Pour améliorer sa situation, Lorenzo veut que Honda ait "un plan"

Encore une fois très loin sur la grille de départ du Grand Prix d'Italie MotoGP, Jorge Lorenzo souhaite que Honda dispose d'un plan pour améliorer ses performances.

Pour améliorer sa situation, Lorenzo veut que Honda ait "un plan"

Jorge Lorenzo s'alignera ce dimanche sur le 17e emplacement de la grille de départ, et il retrouvera sur la sixième ligne une vieille connaissance, Valentino Rossi ! Pas de quoi rendre le Majorquin particulièrement heureux, bien entendu...

Le numéro 99 continue d'éprouver des difficultés avec sa Honda RC213V. Et le tracé du Mugello ne l'aide pas particulièrement, les machines à l'aile dorée n'étant jamais très en verve ici... Sauf celle du poleman Marc Márquez bien entendu !

Lire aussi :

"Je pense que le problème vient d'avant cette course, je ne me sens toujours pas à l'aise avec la moto. J'ai encore plus de mal physiquement, et j'ai vraiment du mal à être à l'aise avec la moto. Ce matin on a essayé les pneus neufs, j'étais assez rapide, mais globalement je ne me sens pas à l'aise. Ce circuit, à part pour Marc, c'est toujours difficile pour les Honda, Marc a vraiment roulé de manière incroyable aujourd'hui en qualifications. Il était très intelligent pour attendre la roue parfaite pour faire ce tour incroyable, mais à part lui, tous les pilotes Honda ont eu plus de mal sur ce circuit."

Les soucis rencontrés par Jorge Lorenzo au niveau de son adaptation rappellent la période qu'il a traversée en 2017 et début 2018 chez Ducati. C'est précisément au Mugello l'an dernier que la marque italienne a apporté une évolution de son prototype permettant à Lorenzo de s'imposer en terres italiennes, avant de doubler la mise à Barcelone, deux semaines plus tard.

Une nouvelle fois, le numéro 99 réclame à Honda des pièces principalement orientées vers le confort dont il a besoin sur la moto : "Il nous faut un plan, il faut essayer de travailler pour trouver des solutions, et de trouver des pièces dans le futur qui me donneraient d'abord moins de stress physiquement, me permettant d'être plus frais et de mieux piloter. Ensuite il faudra travailler, voir ce qu'on peut étudier pour rendre la moto pour facile pour tous les pilotes. Pour l'instant, les autres pilotes à part Marc ont du mal à être compétitifs, et c'est le cas pour une raison."

Ayant dû attendre longtemps avant d'obtenir les ajustements demandés chez Ducati, Lorenzo ne veut pas que le même processus se répète, et met en avant la qualité de ses changements de chez Ducati. C'est simple, seul Andrea Dovizioso n'utilise pas les mêmes pièces que l'Espagnol !

Lire aussi :

"De par mon expérience, la seule chose qui peut un peu régler le problème, à part le moteur, qui pousse plus que celui de l'an dernier, c'est un des soucis d'ailleurs, c'est de travailler sur le réservoir et le carénage. Les pilotes Ducati, à part Dovizioso, utilisent mon réservoir de l'an dernier et ils ont même encore plus accentué la forme, pas seulement Bagnaia, mais aussi Petrucci et Miller, et c'est pour une raison."

Impossible de savoir combien de temps Lorenzo devra patienter avant de pouvoir étrenner les pièces qu'il souhaite. Le calendrier MotoGP est en effet très serré, et les différentes restrictions imposées cette année rendent la fenêtre de travail particulièrement réduite. Les essais de Montmeló dans deux semaines seront du coup cruciaux.

"Je sais quelles sont nos sensations, j'ai beaucoup d'expérience sur les motos, je sais ce dont j'ai besoin pour aller vite, mais nous sommes limités. Cette année plus que jamais, nous avons tout qui est limité, les tests, les moteurs, les carénages... Nous sommes très limités. J'arrive avec une moto déjà dessinée, je n'ai pas eu de kilomètres, d'essais, et maintenant nous devons attendre pour avoir quelque chose de nouveau au test de Montmeló."

"Mais l'important c'est d'avoir un plan, qui fait que dans le futur la moto pourrait être plus facile et plus compétitive pour tous les pilotes. Je pense que je peux être le bon pilote pour suivre ce plan."

partages
commentaires
Quartararo, énervé d'avoir manqué la pole mais content d'être 2e

Article précédent

Quartararo, énervé d'avoir manqué la pole mais content d'être 2e

Article suivant

Petrucci, pilote Ducati le plus rapide samedi au Mugello

Petrucci, pilote Ducati le plus rapide samedi au Mugello
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021