Lorenzo : "Il était important de faire des tests ici, honnêtement"

Le pilote espagnol sort d'une première journée positive, après son deuxième temps décroché dans l'après-midi. Il lui faudra pourtant remettre le couvert lors des EL3 demain, pour assurer sa place en Q2.

Lorenzo : "Il était important de faire des tests ici, honnêtement"
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Alors qu'il s'était montré quelque peu pessimiste en amont du Grand Prix de Catalogne quant à sa capacité à faire bonne figure sur le circuit de Montmeló, Jorge Lorenzo a fait mieux que résister en s'emparant du deuxième meilleur temps de la journée, à un peu plus de deux dixièmes de la référence fixée par Marc Márquez – après que celui-ci a vu son meilleur tour annulé pour non-respect des drapeaux jaunes.

Un résultat surprenant alors que le Majorquin n'avait pas lésiné sur la critique concernant la dernière portion refondue du circuit et sa nouvelle chicane, qu'il avait découvert lors des essais privés auxquels a pris part Ducati fin mai.

Après un premier round d'observation dans la matinée, dans des conditions de piste peu représentatives du reste du week-end, le numéro 99 a su tirer son épingle du jeu dans l'après-midi pour s'installer en haut de la feuille des temps et devancer son coéquipier Andrea Dovizioso de presque deux dixièmes.

De bon augure pour la suite des événements, même si le triple Champion du monde ne souhaite pas pour le moment tirer des plans sur la comète. "Il est encore trop tôt pour comprendre qui a le meilleur rythme pour dimanche", assène-t-il. "Il y aura encore deux grosses [séances] d’essais libres pour améliorer la moto et améliorer le rythme. Nous ne démarrons pas mal, mais je ne sais toujours pas où nous nous situons."

Les compteurs remis à zéro lors des EL3

Des propos frappés au coin du bon sens, à plus forte raison que tout sera à refaire samedi matin au cours de la troisième séance d'essais libres, qui sera seule juge pour l'accession directe ou non à la Q2. En effet, la Commission de Sécurité a décidé ce vendredi soir d'un rétropédalage pour revenir à l'ancienne chicane, utilisée l'an dernier après le décès de Luis Salom lors des essais libres du Moto2, rendant de fait caduc tous les chronos réalisés jusqu'ici.

Malgré cela, reste que le niveau de performance affiché par l'Espagnol sur ses terres est révélateur des bonnes dispositions de sa Desmosedici sur le tracé catalan. En ce sens, les essais privés auxquels a participé la marque de Bologne à la fin du mois dernier n'y sont sans doute pas pour rien dans la compétitivité des GP17 officielles ce week-end. "Nous avons essayé quelque chose, et ça a fonctionné, ça améliore le rythme, le feeling, le temps au tour", glisse Lorenzo. "Il était important de faire des tests ici, honnêtement. Nous avons une base de travail assez bonne, nous devons juste améliorer la stabilité sur quelques accélérations, car la moto bouge plus que lors du test. Et en ayant de petits mouvements qui m’empêchent d’entrer avec plus de confiance. Ce sont les deux domaines sur lesquels nous devons progresser demain. Le rythme n’est pas mauvais."

C'est le moins que l'on puisse dire, alors que le pilote Ducati a profité de cette première journée pour analyser le comportement des différents pneumatiques à sa disposition, et tirer de premières conclusions quant à la pertinence du pneu medium et du pneu dur. "Nous avons essayé les deux, nous avons essayé le medium que nous avons testé lors du test, et le nouveau, le plus dur", explique-t-il. "Je ne ressens pas beaucoup de différence. Il y a toujours beaucoup de patinage, et la baisse [de performance] est assez similaire. Je ne sais toujours pas si le plus dur va conserver un rythme plus constant dimanche."

Le Majorquin tentera donc de dissiper ses doutes lors des EL4 samedi, après avoir bien sûr tenté de composter son ticket pour la Q2 lors de la troisième séance d'essais libres.

Avec Fabien Gaillard

partages
commentaires
Le MotoGP revient à la chicane de 2016 à Barcelone

Article précédent

Le MotoGP revient à la chicane de 2016 à Barcelone

Article suivant

Dovizioso : "Très difficile de piloter la moto dans ces conditions"

Dovizioso : "Très difficile de piloter la moto dans ces conditions"
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021