MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
Prochain événement dans
38 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
52 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
80 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
94 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
108 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
122 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
129 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
143 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
150 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
164 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
192 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
199 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
213 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
227 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
248 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
262 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
270 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
276 jours
C
GP de Valence
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
290 jours

Lorenzo a envisagé d'abandonner la course

partages
commentaires
Lorenzo a envisagé d'abandonner la course
Par :
26 juin 2016 à 18:07

Le week-end de Jorge Lorenzo a été de mal en pis, jusqu'à une course cauchemardesque qui a failli le pousser à l'abandon. Bien lui a pris de rester en piste, car il a pu sauver six points qui pourraient s'avérer précieux.

Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing et Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Le Champion du monde en titre expliquait très bien dès samedi à quel point les conditions précises rencontrées à Assen, lorsque l'humidité est de la partie, le mettent dans une position compliquée où le manque de confiance prend le dessus sur ses capacités.

Cette journée de course n'a pas changé la donne, bien au contraire puisque l'épreuve de la catégorie reine s'est disputée sur une piste d'abord mouillée, puis détrempée, un déluge poussant les instances dirigeantes à présenter le drapeau rouge avant d'organiser un second départ une demi-heure plus tard.

"J'ai été plus compétitif pendant la seconde partie, ce qui n'était pas compliqué parce que, pendant la première partie, j'étais plus lent que jamais", pointe Jorge Lorenzo. Parti de la 10e place sur la grille, il était 13e dans le troisième tour, puis 17e dans la boucle suivante. Allant jusqu'à tourner six secondes plus lentement que le leader par moments, il a ainsi continué à glisser vers le bas du classement, jusqu'à atteindre la dernière place dans le 14e tour, juste avant l'interruption de la course.

L'Espagnol explique avoir été particulièrement en difficulté au plus fort de l'averse : "J'étais de plus en plus lent, je n'étais pas en sécurité, je ne voyais pas bien. Pour ne pas tomber, j'ai donc dû ralentir, je me suis retrouvé dernier, très loin même du pilote qui me devançait (à 1"2 de Laverty lorsque la course a été interrompue, ndlr). J'ai même pensé rentrer aux stands parce que j'étais 19s, je n'allais pas marquer de points et je prenais des risques. J'ai pensé m'arrêter aux stands, mais heureusement je suis resté en piste."

"Pendant la seconde course, avec le pneu soft à l'arrière et moins d'eau en piste, j'étais meilleur tout en étant encore l'un des pilotes les plus lents", constate le Champion du monde en titre. "La seule chose que j'ai pu faire, c'est essayer de ne pas tomber, finir la course en 10e position et marquer des points. C'est tout."

Une question de style

Jorge Lorenzo explique son faible rythme par le manque de confiance que lui transmettait sa moto : "J'attaquais au freinage, en milieu de virage et à l'accélération mais la moto me donnait des avertissements partout. Si tu as des avertissements en étant lent, alors si tu attaques plus fort tu tombes. Donc même si j'étais lent, je n'étais pas en sécurité."

Sur ce constat, il estime qu'il pourrait être contraint de modifier son style de pilotage. "Il semble que je souffre plus que les autres pilotes avec ce pneu avant. Avec un style différent, les autres souffrent moins que moi quand ils n'ont pas de grip avant", remarque-t-il. "Je pense que ça vient principalement de l'avant : quand je sens que l'avant n'a pas de grip au freinage ou en milieu de virage, avec mon style et la position de mon corps sur la moto, je souffre plus que les autres pilotes."

Jorge Lorenzo rappelle que ses problèmes ne se résument pas à la pluie. "Quand j'ai du feeling à l'avant - comme à Motegi, par exemple, sous la pluie - alors je peux être le plus rapide de tous, mais à l'inverse quand je n'ai pas de grip avant je peux être dernier."

"On verra bien si, quand il pleuvra à l'avenir, je pourrai me sentir mieux avec le pneu avant soft, sinon ça ne sera pas simple de changer radicalement mon style de pilotage", suggère-t-il.

Le championnat ? "Ça pourrait être pire"

Ce Grand Prix coûte à Lorenzo 14 points sur Márquez, qui s'est classé deuxième de la course et qui porte son avance au championnat à 24 unités. "Ça pourrait être bien pire : être le plus rapide, comme l'était aujourd'hui Rossi, tomber et marquer zéro point. Moi, j'étais le plus lent mais au moins j'ai marqué six points et j'en ai 18 de plus que Rossi, qui est troisième [au championnat]", analyse le Majorquin.

"J'ai au moins pu marquer six points et ça pourrait être important pour le championnat. En 2013, par exemple, j'ai perdu le titre pour quatre points. Il faut penser de façon positive", conclut Jorge Lorenzo.

Article suivant
Rossi admet avoir commis "une erreur stupide"

Article précédent

Rossi admet avoir commis "une erreur stupide"

Article suivant

La belle revanche de Jack Miller

La belle revanche de Jack Miller
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Catégorie Course
Lieu Assen
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa