Lorenzo : "C'est une bouffée d'air frais pour l'équipe"

Le pilote espagnol s'est arrogé la sixième place sur la grille, devant son coéquipier Andrea Dovizioso, et réalise ainsi sa meilleure performance en qualifications sous les couleurs de Ducati.

Lorenzo : "C'est une bouffée d'air frais pour l'équipe"
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Jorge Lorenzo avait des raisons de sourire à l'issue des qualifications du Grand Prix des Amériques. Après être enfin parvenu, in extremis, à se qualifier pour la Q2, le Majorquin a sorti une prestation de qualité lors de la seconde partie de la séance pour aller chercher la sixième position.

Une deuxième ligne de la grille qui tranche franchement avec ses performances des deux premières courses. Lorenzo s'est même offert le luxe de devancer son coéquipier Andrea Dovizioso, qui faisait jusqu'ici la loi dans le garage Ducati !

Si cette performance résulte en partie des pneus soft montés sur la GP17, qui ont procuré un niveau d'adhérence accru au tripe Champion du monde, celui-ci estime aussi que son regain de forme est lié à son roulage plus important que lors des deux premières échéances de l'année.

"La moto que je pilote est une machine complexe et très différente de celle que j'ai pilotée lors des neuf dernières années, et pour moi le manque de kilométrage a été un vrai problème", explique l'Ibère. "Au Qatar, je n'ai pas pu rouler autant que je souhaitais à cause de la pluie, et puis en Argentine nous avons eu tellement de problèmes... Ici, j'ai pu faire bien plus de kilomètres et bien plus de tours. Mais j'ai fait un pas en avant, j'ai pu être agressif." 

Alors certes, la sixième place de la grille n'est pas la panacée pour un pilote du calibre de Lorenzo, mais elle témoigne cependant d'une tendance positive qui redonne un véritable coup de fouet aux troupes de Bologne. "L'an passé, je n'aurais pas été content de finir sixième", admet le numéro 99. "Mais compte tenu de notre pré-saison et de nos deux premières courses, au final c'est un bon résultat et surtout une grande bouffée d'air frais pour toute l'équipe."

L'écart avec le haut de la hiérarchie demeure certes considérable, mais la majorité des voyants sont donc au vert du côté de Borgo Panigale. "Nous sommes encore loin des leaders, notamment Marc [Márquez ]et Maverick [Viñales], surtout que les Honda et les Yamaha fonctionnent toujours bien ici", analyse le nouveau pilote Ducati. "Mais le plus important, c'est que je me sens chaque jour davantage connecté avec ma moto, et capable d'approcher la limite, donc c'est un bon signe. À présent l'ergonomie est meilleure, j'ai une meilleure position sur la moto, et petit à petit nous allons dans la bonne direction."

Quid de la course ?

Si l'obtention d'une place sur la deuxième ligne de la grille est un indicateur positif, reste à savoir ce que va en faire concrètement dimanche le pilote espagnol, qui serait bien tenté de se rappeler au bon souvenir de tous en tentant de s'immiscer parmi les hommes de tête.

Mais ce serait prendre un gros risque, que Lorenzo n'est pas sûr de vouloir courir. "Si j'avais fini la course en Argentine, j'aurais été en position de prendre plus de risques demain, mais là il faut que j'évite d'avoir un nouveau zéro pointé", constate-t-il, pragmatique. "Je vais donc être prudent dans les premiers tours, et voir comment cela se présente en milieu puis fin de course. Nous allons essayerde faire un top 5 ou un top 6, au pire un top 10. Mais nous venons de faire la première moitié du travail."

Reste donc à faire la seconde moitié, la plus importante, en course.

 

Porte-clés logo 99 Jorge Lorenzo 2016
Porte-clés logo 99 Jorge Lorenzo 2016, en vente sur Motorstore.com
partages
commentaires
La grille de départ du GP des Amériques MotoGP

Article précédent

La grille de départ du GP des Amériques MotoGP

Article suivant

Márquez devra viser la victoire tout en calculant les risques

Márquez devra viser la victoire tout en calculant les risques
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Catégorie Qualifications
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Ducati Team
Auteur Willy Zinck
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021