Les pilotes MotoGP ont tous été rappelés à l'ordre

C'est une journée de jeudi très inhabituelle qui a donné le coup d'envoi du Grand Prix de Valence.

En lieu et place de la traditionnelle conférence de presse qui aurait dû ici réunir six pilotes, seuls les quatre premiers concurrents du classement MotoGP ont tenu un point presse, séparément.

Par ailleurs, tous les pilotes et leurs team managers ont été convoqués par le Bureau Permanent (formé de la Dorna et de la FIM) pour s'y voir rappeler que l'enjeu du week-end est avant tout sportif. Un courrier leur a été remis, retranscrivant un discours apaisant et destiné à rappeler à chacun le cadre posé par les instances dirigeantes du championnat.

"Tout d’abord, le sport doit prévaloir," dit la déclaration officielle du Bureau Permanent. "Ce dimanche, ce sera la dernière course de l’année et c’est le sport qui doit en sortir vainqueur."

"Ces derniers jours ont malheureusement été marqués par des controverses qui ont dépassé les limites de la passion et parfois même de la logique. Vous avez des millions de supporters à travers le monde. Ils vous regardent et admirent ce que vous faites en piste. Ils écoutent aussi attentivement ce que vous dites. Ce que vous faites et dites peut avoir des conséquences qui se détournent des nobles valeurs de notre sport."

Rappelant aux pilotes les valeurs du MotoGP - "l’exemplarité, le fair play, l’esprit sportif et la courtoisie" - ce courrier insiste sur le fait que leur comportement doit être irréprochable : "Nos officiels sont très vigilants en ce qui concerne le fair play, pour observer de tout le monde un comportement sportif, et seront très stricts en cas d’infraction de nos règles sportives."

"Nous devons rappeler que nous organisons et participons au sport à un niveau professionnel," poursuit cette lettre. "La prochaine course sera diffusée en direct et suivie par de très nombreux spectateurs. Nous avons donc de nouveau une opportunité en or de démontrer au monde les hautes valeurs de notre sport et, ce faisant, de donner l’exemple. Nous voulons aussi assurer tout le monde que ce week-end nous porterons encore plus d’attention à ce qui se passe en piste, pour le bénéfice du sport."

Une promesse de changement

Si le courrier reconnaît la possibilité d'améliorer le règlement du MotoGP, il rappelle l'existence des différentes instances dirigeantes ainsi que de la Commission de Sécurité, autant d'interlocuteurs vers lesquels les pilotes sont invités à se tourner.

"Nous voulons que vous soyez conscients que nous souhaitons poursuivre notre politique de toujours garder notre porte ouverte pour écouter vos opinions et vous permettre de contribuer à rendre cet excellent Championnat encore meilleur," souligne le courrier.

Et de promettre : "Nous tenons à souligner que pour l’an prochain, certains changements seront faits pour que ce qui est arrivé ne puisse plus se produire."

Carmelo Ezpeleta, CEO de Dorna Sports, s'est par ailleurs entretenu avec chacun des trois principaux acteurs de l'affaire de Sepang - Rossi, Lorenzo et Márquez - en début d'après-midi. Par la suite, ils ont tous refusé de revenir sur les sujets les plus épineux lorsqu'ils ont chacun tenu leur point presse. "Carmelo [Ezpeleta] et la FIM nous ont dit de ne rien dire au sujet du passé et au sujet de Sepang. Je suis d'accord parce qu'on doit disputer la dernière course," a notamment indiqué Valentino Rossi, à l'unisson du discours tenu par ses collègues.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Valence
Circuit Valencia
Type d'article Actualités
Tags dorna, fim, sepang clash