Les Ducati ont les ailes coupées en Catalogne

A terme de la première journée du Grand Prix de Catalogne, les Ducati n'ont pu faire mieux que briguer les quatrième et sixième rangs. Pas si mal dans l'absolu, mais la meilleure des machines de Borgo Panigale se trouvent reléguées à plus de six dixièmes d'une Suzuki placée en tête de liste par Aleix Espargaro. Au guidon d'une machine au moteur revisité et avec les mêmes pneus que les rouges Italiennes. De quoi trouver les raisons d'une déception. Car le tracé de Montmélo a coupé les ailes de la GP15.

Au sens propre comme au figuré d'ailleurs puisque la Desmosedici a dû raser ses ailerons latéraux pour bien négocier les hauts vibreurs Catalans. Reste que ce n'est pas dans cette opération que se niche la frustration d'un Andrea Dovizioso déjà déçu d'avoir raté son Grand Prix d'Italie, il y a quinze jours : "La difficulté aujourd'hui a été de gérer la puissance et de calmer notre moto sur les nombreuses bosses rencontrées sur ce circuit" explique celui qui pointe troisième au championnat.

"Les Formule 1 qui tournent aussi ici ont dégradé la piste et nos machines restent très puissantes. Il faut non seulement travailler sur les réglages châssis mais aussi sur l'électronique avec le contrôle de traction et la puissance moteur. On ne peut pas utiliser toute la puissance dans ces conditions. Le pire a été l'après-midi lorsque l'adhérence a été plus précaire."

Cette piste devient compliquée pour les MotoGP. J'en parlerai à la Commission de Sécurité

Andrea Dovizioso

Mais il est bien connu que le malheur des uns fait le bonheur des autres : "Je pense que c'est aussi l'une des raisons qui explique les performances de la Suzuki". L'équipier d'Andrea Iannone  rappelle ainsi que la GSX-RR est connue pour avoir un bon châssis mais un moteur moins vaillant que celui de la concurrence. Et puis il y a aussi le pilote... "Aleix Espargaro a toujours été un pilote très rapide. Surtout lors des essais et il roulait déjà très vite l'an passé. Je suis content pour lui, mais pas du tout surpris."

Revenons sur son sort, il précise : "Le rythme est là et c'est très important, mais il nous faut trouver des réglages plus doux pour la moto. Elle bouge beaucoup trop et on ne pourra pas piloter ainsi durant tout le Grand Prix. Il nous faut trouver des solutions. Ceci dit, cette piste devient compliquée pour les MotoGP. J'en parlerai à la Commission de Sécurité." Une démarche qui ne sera apparemment pas isolée...

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Sous-évènement Essais Libres du vendredi
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Andrea Dovizioso
Équipes Ducati Team
Type d'article Résumé d'essais libres
Tags andrea dovizioso, andrea inannone, catalogne, ducati, montmeló