MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Lorenzo : "Les ingénieurs ont fait un chef d'œuvre"

partages
commentaires
Lorenzo : "Les ingénieurs ont fait un chef d'œuvre"
Par :
30 janv. 2018 à 17:30

Pilote le plus rapide de la première séance de l'année, le pilote Ducati dit sa fierté face au travail accompli dans les ateliers de Borgo Panigale pour concevoir une GP18 encore plus compétitive que sa devancière.

Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Paolo Ciabatti, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Jorge Lorenzo a frappé fort, ce mardi, en signant le meilleur temps des essais de Sepang, deux dixièmes plus rapide que le record de la pole sur la piste malaisienne. Après avoir tourné en 1'59"8 dimanche, puis 1'59"4 lundi, le Majorquin a été le seul à descendre sous la barre des 1'59 pour finalement arrêter son chrono sur un temps de 1'58"830.

C'est le fruit, selon le pilote, des progrès réalisés en un an à la fois dans sa conduite et dans le caractère de sa moto. "C'est le même Lorenzo qu'il y a un an, mais avec plus d'expérience sur la moto – je la comprends mieux. Et la nouvelle moto a progressé sur les points faibles que nous avions l'année dernière. Disons que le chrono d'aujourd'hui est le fruit du très bon travail fourni des deux côtés", analyse-t-il pour Sky Italia, estimant avoir fait sa part à "80%" la saison dernière avant que la moto ne fasse le reste ces dernières semaines.

"Cela démontre l'excellent travail qu'ont réalisé les ingénieurs Ducati pendant l'hiver", poursuit-il, "et pas seulement cet hiver, il y a déjà plusieurs mois, simplement il était difficile d'introduire les nouveautés pendant la saison parce que les courses sont toujours très rapprochées. On a donc dû attendre l'hiver pour introduire des choses vraiment nouvelles. Elles plaisent à tous les pilotes Ducati, mais surtout à moi car j'ai un style un peu différent. Il reste quelques détails à régler, mais d'une manière générale on peut partir d'ici en étant très satisfaits."

La GP18 testée ces trois derniers jours a reçu des louanges unanimes. Sans s'être focalisé sur le chrono dimanche et lundi, Jorge Lorenzo se félicitait déjà d'une moto qui lui permette d'être rapide et régulier en pneus usés et donc d'afficher un rythme compétitif, véritable clé de la progression qu'il doit réaliser cette saison. Jugeant la nouvelle moto beaucoup plus adaptée que la précédente à son style de pilotage, il peut mieux entrer dans les virages, mais aussi mieux tourner et remettre les gaz plus tôt. "Cette moto me permet de plus exprimer mon potentiel réel", résume-t-il, bien plus à l'aise.

Si Andrea Dovizioso s'est dit surpris par les progrès accomplis pendant l'hiver, son coéquipier est apparu beaucoup plus sûr de son fait. "Pour moi ça n'est pas une surprise, parce que je n'ai jamais douté de mon potentiel, même quand j'ai terminé 11e au Qatar. J'ai toujours pensé que c'était une question de temps, qu'il fallait travailler avec les ingénieurs pour concevoir une moto plus facile, plus adaptée à mon style", explique-t-il.

"Je pense qu'on a encore beaucoup de pain sur la planche, mais on a fait un grand pas en avant. Je suis très heureux, fier, et tous les ingénieurs ont vraiment fait un chef d'œuvre cet hiver", souligne le numéro 99. "De toute évidence, la moto a progressé sur le tour lancé, on l'a vu aujourd'hui. Je me sens mieux avec les sensations que me donne la moto, qui s'adapte mieux à mon style de pilotage."

Encore de la marge de progression

La première des trois séances d'essais de ce début d'année étant désormais bouclée, l'attention se porte d'ores et déjà sur la seconde, qui aura lieu dans moins de trois semaines en Thaïlande, et où Lorenzo espère disposer de deux GP18 lui permettant d'accélérer son travail. Car, il en est persuadé, ce n'était qu'une première étape qui appelle désormais à poursuivre la progression.

"Ce qu'il y a de bien c'est que la nouvelle moto est meilleure que l'ancienne, mais ce qui est encore mieux c'est que le potentiel peut être nettement meilleur si on arrive à comprendre comment arriver au meilleur niveau, aux meilleures performances que peut offrir la moto."

"Le châssis a progressé, le moteur est plus fluide dans les virages, on doit encore probablement progresser un peu haut dans les tours, mais on va continuer à travailler. Je pense qu'il nous reste une assez grande marge, nous n'en sommes pas encore au maximum de notre potentiel et c'est bon signe : on a fini en tête aujourd'hui et il nous reste de la marge."

Article suivant
Journée plus difficile pour Rossi, qui veut "comprendre pourquoi"

Article précédent

Journée plus difficile pour Rossi, qui veut "comprendre pourquoi"

Article suivant

Poncharal adorerait que Folger revienne en 2019 "s'il se sent prêt"

Poncharal adorerait que Folger revienne en 2019 "s'il se sent prêt"
Charger les commentaires