Lorenzo - "J'ai eu de la chance que Márquez ait autant de problèmes"

Le triple Champion du monde quitte Yamaha comme il en avait l'intention, sur une victoire, pourtant il estime avoir eu de la chance d'avoir l'avantage sur celui qui lui a succédé cette année au palmarès du MotoGP.

Lorenzo - "J'ai eu de la chance que Márquez ait autant de problèmes"
Podium : le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Podium : le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Podium : le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Podium : le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Podium : le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, le deuxième, Marc Marquez, Repsol Honda Team, le troisième, Andrea Iannone, Ducati Team
Le départ
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Jorge Lorenzo voulait réussir son départ de Yamaha au moins aussi bien que son arrivée. Huit ans après avoir marqué les esprits en signant sa première pole position dans la catégorie reine, le Majorquin avait entamé son dernier Grand Prix avec la marque en se positionnant immédiatement au sommet de la feuille des temps, avant d'aller chercher une dernière pole position, assortie d'un record étourdissant.

Ce dimanche, il a complété son œuvre en ramenant la marque d'Iwata à la victoire après dix courses de disette, mais également en contribuant grandement à lui faire remporter le championnat Teams et en s'octroyant un 44e succès personnel, tous acquis avec la M1.

Pourtant, pour aller chercher cette dernière victoire, la première depuis qu'il a grillé la politesse à Marc Márquez dans la ligne droite du Mugello, il estime avoir eu de la chance. Car, une fois que le pilote Honda s'est défait des autres poursuivants et a commencé à cravacher pour le rattraper, le leader était déjà en délicatesse avec ses pneus, principalement à l'arrière.

"J'ai souffert", reconnaît-il. "J'ai eu énormément de difficultés dans les dix derniers tours. L'écart maximum a été de cinq secondes (5"4 dans le 20e tour, quand Márquez est passé en deuxième place, ndlr), puis il s'est réduit à 4"5 et j'ai soudain vu sur mon panneau que Marc était deuxième."

"J'ai alors su qu'il allait tout tenter et qu'il serait très rapide", poursuit-il, "qu'il aurait aussi probablement un meilleur pneu sur le flanc gauche parce que j'ai beaucoup souffert en milieu de course. Il m'a fallu être très précis, très concentré sur mon pneu arrière, en particulier dans le dernier virage. Il revenait tellement vite… J'ai eu de la chance qu'il ait autant de problèmes au début et d'avoir pu attaquer et très bien rouler dans les premiers tours."

S'échapper dès le départ a été la clé

Pour cette course de 30 tours, imposant pas moins de 420 virages - dont une majorité à gauche -, tous les pilotes avaient chaussé un pneu arrière tendre. À l'avant, Lorenzo a opéré le choix le plus répandu, celui de la gomme medium (la plus tendre) avec le nouveau profil proposé cette semaine par Michelin. Márquez, en revanche, a choisi le pneu dur, lui aussi avec le nouveau profil. Or, sur les dix derniers tours c'est bien lui qui s'est montré plus rapide que le Majorquin, faisant passer son retard de 5"4 à 1"1.

"Le flanc droit de mon pneu avant semble avoir un peu de graining ou être un peu endommagé, mais je ne l'ai pas trop ressenti", explique Jorge Lorenzo. "Le principal problème c'était le flanc gauche du pneu arrière. J'ai eu beaucoup de difficultés, en particulier dans le dernier virage : quand je mettais les gaz, l'arrière glissait énormément et je n'arrivais pas à rouler de la même façon qu'en début de course."

L'avance prise en début de course a fini par s'avérer déterminante et le Majorquin a donc été chercher le succès comme il l'aime, de manière totale et éclatante. Pourtant, il reconnaît qu'il s'en est fallu de peu.

"Ce week-end, j'ai tout de suite été très compétitif dès le premier tour et je pense que ça a été l'une des clés de cette victoire. Cependant, je m'attendais à ce que Marc reste avec moi dans les premiers tours. Heureusement pour moi, il a eu des soucis avec sa moto et c'est la raison pour laquelle mon avance s'est creusée", assure-t-il.

"On a vu à la fin qu'il avait quelque chose en plus et, s'il m'avait suivi toute la course, il est certain que j'aurais eu beaucoup de mal et je n'aurais peut-être même pas gagné. J'ai eu de la chance sur ce point", conclut le vainqueur qui, grâce à ces points, s'adjuge la troisième place du championnat.

T-shirt enfant Jorge Lorenzo 2016
T-shirt enfant Jorge Lorenzo 2016, en vente sur Motorstore.com
partages
commentaires
Championnat - Yamaha prive Honda de la triple couronne !

Article précédent

Championnat - Yamaha prive Honda de la triple couronne !

Article suivant

Márquez a vécu "le pire départ de l'année"

Márquez a vécu "le pire départ de l'année"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021