Lorenzo : "Malchanceux ces six derniers mois"

partages
commentaires
Lorenzo : "Malchanceux ces six derniers mois"
Par :
7 mars 2019 à 15:19

Blessé en fin de saison 2018 avec Ducati et victime d'une fracture au scaphoïde en janvier, l'Espagnol a vu ses débuts avec Honda perturbés. Une situation loin d'être idéale alors que se profile la première manche du championnat.

Les bonnes performances de Jorge Lorenzo avec la Honda resten un point d'interrogation à l'approche du premier Grand Prix de la saison au Qatar. Après de premiers essais l'an dernier de très bonne facture, le Majorquin a été victime d'une fracture du scaphoïde courant janvier, qui l'a contraint à déclarer forfait pour les premiers tests de l'année en Malaisie.

Malgré un retour il y a une dizaine de jours au guidon de la RC213V, le numéro 99 ne se sent ainsi pas encore en pleine possession de ses moyens et estime qu'il lui faudra encore plusieurs semaines avant d'être au maximum de ses capacités. Un retour au sommet qui pourrait néanmoins être accéléré avec la reprise de la compétition ce week-end.

Lire aussi :

Pas encore à 100%

"Nous avons été un peu malchanceux lors des six derniers mois, car sur cette période je n'ai jamais senti que j'étais à 100%", a déploré l'Espagnol lors de la première conférence de presse de 2019. "Je me rapproche de cela, mais je pense qu'il me faut encore un mois entier pour que je sois capable de faire des pompes et toutes les choses que vous pouvez faire quand vous allez bien."

Les progrès physiques de Lorenzo sont cependant tangibles d'une échéance à une autre, et c'est avec l'assurance de se présenter en meilleure posture que lors des essais de Losail que celui-ci aborde la première manche de la saison. "Je me sens bien avec la moto, mieux que lors des essais", assure-t-il ainsi. "Honda va en plus amener des modifications pour me rendre la vie plus facile, donc je m'attends à être un peu mieux qu'il y a une dizaine de jours."

Lire aussi :

L'inconnue du rythme de course

Reste néanmoins la question du rythme de Lorenzo (ainsi que celui de Marc Márquez par ailleurs) sur une distance de course. Aucun des deux pensionnaires de l'équipe Honda n'a réellement pu se livrer à une simulation de course lors des tests, et leur bonne tenue dimanche sera donc une inconnue.

"Bien sûr il me manque des kilomètres avec la Honda", constate Lorenzo. "C'était vraiment dommage de ne pas avoir pu faire des essais à Sepang, ainsi que lors des tests au Qatar avec la blessure. Mais ici on sera bien mieux. Durant les essais j'ai essayé de faire la moitié [d'une distance de course]. Mon objectif était de faire dix tours, mais malheureusement les températures ont beaucoup chuté en raison de l'humidité, et j'ai chuté alors que je pilotais doucement dans le virage 2. Mais si je suis capable d'améliorer un peu la moto et ses réglages, et que je me sens bien sur la moto, je suis sûr que je pourrai avoir un bon rythme en course, et c'est ce que je vais essayer de faire", conclut-il sur une note positive.

Article suivant
La victoire et des top 10, objectifs de Crutchlow et Nakagami en 2019

Article précédent

La victoire et des top 10, objectifs de Crutchlow et Nakagami en 2019

Article suivant

Un Márquez "quasiment à 100%" a hâte de débuter au Qatar

Un Márquez "quasiment à 100%" a hâte de débuter au Qatar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu