MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
4 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
11 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
25 jours

Lorenzo-Ducati : "Trop tôt pour faire des pronostics" d'après Forcada

partages
commentaires
Lorenzo-Ducati : "Trop tôt pour faire des pronostics" d'après Forcada
Par :
5 févr. 2017 à 19:20

Aux côtés de Jorge Lorenzo durant toute sa carrière MotoGP, Ramón Forcada estime que son ancien pilote pourrait connaître la réussite avec Ducati, à condition de s'adapter. Or, il est encore trop tôt pour faire des pronostics.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, et Ramon Forcada
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Ramon Forcada, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, avec Ramon Forcada
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, dans le garage avec Ramon Forcada
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, avec Ramon Forcada
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, et Ramon Forcada
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Lorsque Jorge Lorenzo a choisi de quitter Yamaha pour Ducati, seul l'un de ses mécaniciens de toujours l'a suivi dans cette nouvelle aventure. Le reste de son team technique a opté pour la stabilité et encadre désormais Maverick Viñales. À la tête de ce groupe, l'expérimenté Ramón Forcada, que Motorsport.com a rencontré avant la reprise des essais et qui porte un regard attentif et connaisseur sur le défi relevé par le Majorquin.

D'un point de vue sportif, personne ne connaît Jorge Lorenzo mieux que vous. Vous avez été son chef mécanicien durant les neuf années qu'il a passées en MotoGP, le seul qu'il ait eu jusqu'à présent et son complice dans les succès et dans les trois titres mondiaux qu'il a remportés. Comment pensez-vous que cela va se passer pour lui chez Ducati ?

"Je pense que ça se passera bien. Pour remporter le championnat, je ne sais pas, mais pour remporter des courses, assurément. La sensation générale est que la Ducati est une moto moins constante et équilibrée que ne l'est la Yamaha ou la Honda, une moto qui est très bonne sur certains circuits et pas tellement sur d'autres. Au final, et surtout ces dernières années où il y a eu de très bons pilotes et où la régularité a été la clé pour remporter le championnat, Yamaha comme Honda ont tenté d'avoir une moto qui était bonne sur tous les circuits. Ou, pour le dire d'une autre façon, qui n'était mauvaise nulle part. Apparemment, jusqu'à présent la Ducati a été très bonne sur certains circuits mais pas sur d'autres."

"Je ne sais pas comment sera la moto de 2017, mais Jorge a un peu besoin d'une moto faite pour lui, qui lui permette de piloter à sa manière. C'est ce qu'il a vécu cette année [en 2016] avec les pneus. Compte tenu de son style de pilotage, Jorge est celui qui a le plus de mal à s'adapter à un pneu différent, qui ne lui permet pas de faire ce qu'il veut. C'est là qu'il est en difficulté. Mais si Ducati lui fournit une moto qui lui permet de piloter comme il aime, il n'aura aucun problème. Si, compte tenu du concept de la moto, il ne peut pas la piloter comme il aime le faire, il aura plus de mal. Il faudra voir comment sera la moto."

Ce que l'on a vu lors du test de Valence, c'est que même s'il s'agissait de la première fois qu'il pilotait la Ducati, Lorenzo a pu conserver son style de pilotage.

"Oui, mais il a été plus lent qu'avec la Yamaha. Son style, il le conserve, c'est certain, car cela lui coûte beaucoup de le changer, mais ce qu'il faut, c'est le garder et continuer à être rapide. Si, pour conserver votre style, vous ne pouvez pas être rapide, alors il vaut mieux en changer. L'exemple, c'est ce qu'a fait Marc [Márquez] l'année dernière. Il était très en difficulté avec la moto en début de saison et il a dû changer sa façon de piloter et d'aborder les courses, comme on a pu le voir. […] Mais, j'insiste, il est trop tôt pour faire des pronostics, pour l'instant nous ne savons pas comment sera la Ducati 2017, ni la Honda ou la Yamaha, ni même comment seront les carcasses des pneus définitifs."

Et sans savoir tout cela, d'après votre expérience et votre intuition, qui voyez-vous comme grands favoris pour la course au titre cette année ?

"Comme favori, je vois Marc car il arrive d'une moto qu'il connaît, qui n'a pas tellement changé et qui, d'après ce que j'ai entendu, va changer mais pas beaucoup. Ce ne sera pas une révolution, ce ne sera pas une moto différente. Il a appris, il a beaucoup appris de ce qu'il s'est passé en 2015 et il est le champion en titre."

"Ensuite, il y a Jorge s'il s'adapte à la moto. Valentino [Rossi], s'il a la motivation, comme il l'a eue en 2016, il sera toujours là. Concernant Dani [Pedrosa], il faut voir s'il va enfin, pour une fois dans sa vie, connaître une saison complète sans problèmes et qui se passe bien, même si je ne sais pas comment il se trouvera avec la moto que lui fournira Honda, car il semble que la philosophie soit un peu différente de celle de Yamaha ; il semble que la moto choisie par un pilote soit celle de tout le monde."

"Et puis, il faut voir pour Maverick. Si l'on regarde les séances d'essais d'après-saison, il est le candidat numéro un pour le titre, celui qui a toujours été le plus rapide. Mais, attention, il faut voir comment ça se passera en course. En course, tout est très différent."

Article suivant
Yamaha traitera Viñales et Rossi de la même façon, assure Forcada

Article précédent

Yamaha traitera Viñales et Rossi de la même façon, assure Forcada

Article suivant

Loris Baz cherche à adapter son style de pilotage à la GP15

Loris Baz cherche à adapter son style de pilotage à la GP15
Charger les commentaires