Quand la chaîne de Lorenzo saute en pleines qualifs

Le pilote Honda a été stoppé dans son élan par une chaîne capricieuse. Un problème sur lequel il exhorte le constructeur japonais à travailler.

Quand la chaîne de Lorenzo saute en pleines qualifs
Charger le lecteur audio

Jorge Lorenzo s'est assurément fait remarquer pendant les qualifications du Grand Prix des Amériques. D'abord en signant le meilleur temps de la Q1, au nez et à la barbe des Ducati officielles, puis en abandonnant sa Honda contre le muret des stands sitôt la Q2 entamée.

Le pilote majorquin avait bouclé un premier tour dans la roue de son coéquipier, Marc Márquez, lancé à la conquête de la pole position, lorsque sa moto a déraillé lors d'un changement de rapport. Il n'avait donc pas d'autre choix que de se garer et d'aller chercher sa deuxième machine.

Lire aussi :

"La chaîne est sortie et je ne pouvais donc pas continuer. Il a fallu que je pose la moto contre le mur et que j'aille prendre l'autre", raconte Jorge Lorenzo, qui plaisante aisément sur ses faibles aptitudes de coureur. "Ça a été très dur, parce que la ligne droite est très longue, or j'ai laissé la moto quasiment à la fin de la ligne droite, alors qu'on est l'une des premières équipes dans la pitlane."

"Cela fait 300 ou 400m de course, et avec 10 kg de plus sur le corps ça n'est pas facile ! Il est clair que je ne battrai pas Usain Bolt, parce que j'ai été très lent, mais c'est le plus rapide que je pouvais être !" sourit-il. "Je ne cours pas d'habitude, je fais plutôt du vélo", précise-t-il. "Quand je suis arrivé au stand, j'ai dû m'asseoir une minute pour reprendre mon souffle, parce que j'étais épuisé."

Un problème qui se répète

Au-delà de l'aspect cocasse de cette scène, qui reproduit à l'identique – bien qu'avec un résultat différent à l'issue de la séance – la mésaventure connue par Marc Márquez sur cette même piste il y a quatre ans, Jorge Lorenzo n'oublie pas que son coéquipier a également déraillé lors du précédent Grand Prix, en Argentine.

"Cela était aussi arrivé à Marc en Argentine, c'est donc la deuxième fois. C'est clairement un problème, c'est quelque chose qui arrive sans doute trop souvent, et l'équipe va enquêter afin de comprendre ce que l'on peut faire pour éviter cela à l'avenir", prévient le numéro 99.

 

Interrogés à leur tour sur cet incident répétitif, Marc Márquez et Cal Crutchlow ont sagement exprimé leur confiance envers Honda. "Bien sûr, il y a un problème qu'ils essaient de régler, ils travaillent dessus. Il y a bien entendu des risques, mais ils essaient de régler ça", assure l'Espagnol. "Honda c'est Honda, je suis sûr que le HRC va lancer une investigation et régler le problème, comme toutes les équipes d'usine le feraient", rassure également le pilote LCR.

Malgré cet incident, Jorge Lorenzo a obtenu au Texas sa meilleure qualification de ce début de championnat : il s'élancera demain de la 11e place.

Début de la Q2 chez Repsol Honda
Début de la Q2 chez Repsol Honda
1/9

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Début de la Q2 chez Repsol Honda
Début de la Q2 chez Repsol Honda
2/9

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Jorge Lorenzo doit stopper son élan
Jorge Lorenzo doit stopper son élan
3/9

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Jorge Lorenzo retourne à son stand au pas de course
Jorge Lorenzo retourne à son stand au pas de course
4/9

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Jorge Lorenzo retourne à son stand au pas de course
Jorge Lorenzo retourne à son stand au pas de course
5/9

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Jorge Lorenzo retourne à son stand au pas de course
Jorge Lorenzo retourne à son stand au pas de course
6/9

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Jorge Lorenzo retourne à son stand au pas de course
Jorge Lorenzo retourne à son stand au pas de course
7/9

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Jorge Lorenzo retourne à son stand au pas de course
Jorge Lorenzo retourne à son stand au pas de course
8/9

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La moto de Jorge Lorenzo de retour au stand
La moto de Jorge Lorenzo de retour au stand
9/9

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Crutchlow, d'un mauvais réveil à la première ligne
Article précédent

Crutchlow, d'un mauvais réveil à la première ligne

Article suivant

Quartararo a été déstabilisé par une erreur de pression de pneu

Quartararo a été déstabilisé par une erreur de pression de pneu
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021