MotoGP
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
59 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
66 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
94 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
109 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
116 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
143 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
158 jours
20 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
165 jours
27 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
172 jours

Pas de Yamaha 2020 pour Lorenzo, qui le déplore

partages
commentaires
Pas de Yamaha 2020 pour Lorenzo, qui le déplore
Par :
9 févr. 2020 à 16:20

Le pilote espagnol était de retour en piste ce dimanche, cette fois aux côtés des titulaires, mais toujours au guidon de l'ancienne version de la Yamaha.

Après avoir retrouvé la M1 mardi lors du shakedown du test de Sepang, Jorge Lorenzo a partagé la piste avec l'ensemble des pilotes de course ce dimanche. Une journée d'essais à laquelle il a pris part avec l'ancienne version de la Yamaha, à son grand regret. Néanmoins, le travail qu'il a pu réaliser lui a permis de poursuivre sa réadaptation, tout en appuyant les observations du constructeur sur les performances de la M1 de 2020, utilisée par Viñales, Rossi et Quartararo. Voici le bilan qu'il dressait à l'issue de cette journée.

Quelle moto as-tu utilisée aujourd'hui ?

Malheureusement, pour certaines raisons, Yamaha a décidé de ne pas me faire essayer la nouvelle moto en fin d'après-midi. Ils y ont pensé et puis finalement ils ont décidé de ne pas me laisser l'essayer. […] On n'a pas eu le temps, ou suffisamment de pièces pour qu'il y ait une nouvelle moto pour moi. Cela aurait été intéressant d'avoir une troisième opinion, ou une quatrième, quant aux points faibles et aux bons points qu'a la nouvelle moto.

Lire aussi :

Comment s'est passée cette journée dans le cadre du test officiel ? Tu as partagé la piste avec les pilotes de course Yamaha ?

Quand Quartararo m'a dépassé, il était en train de faire un time attack en pneus neufs et j'avais des pneus usés, alors la différence était énorme et je n'ai pas pu le suivre de près, il s'est assez facilement éloigné et je n'ai pas pu tellement le voir. Par contre, Viñales avait des pneus similaires aux miens et il avait des soucis avec la nouvelle moto, surtout au freinage. Nos chronos ont donc été similaires et j'ai pu voir où il perdait du temps, ce qui était intéressant pour les ingénieurs, ça leur permettait de voir quels étaient les points faibles et les points forts de la nouvelle moto.

Mis à part ça, j'ai été plus rapide que le premier jour [mardi, au shakedown, ndlr]. J'étais plus détendu et plus confiant sur la moto. Ça a donc été une bonne journée, la seule chose négative c'est que je n'ai finalement pas pu tester la nouvelle moto, pour certaines raisons. Et puis la pluie est arrivée à 40 minutes de la fin de la séance, alors qu'on avait préparé des pneus spéciaux pour tenter un time attack qui aurait pu me placer en 1'58"9-1'59"0. Mais ce n'était pas important. Ce qui était important c'était de comprendre sur quoi nous devons porter notre attention pour améliorer la moto.

Comment t'es-tu senti en reprenant le guidon de la moto avec laquelle tu as le plus gagné ?

C'est une belle sensation. La moto n'a pas tellement changé, heureusement − ou malheureusement, ça dépend comment vous voyez les choses ! La moto est toujours très compétitive, très facile pour le pilote surtout si l'on a un style fluide. Durant ces deux jours, j'ai vu deux ou trois points faibles sur lesquels on a besoin de beaucoup travailler pour l'avenir, sur lesquels il faut que l'on se concentre. Mais on a aussi beaucoup de points forts, que l'on a gardés du passé, et c'est une bonne chose.

Quels sont les points faibles ?

… Les bons points qu'ont les autres, on ne les a pas. Vous pouvez imaginer de quoi il s'agit !

Physiquement, comment vas-tu ?

Je vais bien, le dos va très bien, je n'ai pas de douleur sur la moto. D'un point de vue musculaire, je vais bien, peut-être qu'il faut que je fasse un peu plus de cardio car j'en ai un peu manqué ce mois-ci, mais la Yamaha n'est pas une moto très physique et cela aide, c'est certain.

Lire aussi :

As-tu des plans pour le prochain test ?

Oui, il faut que l'on en parle avec Yamaha mais on sait déjà plus ou moins quand et où.

Quand te reverra-t-on sur la Yamaha ? Et vas-tu faire des wild-cards cette année ?

Je pense que mon deuxième test sera dans un mois, un mois et demi. Pour ce qui est d'une wild-card, il faut encore qu'on en parle calmement et qu'on comprenne quelles sont toutes les options. C'est une situation complexe, mais pour le moment je suis un peu loin des plus rapides et j'aimeras être un peu plus proche pour comprendre si faire une wild-card vaut le coup et je peux finir la course dans une bonne position, sinon c'est un peu inutile.

Silvano Galbusera, Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Article suivant
Pour Dovizioso, le nouveau pneu convient mieux aux Yamaha

Article précédent

Pour Dovizioso, le nouveau pneu convient mieux aux Yamaha

Article suivant

Suzuki prépare son "holeshot device" pour le Qatar

Suzuki prépare son "holeshot device" pour le Qatar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test de Sepang
Catégorie Dimanche
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa