MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
EL3 dans
04 Heures
:
19 Minutes
:
31 Secondes
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
13 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours

Lorenzo : "Dur de revenir à la même situation qu'il y a deux ans"

partages
commentaires
Lorenzo : "Dur de revenir à la même situation qu'il y a deux ans"
Par :
5 mai 2019 à 18:47

Le pilote Honda a vécu un calvaire en course, et ne parvient pas pour le moment à rectifier le tir sur la RC213V.

Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team

Jorge Lorenzo arrivait en Europe avec de grands espoirs de pouvoir enfin faire étalage de ses progrès sur la Honda, après trois premières courses pour le moins difficiles sur sa nouvelle machine, mais c'est au final une nouvelle déception qu'a essuyée le Majorquin à Jerez.

Il y a bien sûr eu du mieux lors des premières séances d'essais libres, durant lesquelles le numéro 99 avait réussi à se mêler au groupe de tête. Mais ses performances ont périclité au fur et à mesure du week-end.

Lire aussi :

Une 12e place pas représentative

Qualifié en 11e position sur la grille, tout ne semblait pas à jeter hier pour l'Espagnol, mais un départ laborieux ce dimanche l'a contraint à évoluer la majeure partie de la course aux alentours de la 15e place.

Et s'il a fini en 12e position, égalant son meilleur résultat avec Honda (il avait terminé à cette même position en Argentine), ce n'est qu'au gré des chutes (celle de Jack Miller notamment) et des pannes mécaniques (Fabio Quartararo) de pilotes infortunés devant lui.

Pas de quoi être satisfait, et Lorenzo ne cachait pas son abattement après l'épreuve. "Nous avons du mal à être compétitifs, et cette course en est la preuve", a-t-il déclaré. "Je n'avais même pas de rythme tout seul, j'étais très lent. Cela a été une course très dure psychologiquement, car j'avais beaucoup d'espoirs placés ici. C'est une position difficile à accepter, et un très mauvais résultat."

Lire aussi :

Aucun rythme dans le peloton

Certes, le fait d'être englué dans le trafic n'a sans doute pas aidé le numéro 99 à hausser le rythme, qui plus est sur une piste étriquée où les dépassements ne sont pas chose facile. Mais le sentiment général est tout de même celui d'un manque d'aisance sur la RC213V.

"Si j'avais démarré depuis la deuxième ou la première ligne, j'aurais eu une piste plus dégagée, probablement que dans les trois ou quatre premiers tours j'aurais été plus rapide, mais la vérité c'est que quand j'étais tout seul en 14e position je n'avais pas de rythme", reprend-il. "Je ne me suis pas senti à l'aise sur la moto et j'étais lent. Si vous êtes rapide vous pouvez récupérer des positions, mais je n'ai pas pu le faire car je n'étais pas suffisamment compétitif."

"Vous pouvez voir mon visage, ce n'est pas celui des bons jours. Il y a une raison à cela, je n'aime pas faire de course comme aujourd'hui, car je donne tout ce que j'ai en piste mais je ne peux pas aller plus vite que cela. Je n'aime pas cette position, je n'aime pas cette situation mais je pense que je suis un Champion, et les Champions continuent de se battre jusqu'à ce qu'il trouve une solution, et je vais trouver une solution."

Et le Majorquin de conclure l'autopsie de sa course par une affirmation révélatrice si on se souvient de ses débuts délicats avec Ducati en 2017 : "C'est dur de revenir à la même situation qu'il y a deux ans."

Avec Oriol Puigdemont

Spain Le top 5 du GP d'Espagne :

Pos. Pilotes Moto Temps Écart
1 Spain Marc Márquez Honda 41'08.685  
2 Spain Álex Rins Suzuki 41'10.339 1.654
3 Spain Maverick Viñales Yamaha 41'11.128 2.443
4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 41'11.489 2.804
5 Italy Danilo Petrucci Ducati 41'13.433 4.748

Article suivant
Viñales : "Le podium à Jerez, c'est un peu comme une victoire"

Article précédent

Viñales : "Le podium à Jerez, c'est un peu comme une victoire"

Article suivant

Michelin propose deux nouveautés au test de ce lundi

Michelin propose deux nouveautés au test de ce lundi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Course
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck