Lorenzo diminué par sa blessure ? Rossi n'y croit pas

Jorge Lorenzo a fait son arrivée dans le paddock de Motegi avec un bras gauche en écharpe, conséquence d'une luxation de l'épaule suite à une chute à l'entraînement le week-end dernier.

Déjà victime d'une fracture de la clavicule gauche il y a deux ans, le pilote espagnol a craint une nouvelle blessure importante. "J'étais assez inquiet au début parce que je pensais que ça pourrait être bien pire. Quand je suis arrivé à l'hôpital pour passer des radios, là aussi j'étais inquiet parce que [les médecins] pensaient qu'une opération pourrait être nécessaire," explique-t-il. "Heureusement, les radios ont montré que l'opération n'était pas nécessaire, alors j'ai respiré, j'étais moins inquiet."

Sans avoir eu à subir d'intervention, Jorge Lorenzo a rejoint le Japon dès dimanche, au lendemain de sa chute. Et après plusieurs jours sur place, il assure se sentir déjà mieux.

"J'avais quand même un peu mal [sur le moment]. Pas énormément mais je n'étais pas très à l'aise quand je bougeais l'épaule. Heureusement ça s'est beaucoup amélioré ces derniers jours," se félicite-t-il. "Il y a eu de gros progrès chaque jour. On a fait tout ce qu'on a pu pour accélérer un peu ce processus de récupération et aujourd'hui je me sens très bien. Je pense que ça ira mieux demain et probablement mieux encore dimanche que vendredi."

Lorenzo confiant, Rossi prudent

Quelle incidence cette blessure aura-t-elle sur les performances de Jorge Lorenzo, en bagarre pour le titre ? Difficile à dire pour le moment. "Pour moi c'est impossible à savoir, d'autant que Jorge ne doit pas le savoir non plus," estime Valentino Rossi, son adversaire pour la couronne.

"Il faut attendre de voir quel sera son feeling quand il pilotera la moto demain matin, parce que l'épaule c'est toujours difficile, c'est très douloureux," poursuit le pilote italien. "Ceci dit, ça dépend si c'est pour la vie normale ou pour piloter la moto. Parce que parfois tu as mal pour faire des choses faciles, mais tu as moins de problèmes quand tu montes sur la moto."

Jorge Lorenzo a en tout cas tenu à se montrer rassurant ce jeudi, affichant un sourire confiant. "Je ne serai peut-être à 100% mais je ne le suis pas non plus à droite !" a-t-il plaisanté. "Je sens plus de craquements à droite qu'à gauche pour le moment. Peut-être que dimanche je serai proche de 100%."

Face à la sérénité de son adversaire, Valentino Rossi ne se fait pas d'illusions sur l'importance que pourrait revêtir cet épisode dans leur bagarre pour le titre. "Jorge a déjà couru avec une clavicule cassée et les vis posées 3 heures plus tôt !" a-t-il rappelé avec une pointe d'exagération, évoquant la cinquième place de Lorenzo à Assen, deux jours après une fracture de la clavicule. "Je crois qu'il est fort. Il faut qu'on pense à nous et qu'on essaye de faire le maximum pour être compétitifs dimanche," a conclu l'Italien.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Circuit Twin Ring Motegi
Pilotes Valentino Rossi , Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Actualités
Tags blessure, championnat du monde, duel, motegi