Le patron de Yamaha explique son soutien à Valentino Rossi

Lin Jarvis, Directeur exécutif de Yamaha Motor Racing, est dans une position bien inconfortable aujourd'hui, tiraillé entre deux pilotes qui jouent le titre mais qui, surtout, disputeront la finale dans une ambiance nauséabonde.

Valentino Rossi accuse Marc Márquez de favoriser son adversaire tandis que Jorge Lorenzo affirme avoir perdu son respect pour son coéquipier. Les deux hommes sociétaires de l'équipe Yamaha, qui assuraient avoir enterré la hache de guerre après une première cohabitation tendue, affichent aujourd'hui une détestation mutuelle qui les verra, au mieux, s'ignorer l'un l'autre pendant le dernier week-end de course de la saison.

Dans ces conditions, il est pour le moins délicat pour le patron du team Yamaha Factory de défendre à la fois les intérêts de son équipe et de chacun de ses pilotes. Une situation électrique mise en exergue par les interrogations publiques de Lorenzo sur les intentions de son employeur, lorsque celui-ci a déposé un appel après la punition infligée à Rossi.

"Notre travail, en tant qu'équipe, est de défendre les intérêts de nos pilotes. Par conséquent, alors que nous ne pouvons nier le fait que la manœuvre de Valentino est de celles que nous ne voulons pas voir en MotoGP de nos jours, nous pensons également que cette pénalité est assez sévère," a expliqué Lin Jarvis pour justifier cet appel déposé auprès de la Fédération Internationale de Motocyclisme après la pénalité infligée par la Direction de course. Un appel qui sera finalement rejeté.

"La revanche de Márquez"

Lors d'un point presse qu'il a tenu dimanche soir, Lin Jarvis s'est bien gardé de prendre position dans le duel qui oppose ses pilotes. Il a exclusivement porté son attention sur l'incident qui a mené à cette pénalité infligée à Valentino Rossi, pointant du doigt l'attitude de Marc Márquez.

"Ce qui s'est passé aujourd'hui, cet incident en piste, est le résultat de deux courses marquées par la lutte acharnée entre Marc Márquez et Valentino Rossi," interprète Lin Jarvis, conscient que les déclarations fracassantes tenues jeudi par Rossi ne sont sans doute pas étrangères à la course menée hier par le pilote Honda : "Je pense que ce que l'on a vu était la revanche de Marc Márquez après les déclarations de Valentino aux médias."

"Si vous analysez la course en détail et que vous étudiez chaque manœuvre de Marc, aucune d'elle n'est illégale. En revanche, je pense qu'il faut prendre du recul et s'interroger sur les motivations de son style de course et la tentative de Marc de clairement gêner Valentino au maximum," accuse Lin Jarvis.

"Cela s'est traduit par un débordement de frustration de Valentino et il a fait une manœuvre qui était incorrecte en poussant Marc vers le bord de la piste. Puis, malheureusement, Marc a décidé de prendre le virage et il a heurté sa jambe, ce qui l'a fait tomber," poursuit-il. "Je suis très triste que cet incident ait eu pour conséquence la chute d'un autre pilote. Je pense que Valentino a été jugé comme étant, dirons-nous, celui qui a fait une manœuvre non légale pendant la course. C'est le résultat final et c'est la raison pour laquelle il a été pénalisé."

Lin Jarvis soutient la thèse de Valentino Rossi, qui affirme ne pas avoir donné de coup de pied à Marc Márquez, mais que son pied a glissé du cale-pied lorsque l'Espagnol a touché sa jambe. "Ce n'est pas seulement ce que j'ai vu, mais aussi ce que Valentino m'a dit. Je crois que les images l'accréditent," affirme le patron des Bleus.

Le sport passe au second plan

Quant à Massimo Meregalli, Directeur de l'équipe Yamaha Factory, il a tenu à rappeler le gâchis représenté par cet incident : "Quel dommage de voir un si beau championnat, qui était censé mener à l'une des plus bagarres les plus excitantes entre deux pilotes Yamaha, être affecté et quasiment compromis par un autre pilote. Nous devrions être ici, aujourd'hui, en train de parler de la formidable performance produite par Jorge en piste et de sa deuxième place, ainsi que d'une nouvelle bagarre palpitante opposant les meilleurs pilotes, et ce n'est malheureusement pas le cas."

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Valentino Rossi , Jorge Lorenzo , Marc Márquez
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Actualités
Tags championnat du monde, lin jarvis, massimo meregalli, polémique, sepang clash