Lorenzo - Difficile d'être en pole, et même en 1ère ligne

Rapide lors des deux séances disputées aujourd’hui à Phillip Island, Jorge Lorenzo n’a cédé la place de leader à Marc Márquez que pour cinq centièmes.

Ce matin, après quelques échanges avec son compatriote, le Majorquin est passé en tête des Essais Libres 1 peu après la première demi-heure d’essais, et il s’y est maintenu avec l’arrivée de la pluie.

Le chrono alors enregistré (1’30.047) est longtemps resté le plus rapide de sa journée, même s’il s’est rapproché de cette performance à plusieurs reprises cet après-midi, lors d’une séance qu’il a réalisée dans son intégralité avec le pneu avant asymétrique (tendre/extra-tendre) fourni par Bridgestone.

Il a fait son entrée dans la fenêtre des 1’29 dans son dernier run – où il est toutefois apparu moins que son rival – et s’est définitivement positionné dans le sillage immédiat du leader du jour.

Si les chronos sont restés quelque peu modestes en comparaison de l’an dernier (la pole était en 1’28.4), c’est, selon Jorge Lorenzo, la conséquence d’une météo délicate et d’un asphalte qui commence à donner des signes de faiblesse, deux ans après avoir été posé. "La piste est très glissante, nettement pire que ces deux dernières années. Elle est bosselée également. Mais la situation est la même pour tous les pilotes," suggère-t-il.

"On a testé des réglages, ceci dit on a une bonne base générale," se félicite Jorge Lorenzo, qui a pu gagner six dixièmes d’une séance à l’autre, contre une seconde pleine pour Marc Márquez. "Notre rythme est très bon, on a juste besoin d’améliorer un peu l’accélération et quelques autres détails pour demain," assure-t-il.

Rappelons que Jorge Lorenzo compte 18 points de retard sur Valentino Rossi au Championnat du Monde et qu’il ne lui reste que trois courses pour tenter d’inverser la tendance. S’il souhaite mettre toutes les chances de son côté en s’élançant de la pole position – comme à quatre reprises à ce stade de la saison – il estime que ce pourrait être un objectif compliqué à atteindre.

"C’est une piste courte, beaucoup de pilotes ont un pneu plus tendre, qui leur rapportera beaucoup," rappelle-t-il sur le site officiel du championnat, se référant à la gomme arrière soft proposée aux pilotes Open et aux pilotes Factory ne bénéficiant pas de concessions... en somme, tout le monde à l'exception des Honda et Yamaha Factory. "Il sera même difficile de rester en première ligne," estime l'Espagnol, "alors on verra bien si on arrivera à se battre pour la pole position."

Réponse samedi à partir de 15h35 heure locale, 6h35 heure française!

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Sous-évènement Essais Libres Vendredi
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Résumé d'essais libres
Tags phillip island