"Le bon moment" pour revenir pour Jorge Lorenzo

De retour dans un paddock MotoGP pour la première fois depuis sa chute à Assen, Jorge Lorenzo ne se précipite pas, et se montre simplement satisfait et optimiste pour l'avenir.

"Le bon moment" pour revenir pour Jorge Lorenzo

Cela faisait depuis le mois de juin que nous n'avions plus vu Jorge Lorenzo sur une machine de MotoGP. Blessé au dos après deux chutes en deux week-end, à Barcelone et Assen, le Majorquin était au repos forcé depuis. Il fera son retour en piste ce vendredi, pour les premiers essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne, à Silverstone.

Comme tous les observateurs du Continental Circus, le triple Champion du monde MotoGP a trouvé le temps long pendant sa convalescence ! Une période de guérison qui n'a pas débuté sur les chapeaux de roue, mais l'évolution de sa blessure à la vertèbre dorsale 6 s'est accélérée par la suite, et lui permet de retrouver le paddock ce week-end.

Lire aussi :

"Je suis content d'être de retour, enfin ! Ça faisait très longtemps, non ? Je n'ai jamais passé autant de temps en dehors de la compétition durant mes 17 années ici, à voyager à travers le monde. Je suis de retour. C'était difficile au début, sur les deux premières semaines, car je ne me remettais pas vite, même très lentement. Heureusement j'ai récupéré plus vite après les deux ou trois premières semaines. J'ai ensuite de nouveau commencé des entraînements physiques, avec quelques douleurs après les séances, mais de moins en moins au fil des semaines. Je pense que c'est le bon moment pour revenir sur la moto, car tu peux perdre beaucoup de rythme si tu passes énormément de temps en dehors de la compétition."

Du rythme, c'est ce que Jorge Lorenzo commençait enfin à montrer au guidon de la Honda RC213V avant sa blessure. Lors du Grand Prix de Catalogne, si tout le monde a évidemment gardé à l'esprit le carambolage dans lequel il a été impliqué au premier tour, c'est bien son rythme et son accession directe à la Q2 qui avaient fait parler dans un premier temps.

Après plusieurs semaines hors des circuits, le numéro 99 confesse qu'il s'apprête à reprendre presque de zéro son adaptation à la machine qui porte actuellement Marc Márquez en tête du championnat. Mais il est prêt à se remettre au travail pour trouver la clé, qui passera à la fois par son style de pilotage, et par le travail des ingénieurs au Japon et sur les circuits du monde entier.

Lire aussi :

"J'ai pu voir ces dernières années que c'est une combinaison entre changer le style de pilotage, et donner les bonnes indications aux ingénieurs pour modifier la moto. Ensuite, c'est aux ingénieurs de voir s'ils peuvent le faire ou non. Ils peuvent peut-être trouver quelque chose de positif, ou pas. Cette blessure ne m'aide bien sûr pas pour mon adaptation : je vais quasiment reprendre de zéro, mais la vie est comme ça. Cela pourrait être pire donc il faut rester positif, y aller pas à pas, survivre à cette course et puis je serai mieux à Misano. De bonnes choses arriveront dans le futur si l'on travaille bien."

Triple vainqueur à Silverstone, Lorenzo ne s'attend évidemment pas à des miracles ce week-end, et souhaite avant tout reprendre le rythme de la compétition. Mais il se montre très optimiste quant au futur, si les blessures souhaitent bien le laisser tranquille, contrairement à fin 2018 et à cette mi-saison 2019...

"Théoriquement, il faut trois mois pour se remettre de ma blessure, et pour moi ça fait environ deux mois [depuis la chute]. J'ai encore des douleurs car j'ai toujours un petit hématome sur la vertèbre blessée. Je sens que je suis de nouveau capable de rouler, et tenter de faire un week-end complet. Je ne me battrai bien sûr pas pour une victoire, un podium ou même un top 5, mais dès que je serai de retour sur la moto et que j'aurai le rythme dont j'ai besoin, je pourrais montrer les performances que j'ai commencé à montrer avant la chute, à Montmeló par exemple."

partages
commentaires
Márquez : Le moteur Honda assez robuste pour Silverstone

Article précédent

Márquez : Le moteur Honda assez robuste pour Silverstone

Article suivant

Pour Quartararo, "on va s'amuser" en MotoGP à Silverstone

Pour Quartararo, "on va s'amuser" en MotoGP à Silverstone
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021