Lorenzo envisage d'intégrer Debón à son équipe

Jorge Lorenzo réfléchit à la possibilité d'incorporer à son équipe l'ancien pilote de la catégorie intermédiaire, Álex Debón, afin de l'aider dans certains aspects de sa préparation.

Lorenzo envisage d'intégrer Debón à son équipe
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Jack Miller, OCTO Pramac Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Gigi Dall'Igna, directeur général Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Par le passé, Álex Debón a déjà constitué une pièce importante dans l'organigramme d'Aprilia, équipe avec laquelle Jorge Lorenzo a remporté ses deux titres en 250cc, en 2006 et 2007. 

À l'époque, le Valencien exerçait le rôle de pilote essayeur pour la marque italienne, assurant le développement de la RSW 250, dans un projet mené curieusement sur le plan technique par Gigi Dall'Igna, l'actuel directeur général de Ducati Corse.

Une association déjà vue chez Aprilia en 250cc

Hasard des circonstances, plusieurs membres qui faisaient alors partie des troupes de Noale à l'époque se retrouvent désormais parmi les rangs de Borgo Panigale.

Debón a d'ores et déjà été aperçu aux côtés de Lorenzo lors des tests qui se sont déroulés dans la foulée de la dernière manche du championnat, que ce soit à Valence mais aussi à Jerez. Lors de sa carrière en Grand Prix, celui-ci a participé à neuf saisons complètes dans la catégorie intermédiaire, dont cinq avec Aprilia, trois avec Honda et une avec FTR (Moto2), avec un bilan de deux victoires et un total de sept podiums.

Dans le cas où l'arrivée de Debón au sein de l'équipe de Lorenzo venait à se confirmer, sa fonction viendrait compléter le rôle de Michele Pirro, actuel pilote essayeur de Ducati et élément fondamental dans l'adaptation du Majorquin à la Desmosedici. 

Au cours de sa première saison chez les Rouges, le Majorquin a terminé à la septième place au classement général, après avoir pris plus de temps qu'escompté pour prendre le pli du prototype italien.

Lorenzo a ainsi décroché trois podiums, mais n'est pas parvenu à remporter la moindre victoire, une première pour lui depuis 2005 et sa première saison en 250cc, juste avant son passage chez Aprilia. Un bilan comptable qui tranche nettement avec celui de son coéquipier, Andrea Dovizioso, qui est pour sa part monté huit fois sur le podium, et a représenté un candidat crédible pour le titre jusqu'à la dernière manche face à Marc Márquez.

En ce sens, le numéro 99 et son équipe sont bien conscients du fait qu'une autre saison du même acabit constituerait un vrai retentissement. Et pour cette raison, ils sont en train de mettre les bouchées doubles pour que le triple Champion du monde MotoGP (2010, 2012 et 2015) puisse se montrer sous un bien meilleur jour en 2018.

Pour Valentino Rossi, qui a lui aussi tenté l'aventure chez Ducati en 2011 et 2012, avec bien peu de succès puisque l'Italien n'a jamais pu s'imposer avec le construteur italien, et a dû à l'époque se contenter de seulement trois podiums lors de ses deux saisons passées au sein des troupes de Bologne, il ne fait aucun doute que Lorenzo sera capable de mieux faire l'an prochain. "Quand j'étais avec Ducati, c'était impossible de viser la victoire avec la moto", a expliqué le Docteur en marge du Monza Rally Show, qu'il a d'ailleurs remporté pour la troisième fois d'affilée ce dimanche. "Mais cette année, Ducati a gagné six fois avec Dovizioso, donc cela veut que la moto est bonne. C'est donc difficile de comparer, car c'était pire quand j'y étais. Mais ce qui est sûr c'est que Jorge sera très compétitif l'an prochain, car il est toujours très fort."  

partages
commentaires
Márquez et Pedrosa au Honda Racing Thanks Day
Article précédent

Márquez et Pedrosa au Honda Racing Thanks Day

Article suivant

Pour Viñales, une plus large allocation en pneus plutôt positive

Pour Viñales, une plus large allocation en pneus plutôt positive
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021