MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Que Lorenzo soit sur le marché a surpris Honda

partages
commentaires
Que Lorenzo soit sur le marché a surpris Honda
Par :
20 déc. 2018 à 08:43

Le team manager de Repsol Honda ne s'attendait pas à ce que Jorge Lorenzo soit disponible lorsqu'il a engagé les discussions. Une opportunité bien saisie; qui lui garantit à présent de disposer d'un line-up exceptionnel.

L'aventure de Jorge Lorenzo chez Ducati n'aura donc duré que deux ans. Le Majorquin, qui avait jusqu'à présent préconisé la stabilité en restant chez Yamaha durant neuf saisons, s'est vu contraint de trouver une autre option pour poursuivre sa carrière MotoGP, lorsque la direction de Borgo Panigale a décidé de changer de line-up pour l'année prochaine.

Lire aussi :

Sa première saison au guidon de la Desmosedici n'avait, il est vrai, pas été des plus simples, et le début du championnat 2018 l'avait lui aussi mis face à un certain nombre d'écueils. Néanmoins, le triple Champion du monde MotoGP restait convaincu de son talent, et sa capacité à mener des courses ainsi que ses premiers podiums en rouge ou quelques performances prometteuses en essais hivernaux avaient de quoi convaincre qu'il n'était pas perdu.

C'est en tout cas l'avis d'Alberto Puig, qui a admis qu'il avait été surpris que Lorenzo soit disponible sur le marché des transferts au printemps dernier. Sans toutefois perdre de temps à en comprendre la raison, le team manager Repsol Honda et les responsables du HRC ont fait le nécessaire pour convaincre le numéro 99 de rejoindre leurs rangs. C'est ainsi qu'alors qu'il venait de signer son premier succès avec Ducati, le transfert choc de Lorenzo était annoncé.

"Cela faisait environ deux mois qu'il ne semblait pas vraiment savoir où aller, alors quand nous avons étudié la situation, nous avons vu qu'il était libre et nous avons décidé d'y aller", a relaté Alberto Puig.

"Pour être honnête, j'étais un peu surpris qu'il n'ait pas été contacté ou qu'il n'ait pas [à l'époque] de réelle chance d'aller avec quelqu'un. Nous n'avons pas demandé pourquoi, nous avons juste essayé de comprendre à ce moment-là si c'était possible, et ça l'était alors nous avons avancé."

Pas la même tension que Senna-Prost

Marc Marquez, Repsol Honda Team, Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team

L'affaire étant conclue, Honda disposera donc l'an prochain de l'un des binômes les plus marquants du MotoGP, Márquez et Lorenzo réunissant à eux deux huit des neuf derniers titres en date de la catégorie reine. Deux coqs dans la même basse-cour, autant dire que les esprits bouillonnent déjà à l'idée des tensions qui pourraient naître entre les deux champions, engagés par la force des choses dans un face-à-face pour pouvoir prétendre aux meilleurs résultats.

Lire aussi :

Marc Márquez a même été titillé sur la question en marge des débuts de son nouveau coéquipier au guidon de la RC213V, le mois dernier, lorsqu'il lui a été demandé si leur association pourrait être aussi concurrentielle que celle d'Ayrton Senna avec Alain Prost...

"Non, non", s'est empressé de répondre le Champion du monde en titre. "Bien entendu, sur la piste, les deux pilotes voudront être devant et remporter le titre. Et tous deux essaieront de se donner à 100%. Mais en dehors de la piste, nous sommes équipiers."

"Jusqu'à maintenant, nous avons eu de super batailles, en Autriche, à Brno, et nous avons une relation professionnelle", assure Márquez. "Vous savez, il est plus mature que moi, mais j'ai maintenant plus d'expérience. Au final, ce qui se passe en piste c'est une chose, mais en dehors, on peut avoir une bonne relation, comme celle que j'ai avec Dovizioso."

C'est assurément ce qu'espérera Honda. Et ensuite, que le meilleur gagne !

Avec Guillaume Navarro

Article suivant
La concurrence entre Rins et Iannone a aidé Suzuki

Article précédent

La concurrence entre Rins et Iannone a aidé Suzuki

Article suivant

Massimo Rivola devient président d'Aprilia Racing

Massimo Rivola devient président d'Aprilia Racing
Charger les commentaires