Lorenzo retient le positif malgré une position encore modeste

partages
commentaires
Lorenzo retient le positif malgré une position encore modeste
Par :
25 févr. 2019 à 09:16

Jorge Lorenzo notait une progression au terme de la deuxième soirée d'essais de Losail, et ce malgré un classement encore loin de ses objectifs et un poignet blessé qui continue de peser sur sa préparation.

Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team.
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team

Fraîchement revenu de blessure, Jorge Lorenzo a poursuivi sa réadaptation au pilotage d'une MotoGP et plus spécifiquement à sa Honda lors de la deuxième soirée d'essais à Losail. Vingt-et-unième samedi soir, il a grimpé au 18e rang dimanche, un positionnement encore très modeste au vu de ses ambitions, mais qui s'accompagne d'une réduction nette de son retard sur le temps de référence.

"C'est très serré dans cette catégorie : il y a 20 pilotes en près d'une seconde. Ma position n'est pas formidable, mais ce qui était important c'était de réduire notre retard sur le pilote le plus rapide et on l'a fait", retient le pilote espagnol, passé d'un retard de 2"039 à 1"149 entre le premier et le deuxième jour.

Lire aussi :

Au-delà du verdict du chronomètre, Lorenzo se félicite de s'être senti plus à l'aise, une progression venue directement du travail opéré sur sa RC213V, selon lui. "On a commencé à modifier des réglages et j'ai amélioré mes sensations et ma confiance dans la moto dans la plupart des virages", explique-t-il auprès du site officiel du MotoGP. "On a trouvé comment améliorer la moto. Je vais aussi un peu mieux physiquement. C'était surtout le cas pendant la première partie de la journée, car à la fin j'avais un peu mal au poignet et je n'ai pas pu faire beaucoup de tours pendant la dernière heure."

Cherchant toujours à parfaire ses sensations avec la Honda, qu'il a découverte en novembre, le numéro 99 s'intéresse principalement à l'ergonomie de la machine et à sa position de pilotage, avec des résultats concrets. "On essaye de faire le maximum pour ne pas trop stresser [le poignet blessé]. On force plus sur le côté droit du corps pour libérer le côté gauche," relate-t-il en référence à sa blessure du mois de janvier. "Ça ira mieux pour la course du Qatar et les suivantes. Aujourd'hui [dimanche] mon poignet allait plutôt bien au début de la journée, mais pendant les deux dernières heures c'était un peu douloureux et je n'ai pas pu faire beaucoup de tours. Par contre, [grâce à ma] position sur la moto j'ai pu faire plus de tours [sur l'ensemble de la journée], en stressant moins mon corps, alors c'est positif."

"On a un peu amélioré l'ergonomie de la moto, même s'il reste encore pas mal de chemin avant que je me sente parfaitement bien avec elle, mais je me sens mieux et je me fatigue moins", se félicite-t-il, conscient toutefois que tout ne pourra pas être résolu au cours de la dernière journée d'essais qu'il lui reste à exploiter avant le début du championnat.

Lire aussi :

Continuer à se rapprocher petit à petit

De cette dernière journée, il attend une amélioration précise : "Mon but principal est de progresser en entrée de virage. Je manque encore de confiance dans le pneu arrière en entrée de virage et si on résout cela on pourra fortement progresser." Quant à dire s'il dédiera son temps au tour lancé ou à la performance sur la durée, c'est une équation encore complexe à résoudre compte tenu de sa blessure. "Le time attack n'est pas le plus important, mais c'est toujours bien de gagner en expérience en pneus neufs pour les qualifs. La simulation, ce sera difficile d'en faire une complète parce que ma condition physique n'est pas assez bonne pour cela", anticipe-t-il auprès de Sky Italia.

Plus de tours (44 contre 38 la veille), un meilleur chrono, des tests de réglages prometteurs et des sensations qui s'améliorent  : voilà les aspects positifs que Jorge Lorenzo s'attache à retenir avant de retrouver sa machine cet après-midi pour les dernières heures de préparation. "Si on continue comme ça, on se rapprochera, c'est certain. Bien sûr, on n'a pas beaucoup de temps, il ne reste plus qu'un jour dans cette intersaison, mais c'est comme ça. Les premières courses seront peut-être difficiles mais petit à petit, avec patience, on y arrivera", assure-t-il.

Article suivant
Fortunes diverses mais analyse commune chez Yamaha

Article précédent

Fortunes diverses mais analyse commune chez Yamaha

Article suivant

La hiérarchie des essais reste peu indicative, selon Dovizioso

La hiérarchie des essais reste peu indicative, selon Dovizioso
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais du Qatar
Catégorie Dimanche
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu