Jorge Lorenzo 18e, victime d'une erreur de pneu

L'Espagnol n'a jamais été dans le rythme des meilleurs en cette première journée d'essais en Argentine ; il est relégué en fond de peloton, notamment à cause d'une mauvaise communication de son équipe.

Jorge Lorenzo voit rouge, et ça se comprend. L’Espagnol se retrouve dans la seconde moitié de tableau à l’issue de la première journée du week-end ; s’il n’améliore pas sa marque lors des Essais Libres 3 demain, le porteur du numéro 99 devra même passer par la case des repêchages en Q1, une contre-performance qui cadre mal avec le pedigree du pilote !

Le Majorquin n’a jamais été dans le rythme de ses compatriotes Maverick Viñales ou Marc Márquez. Pendant que ceux-ci se tiraient la bourre pour inscrire le meilleur temps, Lorenzo vivotait dans les profondeurs de la hiérarchie. Signe qui ne trompe pas, les caméras de télévision ont montré un Lorenzo secouant la tête de dépit lors de son dernier tour chronométré du vendredi.

Les choses ont réellement été de mal en pis pour Lorenzo, puisqu’il agrémentait son retard de trois dixièmes entre les deux séances sur le leader du jour, Viñales. En cause, un mauvais choix de pneumatiques, à son insu ! "Nous avions un bon rythme, de bonnes sensations, et puis nous avons commis une erreur avec la planification des gommes, avec le pneu tendre lorsque les conditions n’étaient pas bonnes pour ce choix", explique-t-il. "Je ne le savais pas, je croyais avoir le medium. C’est après la séance que j’ai compris notre erreur. Et ça signifiait que nous loupions, peut-être pas les cinq premières places, mais [nous aurions pu] être plus proches que là où nous sommes à présent", regrette l’Espagnol.

Des soucis d’organisation au sein de l’écurie italienne, qui n’altèrent pas les espoirs de la recrue de l’hiver dernier. "Nous sommes 18e, mais nous sommes très proches. Avec le pneu avant adapté, nous serions bien entendu plus haut dans le classement", certifie-t-il.

"Nous allons être de mieux en mieux"

Avec une météo prévoyant l’arrivée de la pluie pour les qualifications, Jorge Lorenzo pourrait avoir des motifs d’inquiétude. Pourtant, le multiple Champion du monde de la discipline se veut optimiste, ou du moins pragmatique quand aux conditions climatiques. "Si c’est sec, nous pouvons faire une bonne course. Voyons si nous pouvons nous qualifier sur piste sèche, et nous serons bien mieux placés. S’il pleut, il faudra voir comment la moto se comporte, mais je suis optimiste car j’ai trouvé des meilleurs sensations sur certaines sorties de virage."

Un feeling amélioré que Lorenzo cherchera à approfondir lors des deux dernières séances d’essais libres demain. "J’ai plus d’expérience [avec la Ducati], mais nous faisons quelques erreurs. Nous allons être de mieux en mieux, bien sûr il nous manque encore quelque chose sur la moto, mais je reste optimiste", assure-t-il de nouveau. "Sur certaines sorties, je me suis vraiment senti à l’aise. Demain, on verra si nous pouvons franchir un palier, avec un pneu avant plus adapté", espère Lorenzo.

Veste à capuche Jorge Lorenzo
Veste à capuche Jorge Lorenzo

Photo de: Motorsport.com

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Ducati Team
Type d'article Réactions