Lorenzo - "Je veux gagner les sept courses restantes"

Baisser les bras ? Très peu pour Jorge Lorenzo !

Lorenzo - "Je veux gagner les sept courses restantes"
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Movistar Yamaha MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team et Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Le Grand Prix de République Tchèque a valu à Lorenzo son plus faible classement sur l'ensemble des courses MotoGP dont il a vu l'arrivée en plus de huit ans de carrière. Au championnat, l'effet est immédiat : il a perdu 16 points supplémentaires sur le leader, Marc Márquez, et 20 sur Valentino Rossi qui lui a ainsi ravi la deuxième place.

Il voit donc se creuser encore un peu plus son déficit, qui atteint désormais 59 unités, le plus qu'il ait connu depuis la fin de la saison 2014. Il faut dire que, passé la quatrième place obtenue lors de sa première année, le Majorquin s'est toujours classé dans le trio de tête du championnat en catégorie reine. Ces sept dernières années, il a collectionné les titres de Champion du monde et ceux - plus honorifiques - de vice-champion, série dans laquelle est venue s'immiscer une troisième place il y a deux ans.

Inutile de le préciser, Lorenzo est un véritable compétiteur et c'est donc avec pugnacité qu'il entend aborder la suite de la saison, sept manches qui décideront du détenteur de la couronne 2016. Aussi, si Rossi semble se résigner à une bagarre pour la place de dauphin, lui n'a aucunement l'intention de considérer d'ores et déjà le titre acquis pour Márquez.

"Je veux être champion", prévient-il sans laisser de place à la moindre interprétation. "J'ai souvent fini deuxième. Je suis très fier d'avoir fait premier ou deuxième ces sept ou huit dernières années et troisième en 2014, mais je veux vraiment gagner. Je ne pense pas au championnat, juste à piloter à mon meilleur niveau et à obtenir les meilleurs résultats possibles - ensuite, après la course, on voit où on en est."

Márquez s'éloigne de plus en plus

Leader après la manche inaugurale de cette saison, Jorge Lorenzo a connu un premier faux-pas dès la deuxième épreuve, où il a essuyé un abandon. Revenu sur le podium lors des deux courses suivantes, il a ensuite remporté deux victoires coup sur coup, en France et en Italie. Il affichait alors 10 points d'avance sur Márquez et 37 sur Rossi - qui venait, lui, de connaître son deuxième score vierge.

Dès le round suivant, la spirale positive s'est enrouée et le défenseur du titre a perdu la place de leader au profit de Márquez, qui la détient toujours aujourd'hui et qui, avec une constance qui ne se dément pas, creuse son avance.

Évolution des retards au championnat :

 

Márquez

Rossi

Lorenzo

 

Qatar

-9

-12

Leader

Argentine

Leader

-8

-16

Amériques

Leader

-33

-21

Espagne

Leader

-24

-17

France

-5

-12

Leader

Italie

-10

-37

Leader

Catalogne

Leader

-22

-10

Pays-Bas

Leader

-42

-24

Allemagne

Leader

-59

-48

Autriche

Leader

-57

-43

Rép. Tchèque

Leader

-53

-59

Qu'est-ce qui explique que les deux pilotes Yamaha aient aujourd'hui 53 et 59 points de retard ? "Ça a été moitié-moitié", répond Lorenzo pour son cas personnel, "pour moitié de la malchance et pour moitié de mauvaises sensations et de mauvaises performances sur le mouillé - c'est notre problème principal. Pour Rossi, [il y a eu] la malchance d'avoir cassé son moteur au Mugello."

"C'est ce qui explique que Márquez soit beaucoup plus loin en termes de points. Et puis, il obtient pratiquement les meilleurs résultats qu'il peut obtenir sur chaque piste. Il dispute un championnat très régulier avec la moto qu'il a, tandis qu'on a manqué de chance et, me concernant, je n'ai pas été assez compétitif sous la pluie avec les pneus Michelin."

"Je veux gagner, je veux gagner les sept courses restantes", affirme Jorge Lorenzo. "Ce qui se passera à la fin de l'année ne sera pas déterminé par la qualité du duel Rossi-Lorenzo. Il y a des facteurs [externes], comme aujourd'hui (dimanche, à Brno, ndlr). Mais les statistiques de ces années durant lesquelles on a couru avec la même moto et les mêmes pneus, sont là : podiums, victoires et titres."

Comparatif Rossi-Lorenzo chez Yamaha* :

  Podiums Victoires Championnat
   
2009 13 12 6 4 1er 2e
2010 10 16 2 9 3e 1er
2013 6 14 1 8 4e 2e
2014 13 11 2 2 2e 3e
2015 15 12 4 7 2e 1er
2016 5 6 2 3 2e 3e
TOTAL 62 71 17 33 1 titre 2 titres

* et équipés des mêmes pneus (après Brno 2016)

Avec Oriol Puigdemont

T-shirt Jorge Lorenzo "99" 2016
T-shirt Jorge Lorenzo "99" 2016, en vente sur Motorstore.com
partages
commentaires
Dovizioso blessé au genou dans une chute en essais
Article précédent

Dovizioso blessé au genou dans une chute en essais

Article suivant

Chronique Mamola - Ce bon vieux Crutchlow

Chronique Mamola - Ce bon vieux Crutchlow
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021