Lorenzo : "Ma meilleure séance depuis Assen"

Jorge Lorenzo a salué sa "meilleure séance" depuis sa chute au Grand Prix des Pays-Bas à Assen, lors de la première journée du GP du Japon, sur le Twin Ring Motegi.

Lorenzo : "Ma meilleure séance depuis Assen"

S'il ne figure pas encore au niveau qui doit être le sien en tant que multiple Champion du monde MotoGP, Jorge Lorenzo voit des améliorations ce vendredi à Motegi. Le pilote espagnol a terminé la journée au 17e rang à 1"8 de Fabio Quartararo, mais c'est son rythme de course qui est la source de son optimisme. Le porteur du #99 a enfin retrouvé de meilleures sensations avec quelques changements appliqués sur sa Honda RC213V.

"On a pu voir des améliorations aujourd'hui par rapport aux dernières courses, et ce dès le départ. Je me suis senti plus à l'aise et on a testé quelque chose sur la moto qui a permis d'améliorer un peu mes sensations. Je pense que j'ai été plus compétitif sur le rythme que sur le tour lancé. Je n'ai pas été particulièrement rapide sur le tour lancé et les autres ont pu mieux tirer profit des pneus neufs. Par exemple, Fabio a amélioré son temps d'une seconde et demie, tandis que je n'ai pu gagner que quatre ou cinq dixièmes. En rythme, je suis 1" ou 1"2 plus lent que le plus rapide, mais au final sur le tour lancé j'étais à 1"8", a-t-il expliqué au micro du site officiel du MotoGP.

Lire aussi :

"Au final, ma position n'est pas fantastique parce que je n'ai pas réussi à être très explosif ou à tirer le maximum potentiel de mes pneus neufs, comme l'a fait par exemple Fabio qui a gagné une seconde et demie en pneus neufs. Moi je n'ai gagné que quatre ou cinq dixièmes. Aujourd'hui j'ai donc été plutôt moins bien sur le tour lancé qu'en rythme. Aujourd'hui j'étais à environ 1" ou 1"2 du plus rapide, alors cela a probablement été ma meilleure séance depuis ma blessure à Assen."

Mais qu'a donc fait Jorge Lorenzo pour retrouver à ce point des sensations sur une machine qui se révèle être un véritable casse-tête depuis le début de la saison ? Pour l'Espagnol, c'est le fait d'avoir enfin réussi à trouver une combinaison acceptable entre le châssis de base de la RC213V, et les quelques évolutions apparues en cours de saison.

"On est revenu un peu au châssis qu'on utilisait au début de la saison, avec des pièces que l'on a introduites pendant la saison, et cette combinaison m'a permis d'avoir des sensations un peu meilleures. J'ai amélioré un peu mes sensations et ma vitesse. Ça n'a pas été une amélioration d'une demi-seconde ou d'une seconde, mais c'était légèrement mieux. J'ai pu le voir en piste. Maintenant, l'objectif principal pour moi est d'améliorer le chattering que l'on a au freinage, les vibrations qui me compliquent un peu la vie. C'est un problème général que l'on a depuis le début, mais on a des idées et si elles fonctionnent on pourra enregistrer une assez grande progression."

Lire aussi :

Toutefois, lorsqu'on lui demande s'il a trouvé le problème principal et la façon de progresser à l'avenir, Lorenzo répond clairement : "J'aimerais ! [rires] Ce serait un miracle ! Pour le moment, le miracle est difficile. Je crois qu'il s'agit de progresser dans de petits domaines et cela me rapprocherait du plus rapide. On ne peut pas changer complètement [la moto], notre seule option est d'essayer ce qu'on a et de trouver la meilleure combinaison."

Ce samedi, les conditions météo risquent de rendre difficile toute amélioration en EL3, et donc une éventuelle accession directe à la Q2. Mais pour Jorge Lorenzo, le souci n'est pas tant de savoir si l'on pourra rouler sur piste sèche... Mais plutôt si l'on pourra rouler tout court au vu des prévisions météo !

"Il faut donc qu'on progresse et qu'on exploite mieux les pneus neufs pour les qualifs. Mais il faudra voir ce que sera la météo, car elle semble terrible pour demain. Je viens de recevoir une alerte très étrange en japonais sur mon portable, qui dit que demain il pourrait pleuvoir très fort, alors on verra comment sera la piste et si on arrive à rouler. On a eu deux séances, comme les autres, et j'espère évidemment que demain on aura encore des conditions sèches, mais il semble que ça ne sera pas le cas. On sera chanceux si on arrive à rouler demain !"

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Guintoli au guidon d'un prototype de Suzuki 2020 à Motegi

Article précédent

Guintoli au guidon d'un prototype de Suzuki 2020 à Motegi

Article suivant

Nakagami ne voulait pas évoquer sa blessure à son team

Nakagami ne voulait pas évoquer sa blessure à son team
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie EL2
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Michaël Duforest
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021