La politique aura-t-elle raison de Brno?
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, mène au départ
Fans regardant la course de Brno
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Course

Un tracé magnifique, une échéance adorée par les pilotes, la meilleure affluence en Grand Prix depuis 2010 devant le rendez-vous de Jerez... La République Tchèque n'a décidément pas lieu de s'inquiéter pour sa place dans le calendrier du MotoGP. Et pourtant. Ce n'est que le 1er juin prochain que l'on saura si l'élite fera le déplacement vers le site de Brno. Tout ça à cause de bisbilles politiciennes locales et de querelles de personnes sur fond de gros sous.

D'un côté, ceux qui sont aux commandes de la région de la Moravie du Sud représentés par le gouverneur Michael Hasek. De l'autre, celui qui préside aux destinées du tracé de Brno, et qui est aussi le propriétaire de l'écurie AB Motoracing qui engage une Honda RC213V-RS parmi l'élite : Karel Abraham. Un nom qui ne vous est pas inconnu. Et pour cause, puisque c'est celui du fils qui pilote la machine japonaise dans une structure, de fait, très familiale. Et entre les deux pôles, ce n'est rien de dire que le courant le passe pas.

Réponse exigée le 1er juin

On frise même le pétage de plomb tandis qu'au milieu, le patron de la Dorna Carmelo Ezpeleta ne veut pas jouer les fusibles. Une ambiance électrique sur fond de gros sous et de versement de taxes dont la valeur tutoie les trois millions d'euros. Or Michael Hasek et Karel Abraham sont pas d'accord sur qui doit verser quoi et dans quelle mesure. Au point que les parties ne se parlent plus tandis que Carmelo Ezpeleta est sollicité pour jouer les entremetteurs.

Une mission que l'Espagnol a repoussé avec énergie sur les ondes de Speedweek. Mieux, c'est un ultimatum qui a été lancé aux Tchèques pour régler leur histoire de chèque. Si, le 1er juin, au lendemain du Grand Prix d'Italie, la situation n'est pas réglée, il n'y aura pas de meeting à Brno le 15 août prochain. Ce serait un vrai gâchis. En 2014, le Grand Prix de la République Tchèque revendiquait 240.695 spectateurs sur l'ensemble de son meeting.

 

partages
Les avantages de Ducati font débat, Poncharal en appelle à la stabilité
Article précédent

Les avantages de Ducati font débat, Poncharal en appelle à la stabilité

Article suivant

Officiel - Espargaró et Smith feront bien les 8h de Suzuka

Officiel - Espargaró et Smith feront bien les 8h de Suzuka
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021