Les pilotes Yamaha en tête, aidés par leurs essais privés à Aragón

L'équipe officielle Yamaha ne s'en cache pas : les essais récemment réalisés sur le circuit d'Aragón pèsent indéniablement sur la physionomie de cette première journée de Grand Prix.

Les pilotes Yamaha en tête, aidés par leurs essais privés à Aragón
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

"Faire des essais ici il y a trois semaines a été une bonne décision, parce que nous avons bénéficié des données recueillies et nous avons pu entamer les premières séances avec une bonne base de réglages," résume Massimo Meregalli, Directeur de l'équipe.

Sur un circuit traditionnellement favorable à Honda, les YZR-M1 officielles se sont tout de suite mises dans le bon rythme. Un rythme même particulièrement impressionnant dans le cas de Jorge Lorenzo, car l'Espagnol s'est offert une marge de 0.490s ce matin et de 0.683s cet après-midi. Le tout en s'approchant très sérieusement du record absolu de la piste!

"Il y a une grande différence entre la façon dont on s'est toujours senti ici et la façon dont on s'y sent désormais," constate Lorenzo. "On doit ces progrès au travail des ingénieurs, qui ont amélioré le comportement de la moto si bien qu'on peut être compétitifs même sur une piste difficile comme l'est Aragón.

Le pilote majorquin sait néanmoins que le week-end ne s'arrête pas si tôt et il s'attend à une réaction des Honda dès demain. "On a encore besoin d'améliorer les réglages pour afficher un rythme encore meilleur," juge-t-il. "Nos adversaires ne se sont pas endormis et ils vont être forts. La pole de demain s'annonce rapide!"

Rossi tient le rythme

Une fois n'est pas coutume, Valentino Rossi n'a pas passé cette première journée à se demander s'il figurerait dans le top 10 ce soir. Au contraire, l'Italien est parti du bon pied dès la première séance et il a su se hisser en deuxième position à l'heure de boucler son dernier run du jour.

"On a fait des essais à Aragón car il s'agit de notre piste d'essais. On a opté pour ce circuit parce que, par le passé, on y a beaucoup souffert avec la Yamaha," rappelle-t-il. "Le début de week-end n'a pas été mauvais, on est parti avec une bonne base de réglages et Jorge comme moi avons été très forts pendant ces essais."

"Ceci dit, Jorge s'est montré un petit peu plus rapide, on doit donc continuer à travailler et essayer de progresser un peu dans certains secteurs," indique le leader du Championnat du Monde. "Demain on aura besoin d'améliorer les réglages et de faire le bon choix de pneus. On doit travailler sur les freinages, pour être en mesure d'entrer en force dans les virages et d'avoir une moto agile."

"Le choix des pneus pour la course sera très important," prévient Valentino Rossi. "On pourrait prendre le medium ou le hard, il est trop tôt pour le dire pour l'instant. On a testé le plus tendre (le medium, ndlr) à la fin de la séance mais ça n'a pas été le cas de nos principaux adversaires, et s'ils l'avaient fait ils auraient été à notre niveau. En tout cas, tant qu'on peut se battre contre eux dimanche, ça va, parce qu'ils sont généralement un peu plus forts ici."

On notera par ailleurs que Rossi a conclu la seconde séance par une manoeuvre qui n'est pas passée inaperçue : le test d'un changement de moto... Aurait-il pris goût aux courses flag-to-flag comme l'a été celle de Misano? A moins qu'il ne dispose d'indications météo prévoyant une nouvelle course pluvieuse...

partages
commentaires
Bradley Smith entame le week-end dans le trio de tête
Article précédent

Bradley Smith entame le week-end dans le trio de tête

Article suivant

Honda en quête de progrès pour la suite du week-end

Honda en quête de progrès pour la suite du week-end
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021