Les enjeux du dernier Grand Prix de la saison

Est-ce que Honda décrochera la triple couronne ? Est-ce que le phénomène Viñales montera sur le podium du championnat ? Voici quelques-unes des nombreuses questions qui restent en suspens avant la finale.

Pour la première fois en quatre ans, le paddock s'installe sur le circuit Ricardo Tormo en ayant déjà couronné ses trois champions : d'abord Brad Binder, qui n'a pas attendu la tournée outre-mer pour s'assurer du titre en Moto3 ; puis Marc Márquez, titré en MotoGP dès sa première occasion, au Japon ; et enfin Johann Zarco qui n'a pas non plus fait durer le suspense, en battant ses adversaires du championnat Moto2 en Malaisie.

Le dernier Grand Prix de la saison ne sera pas pour autant une balade de santé et certains pilotes ou équipes ont encore des objectifs à atteindre. Passons-les en revue.

C'est la finale !

C'est la finale !
1/18

Avec sept pilotes s'apprêtant à changer d'équipe et trois à quitter le MotoGP, ce dernier Grand Prix sera, assurément, entouré d'une aura toute particulière. Une ambiance de finale qui peut faire pousser des ailes et qui poussera chacun à aller chercher le meilleur résultat possible pour clore l'année en beauté !

Photo de: Yamaha MotoGP

Fin de la disette pour Yamaha ?

Fin de la disette pour Yamaha ?
2/18

Après avoir remporté cinq des sept premières manches de la saison, Yamaha n'est plus parvenu à s'imposer depuis le Grand Prix de Catalogne, début juin. Une série de 10 courses que se sont partagées Honda (7), Ducati (2) et Suzuki (1). Dernière tentative à Valence. Attention, toutefois : si la marque d'Iwata a remporté le dernier Grand Prix disputé ici, avec Jorge Lorenzo, elle compte sur cette course précisément autant de succès qu'Honda (4) depuis 2008.

Photo de: Yamaha MotoGP

Un dixième vainqueur ?

Un dixième vainqueur ?
3/18

Après Lorenzo, Márquez, Rossi, Miller, Iannone, Crutchlow, Viñales et Pedrosa, Andrea Dovizioso a ajouté un neuvième nom à la liste des vainqueurs de cette saison exceptionnelle. C'est déjà un record en MotoGP, mais les limites seront-elles encore un peu plus repoussées avant le tomber de rideau ? Réponse dimanche…

Lorenzo ou Viñales sur le podium du championnat ?

Lorenzo ou Viñales sur le podium du championnat ?
4/18

La première et la deuxième places du championnat sont acquises respectivement à Márquez et Rossi, mais il nous faut encore découvrir qui complètera le podium. Après le retour en force de Maverick Viñales, Jorge Lorenzo a repris un peu d'air en Malaisie, néanmoins son futur remplaçant conserve une chance de créer la surprise, sachant que 17 points le séparent du Majorquin.

Pedrosa de retour dans le top 5 ?

Pedrosa de retour dans le top 5 ?
5/18

Sa victoire à Sepang a permis à Dovizioso de faire un bond au championnat et de s'emparer de la cinquième place, au détriment de Pedrosa. Absent trois courses pour blessure, l'Espagnol pourra tenter de récupérer son bien à Valence, piste sur laquelle il affiche le plus grand nombre de victoires toutes catégories confondues (6). Sept points séparent les deux hommes. En cas d'égalité sans victoire de l'un ou de l'autre, l'avantage irait à Dovizioso, qui affiche un plus grand nombre de podiums que son adversaire cette saison.

Photo de: Repsol Media

Les débuts de KTM

Les débuts de KTM
6/18

Ce Grand Prix de Valence verra débuter la KTM RC16 aux mains de Mika Kallio, pilote essayeur appelé à offrir à la moto autrichienne son galop d'essais grandeur nature avant que la marque intègre le championnat à temps plein l'an prochain.

Crutchlow meilleur pilote privé ?

Crutchlow meilleur pilote privé ?
7/18

Le suspense est moins intense pour la place de meilleur pilote satellite, sachant que Cal Crutchlow (LCR) affiche actuellement 17 points d'avance sur Pol Espargaró (Tech3). Ce dernier a égalé cette année son meilleur résultat en catégorie reine (4e) et s'est classé quatre fois dans le top 5, tandis que l'Anglais a remporté ses deux premières victoires et décroché deux autres podiums.

Barberá devant la Ducati officielle de Iannone ?

Barberá devant la Ducati officielle de Iannone ?
8/18

Avec la chute d'Andrea Iannone en Malaisie, Héctor Barberá et sa modeste GP14.2 ont pris l'avantage sur la Desmosedici GP version 2016 du pilote officiel Ducati. En signant son meilleur résultat personnel en MotoGP, le pilote Avintia s'est octroyé la neuvième place pour un point d'avance sur Iannone. Qu'il parvienne à maintenir ce rang ou pas, il s'agira de toute façon de son meilleur résultat en MotoGP.

Fin du duel Redding-Petrucci

Fin du duel Redding-Petrucci
9/18

Les pilotes Pramac n'ont eu de cesse de s'opposer tout au long de la saison, se sachant en concurrence pour la GP17 qui sera mise à disposition de leur équipe l'année prochaine. Danilo Petrucci a plus souvent devancé son coéquipier en course que l'inverse, néanmoins un seul point les sépare - à l'avantage de Redding - compte tenu de son absence pour blessure en début de saison. Un mini-championnat interne a toutefois été mis en place par l'équipe, comptabilisant les points depuis Brno, et c'est ainsi Petrucci qui a l'avantage avant la dernière course.

Deux couronnes pour Honda ?...

Deux couronnes pour Honda ?...
10/18

Malgré neuf victoires pour Honda contre cinq pour Yamaha, le constructeur d'Iwata ne s'est pas encore avoué vaincu au championnat Constructeurs. Dans ce classement qui prend en compte le meilleur résultat de chaque marque avec le même barème de points que pour les pilotes, Honda compte encore 21 points d'avance sur Yamaha et devrait donc s'assurer du titre dimanche, à moins d'une catastrophe généralisée dans ses rangs.

... voire trois ?

... voire trois ?
11/18

C'est plus incertain au championnat Teams, qui additionne les résultats de tous les pilotes d'une équipe, toujours selon le barème habituel, permettant donc de marquer jusqu'à 45 points par course. Le team officiel Yamaha a pris l'avantage sur Repsol Honda en Malaisie, en profitant du double podium de ses pilotes et de la 11e place de Márquez après sa chute. Dix points séparent les deux équipes avant la dernière course.

Suzuki devant Ducati ?

Suzuki devant Ducati ?
12/18

Dans ce même classement, Suzuki a pris l'avantage sur l'équipe officielle Ducati en Aragón et est parvenu à se maintenir au troisième rang général malgré la victoire des Rouges en Malaisie. Il n'y a toutefois que cinq points entre les deux équipes et le duel promet d'être intense jusqu'au bout.

Quel dauphin pour Johann Zarco ?

Quel dauphin pour Johann Zarco ?
13/18

Johann Zarco a créé l'événement en remportant en Malaisie son deuxième titre Moto2, mais le nom de son dauphin reste incertain. Dix-sept points séparent Thomas Lüthi, Álex Rins et Franco Morbidelli. Déjà promis à son plus gros score en catégorie intermédiaire, le Suisse a de fortes chances de terminer pour la première fois sur le podium du championnat, voire en deuxième position, sachant qu'il est celui qui a engrangé le plus de points depuis Silverstone, avec notamment trois victoires en six courses.

Une première victoire pour Morbidelli ?

Une première victoire pour Morbidelli ?
14/18

Face aux 108 points marqués par Lüthi sur ces six dernières courses, Franco Morbidelli ne démérite pas, lui qui a engrangé 103 unités. Il vient notamment d'enchaîner quatre podiums et fait indéniablement partie des pilotes sur qui il faut compter aux avant-postes. Pourtant, sa première victoire continue de lui échapper et cela constituera son objectif à l'heure de clore sa troisième saison mondiale.

Marini meilleur débutant de la saison ?

Marini meilleur débutant de la saison ?
15/18

Luca Marini, demi-frère de Valentino Rossi, est aujourd'hui le mieux classé pour obtenir le titre de Rookie de l'année en catégorie intermédiaire. Il ne compte toutefois qu'un point d'avance sur Miguel Oliveira, récemment convalescent, et sur Xavi Vierge, aligné par le team Tech3.

Trois hommes pour la deuxième place en Moto3

Trois hommes pour la deuxième place en Moto3
16/18

Vingt-et-un points séparent Enea Bastianini, Pecco Bagnaia et Jorge Navarro, tous les trois en lice pour s'octroyer la place de dauphin dans la plus petite catégorie du Championnat du monde. Bagnaia arrive en position de force après s'être imposé à Sepang et avoir même été le seul du top 6 du championnat à y marquer des points, mais il lui faudra compter sur un Bastianini désireux de faire un retour convaincant après s'être blessé à Phillip Island et un Navarro bien décidé à quitter le Moto3 sur une note positive après trois abandons.

Photo de: Mirco Lazzari

Un record pour Binder ?

Un record pour Binder ?
17/18

Mais attention à ne pas oublier le champion, Brad Binder, qui pourrait aller chercher un record, celui de la plus large avance au championnat, toutes catégories confondues, aujourd'hui détenu par Rossi sur Melandri avec 147 unités de marge au classement MotoGP 2005. Le Sud-Africain compte, lui, 130 points d'avance.

Photo de: Ajo Motorsport

Bulega Rookie de l'année en Moto3 ?

Bulega Rookie de l'année en Moto3 ?
18/18

Trois hommes se disputent la place de Rookie de l'année en Moto3. L'avantage est aujourd'hui pour Nicolò Bulega, qui compte cinq points d'avance sur Joan Mir et six sur Fabio Di Giannantonio, alors que tous trois ont fortement marqué le pas lors des deux dernières courses. Le verdict de leur confrontation sera donné dimanche !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP , Moto2 , Moto3
Événement GP de Valence
Circuit Valencia
Pilotes Valentino Rossi , Héctor Barberá , Andrea Dovizioso , Jorge Lorenzo , Thomas Lüthi , Cal Crutchlow , Scott Redding , Dani Pedrosa , Marc Márquez , Danilo Petrucci , Pol Espargaró , Andrea Iannone , Maverick Viñales , Miguel Oliveira , Brad Binder , Francesco Bagnaia , Enea Bastianini , Álex Rins , Jorge Navarro , Franco Morbidelli , Luca Marini , Joan Mir , Fabio Di Giannantonio , Nicolò Bulega , Xavi Vierge
Équipes Yamaha Factory Racing , Ducati Team , Team Suzuki MotoGP , Repsol Honda Team
Type d'article Diaporama
Tags championnat, preview, statistiques, stats