumée, 2016 doit mener Aprilia vers la performance et lui permettre de construire son avenir en Grands Prix.

Les premières impressions positives dont témoignent les pilotes sont donc un soulagement pour le constructeur comme pour le team Gresini, partenaire privilégié de cette aventure."C'était émouvant d'écouter les commentaires positifs de nos pilotes après les premiers kilomètres qu'ils ont parcourus au guidon d'une moto complètement nouvelle. La RS-GP semble très bien née", se réjouit Fausto Gresini.

"Ce furent trois journées de travail intenses et très positives", se félicite quant à lui Romano Albesiano, le patron d'Aprilia Racing. "Nous ramenons beaucoup d'informations, quelques problèmes de jeunesse à résoudre, mais surtout la confirmation que la nouvelle moto a un comportement dynamique sensiblement meilleur que celle de 2015."

Ainsi entrée en scène à un mois du coup d'envoi du championnat, la nouvelle RS-GP demande désormais à être développée. "Une longue phase de travail nous attend avant que l'on puisse se déclarer satisfaits", reconnaît Stefan Bradl. "C'était prévisible, il s'agit d'un projet complètement nouveau et qui demande beaucoup d'efforts, mais on peut véritablement dire qu'on est parti du bon pied."

"Il nous reste encore beaucoup de choses à régler, mais je suis content du travail abattu par Aprilia. J'espère pouvoir poser les bases de la nouvelle saison lors des prochains essais", conclut Álvaro Bautista.

Le prochain rendez-vous est fixé dans quelques jours à peine, avec les essais collectifs au programme du 2 au 4 mars à Losail.

partages
commentaires
Les pilotes Ducati s'attendent à une saison plus ouverte
Article précédent

Les pilotes Ducati s'attendent à une saison plus ouverte

Article suivant

Avintia Racing lance sa saison... dans la neige !

Avintia Racing lance sa saison... dans la neige !
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021