Le Mans, un bon test pour la jeune Suzuki

Le Grand Prix de France au programme cette semaine sera un test grandeur nature pour Suzuki, qui espère y récolter les fruits du travail abattu en essais au lendemain de l'épreuve précédente.

Sur le circuit du Mans, tracé stop-and-go par excellence, la stabilité au freinage compte tout autant que la solidité du train arrière dans les relances. Et c'est précisément sur la traction de la GSX-RR comme sur son efficacité dans les freinages les plus appuyés que Suzuki a orienté le cahier des charges de ces essais.

Toutes les photos de Suzuki

"Je suis satisfait des progrès que nous avons accomplis lors des essais de Jerez," juge Aleix Espargaro. "Nous recherchons une meilleure traction, qui pourrait nous permettre de mieux exploiter le potentiel de la moto. Beaucoup d'améliorations ont été faites du côté de l'électronique et nous avons aussi testé des pièces pour l'arrière du châssis, qui nous ont permis d'enregistrer de meilleurs temps."

"Nous avons également travaillé sur la géométrie et sur les réglages, ce qui nous a apporté un meilleur freinage et ce qui nous a aussi permis d'entrer plus vite dans les virages et d'exploiter les points forts de notre châssis. Ce sera crucial au Mans," reconnaît le pilote espagnol.

Reste que la moto ne compose que la moitié du binôme devant arpenter le bitume sarthois cette semaine, or tous les pilotes ne goûtent pas le caractère haché de ce circuit. C'est notamment le cas d'Espargaro, qui avoue : "Personnellement, mon feeling avec ce circuit n'est pas des meilleurs. Je préfère les virages rapides et j'ai du mal sur les circuits courts. Mais cela ne m'inquiète pas trop, car je sais que la tenue de ma GSX-RR est bonne et j'ai confiance de trouver très rapidement un bon feeling avec ma moto."

Au contraire de son coéquipier, Maverick Viñales apprécie cette piste! "Pour moi, aller au Mans est une bonne chose. J'aime ce circuit et je pense que je vais très rapidement trouver un bon feeling. Le circuit est étroit, avec des virages lents, ce qui signifie qu'il faut freiner plus tard et être aussi efficace que possible dans les virages pour avoir une bonne vitesse de sortie."

"Les améliorations que nous avons faites lors des récents essais de Jerez me donnent bon espoir. L'électronique et le nouveau set-up ont démontré qu'ils étaient efficaces à la fois en termes de chronos et pour améliorer ma confiance au pilotage," précise le plus jeune des porte-drapeaux Suzuki.

Avec deux septièmes places à son actif, Aleix Espargaro est le mieux loti des deux compères en ce début de saison. Il occupe la huitième position du Championnat, Maverick Viñales apparaissant quant à lui au dixième rang.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de France
Circuit Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Aleix Espargaró , Maverick Viñales
Équipes Team Suzuki MotoGP
Type d'article Preview
Tags Maverick Viñales, aleix espargaro, circuit bugatti, grand prix de france, le mans, motogp, suzuki