Course - Lorenzo récidive, Márquez et Rossi se satisfont du podium

Jorge Lorenzo a imposé sa Ducati pour la seconde fois en autant de Grand Prix en quinze jours, constrastant fortement avec la chute de son équipier Andrea Dovizioso.

Course - Lorenzo récidive, Márquez et Rossi se satisfont du podium
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
En pole position : Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP

Il fait beau et chaud pour le Grand Prix de Catalogne, où les pilotes s’attendent à devoir gérer les pneus et éviter les chutes après un début de week-end riche en questions concernant la longévité et la surchauffe atteinte par les enveloppes.

Poleman avec la Ducati et clairement au rendez-vous pour jouer la victoire depuis le début du week-end, Jorge Lorenzo (tendre-tendre) ne peut empêcher Márquez (dur-dur) de réaliser le holeshot et laisser Iannone (tendre-tendre) aussi prendre le dessus.

Aux commandes de la course au premier virage, Márquez donne le ton, tandis que Rossi (tendre-tendre) remonte de la septième à la cinquième place : tout le contraire de son équipier Viñales (tendre-tendre), qui coule de la P4 sur la grille à la P10 après quelques virages.

Lorenzo reprend la tête, Iannone dégringole

Offensif, Iannone porte une attaque sur Márquez au virage 10 du premier tour, mais vire large et voit Lorenzo le passer et prendre la seconde position.

Le poleman n’attend pas pour porter une attaque au bout de la ligne droite des stands à l’entame du second tour sur Márquez, et s’empare de la tête de la course, tandis que Dovizioso se positionne en troisième place, devant un Iannone en manque de vitesse de pointe dans les lignes droites, et dépassé successivement par Rossi, Pedrosa (medium-medium) et Petrucci (tendre-tendre).

Alors que Rossi peine à conserver le rythme du trio de tête composé de Lorenzo, Márquez et Dovizioso, Zarco (tendre-medium), parti P8 et descendu jusqu’au 12e rang, entreprend de se repositionner en dixième position. La saison difficile de Lüthi se poursuit avec une huitième chute en quatre épreuves, synonyme d’abandon (T5). Quelques instants plus tard, c’est au tour d’Aleix Espargaró de finir à terre.

Márquez et Lorenzo devant ; Dovizioso craque et chute !

Solide en tête de la course, Lorenzo maintient en respect un Márquez déterminé à garder la roue de la Ducati. Le duo est séparé de 0"7 au dixième tour. Dovizioso ne parvient pas à maintenir le rythme du duo ibère.

C’est en poussant que l’Italien finit pour la seconde fois en trois courses au sol, alors qu’il se trouve sur un podium virtuel. La chute de l’Italien dans le virage 5 permet à Rossi de passer troisième, trois secondes devant Crutchlow et Pedrosa, qui échangent plusieurs fois de position.

Sachant Dovizioso hors course et voyant un Lorenzo éloigné de 44 points au championnat marteler un rythme redoutable (plus rapide de 0"3 au tour), Márquez commence à penser aux gros points au championnat de la seconde position.

 

Lorenzo en contrôle, 14 pilotes à l’arrivée

La course entre dans une période de flottement avec des écarts importants entre Lorenzo, Márquez (+1"8) et Rossi (3"7 derrière l’Espagnol). La bataille se passe 3"3  derrière Rossi, avec Pedrosa, Crutchlow, Petrucci, Zarco et Viñales évoluant dans 1"5.

Derrière, la descente aux enfers de Iannone se poursuit : le pilote Suzuki, en délicatesse avec sa monture, passe 12e au 15e passage, après un freinage manqué à l’abord du premier enchaînement.

À dix tours de l’arrivée, Nakagami et Smith se neutralisent au virage 5 et finissent tous deux au sol, sur une erreur de jugement du Japonais.

Les dernières boucles voient Lorenzo gérer sereinement son avance passée de deux à quatre secondes pleines sur le leader du championnat, heureux de conserver sa seconde position. Lui-même confortablement installé en troisième position avec quatre secondes d’avance sur le groupe de furieux composé de Crutchlow, Pedrosa, Zarco, Viñales et Petrucci, Rossi se dirige vers un troisième podium consécutif. Une première depuis les premières manches de la saison 2017.

 

Éliminations en série en fin de course

On assistait à une solide performance de Syahrin, neuvième jusqu’à quatre boucles de l’arrivée. Le rookie devançait le second groupe de poursuivants pour les dernières positions dans les points, mais a été victime d’un highside déconcertant mettant fin à ses efforts.

Tito Rabat, qui devançait la Yamaha Tech3 deux boucles plus tôt, n’aura pas non plus eu le loisir de voir le drapeau à damiers, victime d’un incendie sur sa Ducati du team Avintia. Journée à oublier également pour Jack Miller et Franco Morbidelli, victimes de chutes séparées à 5 boucles du terme du Grand Prix. Autant de chutes permettent à Iannone de sauver une 10e position toutefois peu satisfaisante pour celui qui tentait de dépasser le leader Marquez dans la première boucle.

Cal Crutchlow remporte la bataille du premier groupe de poursuivants, en faisant remonter sa LCR Honda comme annoncé de la dixième à la quatrième place après une course solide. Le Britannique devance Pedrosa, Viñales, Zarco, Petrucci, Bautista, Iannone, Pol Espargaró, Redding et Abraham, le dernier pilote en piste.

Au terme de ce Grand Prix de Catalogne, Marc Márquez conserve une main ferme sur le championnat avec 115 points, désormais 27 unités devant Valentino Rossi. Le Docteur dispose de 11 points d'avance sur un Viñales invisible en Catalogne. Sept points seulement séparent la quatrième position au général de Johann Zarco de la neuvième d'Andrea Iannone.

 
 
GP de Catalogne - Course
P.PiloteMotoAv.Ar.Écart
1 spain Jorge Lorenzo Ducati GP18 40:13.566
2 spain Marc Márquez Honda RC213V 4.479
3 italy Valentino Rossi Yamaha YZR-M1 6.098
4 united_kingdom Cal Crutchlow Honda RC213V 9.805
5 spain Dani Pedrosa Honda RC213V 10.640
6 spain Maverick Viñales Yamaha YZR-M1 10.798
7 france Johann Zarco Yamaha YZR-M1 13.432
8 italy Danilo Petrucci Ducati GP18 15.055
9 spain Álvaro Bautista Ducati GP17 22.057
10 italy Andrea Iannone Suzuki GSX-RR 24.141
11 spain Pol Espargaró KTM RC16 36.560
12 united_kingdom Scott Redding Aprilia RS-GP 38.229
13 czech_republic Karel Abraham Ducati GP16 1'21.526
14 italy Franco Morbidelli Honda RC213V 3 tours
  malaysia Hafizh Syahrin Yamaha YZR-M1 Abandon
  spain Tito Rabat Ducati GP17 Abandon
  australia Jack Miller Ducati GP17 Abandon
  united_kingdom Bradley Smith KTM RC16 Abandon
  japan Takaaki Nakagami Honda RC213V Abandon
  spain Álex Rins Suzuki GSX-RR Abandon
  italy Andrea Dovizioso Ducati GP18 Abandon
  belgium Xavier Siméon Ducati GP16 Abandon
  spain Aleix Espargaró Aprilia RS-GP Abandon
  switzerland Thomas Lüthi Honda RC213V Abandon
  france Sylvain Guintoli Suzuki GSX-RR Abandon
  finland Mika Kallio KTM RC16 Abandon

partages
commentaires
Viñales va changer de stratégie sur l'avant-course

Article précédent

Viñales va changer de stratégie sur l'avant-course

Article suivant

Championnat - Márquez reprend le large, Lorenzo remonte

Championnat - Márquez reprend le large, Lorenzo remonte
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021