Lorenzo et Rossi se veulent positifs, sans se faire d'illusions

partages
Lorenzo et Rossi se veulent positifs, sans se faire d'illusions
Par : Léna Buffa
27 mars 2015 à 22:04

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Piste traditionnellement favorable à Yamaha, Losail ne livre pas facilement ses secrets à Valentino Rossi et Jorge Lorenzo cette année. Les pilotes officiels de la marque au Diapason ont bien du mal à jouer les premiers rôles depuis l'entame du Grand Prix du Qatar et ils ne figurent qu'en huitième et neuvième position après les trois premières séances d'essais libres.

L'équipe souhaite malgré tout voir le verre à moitié plein et tire donc un bilan plutôt satisfaisant de cette soirée. "Même si les positions ne sont pas celles que nous attentions, nous avons quand même progressé et enregistré des améliorations," note Massimo Meregalli, team manager. "La moto commence à mieux fonctionner et la piste s'améliore elle aussi, offrant plus d'adhérence."

Si Rossi et Lorenzo n'ont jamais réussi à rivaliser avec les leaders aujourd'hui, ils se rassurent en observant que la hiérarchie est particulièrement serrée, puisque dix-huit pilotes se tiennent dans la même seconde au classement combiné des trois séances. Ils ont essentiellement travaillé sur leur rythme de course, cherchant notamment à identifier le pneu le plus favorable à la YZR-M1 pour dimanche soir. Longuement testée aujourd'hui, l'option la plus dure (cerclée de rouge) offre une certaine régularité mais pas nécessairement la rapidité souhaitée, un constat qui devra être affiné samedi soir.

"C'était difficile aujourd'hui, mais je me sens super bien sur la moto quand j'ai le pneu [le plus] soft. On a aussi testé la gomme la plus dure, qui se montre très régulier. Je pourrais peut-être faire 100 tours en 1'56.1 avec ce pneu, mais c'est trop lent et pour le moment je préfère donc l'option tendre," explique Jorge Lorenzo, classé ce soir au huitième rang à 0.286s du leader. "On va continuer à travailler pour améliorer notre rythme et faire en sorte que je puisse tourner dans la fenêtre haute des 1'54, c'est notre objectif."

Jorge Lorenzo a été gêné durant la seconde séance de la soirée. "On a eu des problèmes d'électronique, c'était un peu étrange. Il faut que l'on analyse tout cela pour voir ce qui se passe," explique-t-il, prêt désormais à en découdre en qualifications - sans toutefois se faire d'illusions sur la cible à atteindre : "Demain, la bagarre pour la première ligne sera intense, parce que beaucoup de pilotes ont l'option de pneu extra soft, ce qui leur procure un gain de quatre dixièmes. Sans compter qu'ils sont plus forts que l'année dernière, si bien que même en deuxième ligne les places seront chères. Ceci dit, on ne sait jamais ce qui peut se passer. Peut-être que l'on va trouver quelque chose qui nous fera gagner une demi-seconde et nous permettra de nous battre pour la pole position."

Même en deuxième ligne les places seront chères

Jorge Lorenzo

Valentino Rossi a autant de doutes que son coéquipier sur l'éventualité de se battre pour la pole position, pourtant lui aussi tente de trouver du positif dans une soirée manquant quelque peu de mordant. "Je suis satisfait, parce que l'objectif minimum que je m'étais fixé était de figurer dans le top 10," explique-t-il. "La dernière séance était incroyable : dix motos se sont classées en trois dixièmes ! Je ne suis pas content de ma position, mais je ne suis pas loin de la pole."

"Il sera très difficile de décrocher la pole demain, mais je veux partir un petit peu plus devant," annonce Valentino Rossi, neuvième à 0.370s du temps de référence. "Aujourd'hui on a beaucoup amélioré la moto et les réglages, et mon rythme n'est pas si mauvais, très similaire à celui des autres pilotes de tête. Il faut que l'on continue à travailler sur les pneus, en particulier à l'arrière. Je serai peut-être en mesure d'utiliser l'option la plus soft, mais peut-être aussi que je choisirai le pneu dur. La journée de demain sera donc très importante pour comprendre quelle gomme il faudrait que j'utilise pour la course. Pour l'instant, c'est du 50/50."

Le compte-rendu des Essais Libres 2 | Le compte-rendu des Essais Libres 3

Prochain article MotoGP
MotoGP - Qualifs : Andrea Dovizioso s'adjuge la 1ère pole de l'année !

Article précédent

MotoGP - Qualifs : Andrea Dovizioso s'adjuge la 1ère pole de l'année !

Article suivant

Les essais libres ont rassuré les pilotes Ducati sur leur rapidité

Les essais libres ont rassuré les pilotes Ducati sur leur rapidité