Le Ranch, privilège sur-mesure d'un compétiteur nommé Valentino Rossi

Valentino Rossi puise dans son MotoRanch les ingrédients d'une carrière qui s'inscrit dans la durée. Né pour lui offrir un entraînement sur-mesure, il est devenu un lieu incontournable, qui vit entre amusement et travail acharné.

Le Ranch, privilège sur-mesure d'un compétiteur nommé Valentino Rossi

Dans les Marches, à un jet de pierre de l'Émilie-Romagne, il est un village d'à peine 8'000 âmes qui voit défiler cette semaine une foule de curieux en marge du Grand Prix au programme non loin de là, à Misano. Tavullia vit tournée vers l'idole locale et mondiale, Valentino Rossi. Les passants devront cependant se contenter du cœur du village, où se trouve le restaurant ou le Fan-Club, sans pouvoir accéder à l'antre de leur idole. Il suffit pourtant de prendre, quelques minutes après le bourg, la "route des vignes" (strada delle vigne) pour trouver, niché au milieu des collines, le fameux Ranch où le maître des lieux aime faire vrombir ses jouets.

Chez Rossi, la moto n'est pas qu'un métier et elle ne se cantonne pas aux frontières de sa carrière, aussi illustre soit-elle. À 37 ans, celui qui a tout gagné et qui anime les avant-postes du Championnat du monde depuis désormais 20 ans, ne semble pas prêt à renoncer à son mode de vie, une vie passée en symbiose totale avec la moto, le seul amour qui l'ait durablement conquis. Et pour le vivre comme il se doit, il s'est construit sa propre piste.

Avant cela, Valentino et ses amis se retrouvaient dans la fameuse "Cava", une carrière qu'ils utilisaient comme nombre de jeunes peuvent le faire, pour passer du bon temps sur deux-roues et pratiquer, pratiquer encore et toujours. Le pilotage sur terre est indispensable à son entraînement, néanmoins la Cava a fini par devenir un terrain de jeu trop étroit. Il manquait un cadre convenable et il fallait trouver une solution pérenne et laissant toute la liberté voulue : c'est ainsi qu'est né le Ranch.

VR46 MotoRanch, le ranch de Valentino Rossi

Un entraînement à l'américaine

C'est Graziano Rossi, le père de Valentino, qui s'est porté acquéreur des lieux, non sans une idée derrière la tête, celle des ranchs ou des bootcamps américains. L'exemple qui a inspiré toute une génération de pilotes est celui du ranch de Kenny Roberts, où bon nombre d'entre eux sont passés pour un amusement d'un jour ou pour des entraînements répétés en dirt-track. Dans la lignée de l'antre de King Kenny, c'est tout naturellement que celui de Rossi a été baptisé MotoRanch. "On a grandi en entendant parler du ranch de Kenny Roberts, du ranch de Kevin Schwantz… C'est très American style", reconnaît le nonuple champion.

"Mon père, Graziano, a acheté ces terres. La première idée était de faire une piste de drift, mais après on a décidé de faire une piste de moto", explique Valentino Rossi dans l'un des épisodes de sa web série, conscient du privilège qui est le sien : "Tous les pilotes du monde ont ce rêve : construire et avoir une piste privée, où ils peuvent s'amuser et s'entraîner."

Ces lieux devaient donner au Docteur la meilleure opportunité qui soit de se concocter un entraînement sur-mesure. "Maintenant, beaucoup de pilotes font du flat-track, parce que vous améliorez vos qualités de glisse et vous contrôlez la moto avec l'arrière et aussi avec l'avant. Et puis surtout ça n'est pas très dangereux. Bien sûr, c'est toujours dangereux de tomber à moto, mais ça l'est moins que le motocross ou le Supermotard", explique Valentino. "Pour nous, c'est important parce qu'on a besoin de s'entraîner mais sans prendre trop de risques."

 

Le Docteur recherchait la glisse, un pilotage permettant de travailler la maîtrise de la moto et dont lui et ses disciples s'inspirent lorsqu'ils reprennent le guidon d'une moto de Grand Prix. Cette nouvelle piste, savamment pensée et entretenue, allait lui offrir d'inlassables opportunités de tester son habileté dans différents types de courbes.

Le tracé s'inspire directement des habitudes américaines : un petit et un grand ovales imbriqués l'un dans l'autre, complétés par des portions plus sinueuses pour créer un ensemble pouvant se décliner en plusieurs configurations. Une piste de terre, avec un sol très dur recouvert d'une couche très poussiéreuse, faite pour éprouver la glisse, apprendre à créer une symbiose avec sa moto et à en gérer la moindre réaction, le tout en entretenant les physiques et l'endurance.

Entre partage et rivalité

Il s'agit d'acquérir les bonnes techniques, d'entretenir ses acquis et de faire évoluer son pilotage, mais aussi de mettre à l'épreuve son esprit de compétition. Car le Ranch vit au rythme des nombreuses visites, devenu un lieu de rendez-vous de quantité de pilotes, des jeunes chanceux d'apprendre dans les pas de leur prestigieux aîné, et des expérimentés désireux d'éprouver la piste d'entraînement dont tout le monde parle.

 

Les pilotes de tous horizons y viennent, parfois attirés par la possibilité de s'entraîner à l'abri des regards, mais aussi curieux de découvrir l'antre du maître, voire titillés par l'envie de le battre. Tout ceci se déroule dans une ambiance de franche camaraderie et dans un décor simple. Le partage est le mot d'ordre : au même titre que le terrain de plusieurs dizaines d'hectares veut faire cohabiter sereinement des terres agricoles avec l'infrastructure moto, une transmission s'écrit séance après séance entre l'idole de toute une génération et les étoiles montantes.

Entre les vignes et les oliveraies, un petit lac fournissant l'eau nécessaire à l'entretien du tracé, et un corps de ferme volontairement laissé dans son jus, les membres de l'Academy passent là des journées entières. Et cela fait partie de la formation made in Rossi, qui veut les voir assidus et endurants, mais sachant aussi prendre du plaisir.

Voilà comment le Ranch est tout autant un terrain d'entraînement qu'un terrain de jeu et, assurément, un lieu emblématique - d'ailleurs, bien présent dans le jeu vidéo Valentino Rossi : The Game. Étape indispensable dans les Master Camps mis en place depuis cet été pour de jeunes pilotes asiatiques repérés par Yamaha, et immanquable pour l'équipe Championne du monde qui a pris l'habitude de s'y rendre avant le coup d'envoi du GP de Saint-Marin. Pour s'amuser, tout simplement, mais aussi peut-être pour éprouver encore un peu plus l'investissement immuable de leur pilote "vétéran" et non moins star.

 

 

Voir toutes les vidéos du MotoRanch de Valentino Rossi

 

partages
commentaires
"Se donner à 100%", l'approche inchangée de Márquez
Article précédent

"Se donner à 100%", l'approche inchangée de Márquez

Article suivant

Andrea Dovizioso, le 8e homme ?

Andrea Dovizioso, le 8e homme ?
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021