MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Lorenzo : "Il est clair que je ne fais pas partie des favoris"

partages
commentaires
Lorenzo : "Il est clair que je ne fais pas partie des favoris"
Par :
11 févr. 2019 à 18:30

Manque de jours d'essais, méforme physique et délai nécessaire à l'adaptation à la Honda : le triple Champion du monde estime que les vents lui sont contraires à l'heure de donner des pronostics pour la saison 2019.

Pour un compétiteur du calibre de Jorge Lorenzo, on imagine aisément la frustration qui a dû découler de son absence lors des essais de Sepang la semaine dernière. Une impatience d'autant plus forte que le Majorquin attend de pouvoir tester la nouvelle RC213V, un pas important dans la poursuite de son intégration chez Honda, ainsi que dans sa préparation de la nouvelle saison.

Constamment diminué pour des raisons essentiellement financières ces dernières années (d'autant plus que le constructeur japonais ne bénéficie pas de concessions comme c'est le cas d'Aprilia et KTM), le nombre de jours d'essais est désormais réduit à sa portion congrue.

Lire aussi :

Lorenzo sans pression

Pas évident quand on change d'équipe et qu'il faut s'adapter à une nouvelle machine, Lorenzo peut en témoigner avec son passage chez Ducati. À telle enseigne qu'il ne se voit pas parmi les prétendants au titre cette saison.

"Pour le moment, il est clair que je ne fais pas partie des favoris", a-t-il ainsi déclaré au micro du site officiel du MotoGP, tentant de rejeter la pression sur les épaules de ses adversaires, et en premier lieu sur celles de son nouveau coéquipier Marc Márquez. "Il y a d'autres pilotes, comme Marc, qui évidemment est l'un des favoris. Il a besoin et il doit se battre pour le titre, avec Dovizioso, avec Valentino [Rossi], qui est toujours dans le coup et connaît complètement sa moto, ou bien encore avec Viñales."

Lire aussi :

Habile façon de planter le décor à désormais moins d'un mois de l'ouverture du championnat. Surtout que le numéro 99 avait au final été très en verve lors de ses premiers tours de roue avec la Honda, en novembre dernier à Valence et Jerez, figurant dans le top 5 tout en affichant un faible écart avec son voisin de garage quintuple Champion du monde.

Mais pour l'heure, Lorenzo préfère se concentrer sur son retour, retardé par une fracture au scaphoïde gauche survenue en janvier, avant d'entamer le processus de développement de la moto.

Selon ses dires, tout autre objectif ne saura être visé qu'ensuite, et une ou des victoires (voire plus) ne sauraient être que des bonus. "Je pense que notre objectif est de faire progresser la moto, d'être en mesure d'être compétitif, et de pouvoir être rapide", reprend-il. "Si nous pouvons gagner des courses, tant mieux, et qui sait, si quelque chose est meilleur qu'escompté, alors nous pourrons aussi nous battre pour le titre."

Preuve que l'Espagnol n'a pas totalement fermé les yeux sur une possible couronne en fin d'année.

Article suivant
Les casques des pilotes MotoGP au test de Sepang

Article précédent

Les casques des pilotes MotoGP au test de Sepang

Article suivant

1er pilote Honda, Crutchlow doit encore s'adapter à l'avant de sa moto

1er pilote Honda, Crutchlow doit encore s'adapter à l'avant de sa moto
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck