Lorenzo "plus heureux que jamais" malgré les difficultés

Il n'a pas encore célébré de victoire avec Ducati, et pourtant le Majorquin semble prendre un réel plaisir dans le challenge qu'il affronte cette année.

Jorge Lorenzo arrive à Assen fort d'un solide résultat et d'une course encourageante réalisée à Barcelone, il y a deux semaines. Sa quatrième place s'accompagnait en effet de plusieurs éléments qui suscitent aujourd'hui son optimisme, de sa position de départ à un retard final encore plus réduit qu'il ne l'avait été à Jerez lors de son premier podium avec Ducati.

"C'était enfin un bon résultat", juge-t-il, soulagé. "À la mi-course, je m'inquiétais un peu de savoir si je pourrais rester à cette position, mais j'ai finalement pu voir que la prédiction que j'avais faite trois jours plus tôt, et qui était que si on épargnait un peu plus le pneu avant cela nous aiderait à récupérer des places à la fin de la course, [s'est réalisée]. J'ai pu finir quatrième, ce qui est mon deuxième meilleur résultat après Jerez, et réduire mon retard sur le vainqueur pour le porter à neuf secondes."

"On y arrive", s'encourage le pilote majorquin, septième du championnat avec 59 point après ses sept premiers Grands Prix en rouge. "J'ai aussi fini deuxième des qualifications et c'était la première fois que je partais de la première ligne, et puis j'ai mené cinq tours de la course", surligne-t-il au feutre (rouge, bien sûr) au sujet de Barcelone. "On fait presque à chaque fois quelque chose de nouveau et c'est important, parce que cela signifie que l'on progresse. C'est ce que je veux, progresser sur le long terme et toujours être meilleur et plus rapide."

Si ses débuts ont été très complexes, Jorge Lorenzo sent qu'à chaque circuit qu'il visite, il accélère son adaptation aux lieux, une adaptation systématiquement nécessaire compte tenu des caractéristiques de sa nouvelle moto mais sans cesse facilitée. En dépit du fait qu'il ne se risque pas à prédire le moment où il sera en mesure de fêter sa première victoire avec Ducati, l'Espagnol observe les succès de son coéquipier, Andrea Dovizioso, avec la certitude que lui aussi parviendra à grimper vers les sommets.

"Je progresse et je me sens toujours plus à l'aise, car je comprends de nouvelles choses et j'acquière de nouvelles connaissances pour être plus rapide. Et, bien sûr, plus qu'engrange de kilomètres, plus les choses me paraissent naturelles et plus je peux pousser à la limite", analyse le pilote espagnol. "C'est un processus que j'apprécie beaucoup, parce que je savais ce que je faisais et je suis probablement plus heureux que jamais, même si les résultats ne sont pas, pour le moment, ceux que je veux."

"Je n'ai pas vu tellement de pilotes être rapides avec Ducati dès leur première fois ou durant le premier mois", rappelle-t-il. "Cela signifie que la Ducati est une moto complète, une moto spéciale, mais surtout elle est probablement l'opposée de la moto que j'ai pilotée pendant les neuf dernières années, qui était la Yamaha. C'était une moto au moteur très doux, avec une grande vitesse en virage, une moto qui ne nécessitait pas d'utiliser le frein arrière – ou, en tout cas, on pouvait aussi être rapide sans l'utiliser. La Ducati c'est l'inverse : il faut profiter d'une bonne stabilité au freinage, comprendre qu'il faut utiliser le frein arrière, il faut aussi utiliser d'autres techniques pour que la moto soit plus douce dans les virages. Et puis il y a surtout une grande différence dans les virages en eux-mêmes."

Assen, un rendez-vous intéressant

C'est dans ce contexte d'un apprentissage toujours en cours, mais qui avance indéniablement, que Jorge Lorenzo se présente cette semaine sur le Grand Prix des Pays-Bas, une manche qui ne fait pas partie de ses favorites mais qu'il espère découvrir différemment avec sa nouvelle machine.

"C'est très intéressant parce que le team m'a dit que sur cette piste la moto fonctionne très bien. Iannone a été très rapide l'année dernière sur le sec", rappelle-t-il. "Alors je suis très curieux de voir si on peut appliquer cette progression sur cette piste aussi."

À titre personnel, Jorge Lorenzo ne compte qu'une victoire (2010) et deux autres podiums (2009 et 2015) à Assen depuis qu'il évolue en MotoGP.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP des Pays-Bas
Circuit Assen
Pilotes Jorge Lorenzo
Équipes Ducati Team
Type d'article Preview