Le "coach" Lorenzo, une présence importante aux yeux de Rossi

Le pilote espagnol s'investit avec un plaisir évident dans son nouveau rôle chez Yamaha et cela semble également convenir à Valentino Rossi, à qui il distille ses conseils.

Le "coach" Lorenzo, une présence importante aux yeux de Rossi

Les carrières sportives réservent parfois des situations quelque peu incongrues, il faut l'admettre. En ce début de saison 2020, Valentino Rossi, qui fêtera ses 41 ans dans quelques jours, s'apprête à entamer sa 25e saison en Grand Prix, tandis que Jorge Lorenzo, 32 ans, est désormais un fringant retraité. Et trois ans après avoir partagé un stand pour la dernière fois, les anciens coéquipiers-adversaires sont à nouveau réunis chez Yamaha.

Les essais qui se déroulent actuellement à Sepang sont l'occasion de les revoir ensemble, Lorenzo conseillant même Rossi alors que celui-ci œuvre à la préparation de la M1 2020 en vue du championnat qui débutera dans un mois. "Aujourd'hui il a fait un peu office de coach parce qu'il m'a dit certaines choses, [m'a conseillé sur] des trajectoires", explique le pilote italien. "Parfois, quand je me retourne, ça me fait un peu bizarre de le voir habillé normalement alors que moi je suis en combinaison ! Mais c'est sympa et je le vois très intéressé et concentré."

Lire aussi :

"Jorge est en grande forme, il est super sympa, détendu... Apparemment quand on arrête de courir ça s'améliore beaucoup ! [rires] Blagues à part, j'aime parler avec Lorenzo parce qu'il a toujours des commentaires intéressants. Je le savais déjà, mais l'avoir ici avec nous est important", souligne Valentino Rossi, qui compte désormais sur le retour de l'Espagnol en piste. "On a beaucoup parlé ces jours-ci, on travaille ensemble, et il dit beaucoup de choses intéressantes au sujet de la moto. Je pense que demain il sera très important qu'il soit en piste parce que je pense qu'il peut nous aider à améliorer la moto."

 

Et cette journée a également eu un parfum de nostalgie dans un autre stand, celui de KTM, que Dani Pedrosa a mis en lumière en signant un surprenant troisième temps ! "C'est bien de voir qu'ils prennent du plaisir à piloter", observe Rossi. "Lorenzo arrive d'une période difficile, mais il semble déjà rajeuni. Et Pedrosa, la pression du championnat et tous les engagements ne lui plaisent pas tant que ça mais il pilote bien."

Une journée plus positive que la première

En ce qui concerne sa performance du jour, Valentino Rossi s'est également montré positif, bien qu'il ait dû se contenter d'un dixième temps encore modeste, à 0"544 de la meilleure performance réalisée par Fabio Quartararo au guidon de la Yamaha 2020. Le Français, qui découvrait la nouvelle moto aujourd'hui, a réalisé son meilleur temps avec un pneu tendre, une gomme qui ne semble pas séduire outre mesure le #46. "Mon meilleur temps, je l'ai fait avec le medium, pas dans un vrai time attack. Le problème, c'est qu'avec le soft je ne me sens pas très bien. Pour moi, il est un peu trop tendre sur la droite, alors je ne fais pas un grand pas en avant quand je le monte", décrit-t-il.

Lire aussi :

"Le bilan d'aujourd'hui est plus positif que celui d'hier", souligne malgré tout Rossi, bien que dernier des pilotes Yamaha au classement. "Je ne suis que dixième, mais je suis content parce qu'on a tout le temps travaillé avec la nouvelle moto aujourd'hui et la journée a été plus positive. On a appris tout un tas de choses et je me sens déjà bien. Je pense qu'on n'arrive pas encore à exploiter tout le potentiel [de la moto], mais j'ai eu un bon rythme, surtout en pneus très usés, j'ai été assez rapide. Ça a donc été une bonne journée, mais il faut en tout cas qu'on continue comme ça parce que j'ai quand même pris une demi-seconde et je suis dixième."

"J'ai essayé différentes choses, pour améliorer le grip à l'accélération mais aussi le freinage, et on a trouvé deux ou trois choses qui sont bonnes. Je ne dirai pas lesquelles !" ajoute Rossi. "Ce qu'il y a de positif c'est avec des pneus qui étaient finis j'ai beaucoup progressé. La moto glisse moins, et ça c'est bien. Par contre, en ce qui concerne la vitesse en ligne droite on semble avoir progressé mais tous les autres aussi, alors…" Alors, il reste quatre jours d'essais avant le début du championnat, durant lesquels chacun va s'efforcer de peaufiner sa copie. Le premier verdict de la compétition interviendra dans un mois jour pour jour.

partages
commentaires
La Honda 2020 ne règle pas le manque d'agilité dans les virages

Article précédent

La Honda 2020 ne règle pas le manque d'agilité dans les virages

Article suivant

Espargaró : Le temps de Pedrosa, un bon signe pour l'avenir de KTM

Espargaró : Le temps de Pedrosa, un bon signe pour l'avenir de KTM
Charger les commentaires
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021