Une récupération plus rapide que prévue pour Lorenzo

Forfait pour les essais qui se sont tenus ces trois derniers jours en Malaisie, l'Espagnol juge cependant que la vitesse de son rétablissement lui permettra d'être dans le coup au Qatar.

Une récupération plus rapide que prévue pour Lorenzo

C'est le grand absent des essais de Sepang avec Dani Pedrosa : Jorge Lorenzo a vu sa rentrée retardée en raison d'une blessure au scaphoïde gauche reçue le mois dernier.

Il faudra donc attendre les prochains essais officiels au Qatar pour le voir de nouveau sur la Honda officielle, confiée ces trois derniers jours à Marc Márquez, lui aussi convalescent, ainsi que Stefan Bradl.

Lire aussi :

Néanmoins, le Majorquin a eu l'occasion de rassurer et de faire un point sur son rétablissement avec nos confrères du site officiel MotoGP.com. Ainsi, s'il admet qu'il ne sera toujours pas revenu à 100% pour le test de Losail, sa récupération s'avère néanmoins plus rapide que prévue.

"Je continue de récupérer, c'est toujours difficile une blessure au niveau du scaphoïde", a-t-il déclaré. "Mais je récupère vite et je suis satisfait de cela. Il y a trois ou quatre jours j'ai repris la piscine. J'ai gagné quelques degrés [en mobilité] ainsi que de la puissance, je me renforce. Mais ce type de blessure requiert des mois pour avoir de bonnes sensations. C'est un long processus, et aux essais du Qatar je ne serai pas à 100%, mais j'espère néanmoins apporter des informations précieuses en vue de la première course."

 

Pas de roulage depuis son accident

Les essais de Sepang désormais clos, les prochains auront donc lieu dans le golfe Persique et seront l'occasion pour le numéro 99 de remonter pour la première fois sur une moto depuis son accident survenu à l'entraînement il y a près de trois semaines.

Se remettre dans le bain sera donc difficile pour le triple Champion du monde, d'autant plus sur une machine qu'il n'a pas encore totalement apprivoisée, et qui pourrait bien encore largement évoluer suite aux conclusions des essais en Malaisie.

"Je n'ai toujours pas piloté la moindre moto, donc c'est difficile de savoir comment je me sentirai sur une machine qui va à 300 km/h, ou bien dans les changements de direction", explique Lorenzo. "Je pense que ma récupération a été plus rapide que dans les cas habituels mais le chemin est encore long jusqu'au Qatar. Je vais avoir des douleurs encore pendant deux ou trois mois, mais j'espère être compétitif lors des premières courses."

 

Manque d'expérience face à Márquez

Contraint de se tenir éloigné de l'action en ce début février, le nouveau pilote Honda a pu en profiter pour prendre du recul sur ses chances de titre cette année, et par extension sur ses chances de rivaliser avec son quintuple Champion du monde MotoGP de coéquipier.

"J'ai toujours dit qu'en MotoGP tout est possible. Mais il faut être réaliste et voir nos limites. Il ne s'agit pas d'un manque de travail, de talent ou de motivation, mais plutôt d'expérience sur la moto", prévient Lorenzo, bien conscient qu'il accumule du retard dans l'appréhension de la RC213V face à Márquez. "Nous avons de moins en moins de tests pour nous préparer. Juste trois ou quatre, ce n'est pas suffisant pour connaître parfaitement une moto. Donc bien sûr nous allons être en difficulté au Qatar, ainsi que lors des premières courses."

Lire aussi :

Quant à la concurrence, qui promet d'être relevée cette année avec le retour au premier plan de Yamaha et la montée en puissance de Suzuki, Lorenzo préfère ne pas se prononcer pour l'instant, arguant que les résultats de Sepang, qui ont vu Ducati tenir finalement le haut du pavé, sont à prendre avec des pincettes sur ce type de circuit visité.

"Quatre Ducati en tête, c'est bien pour eux", constate-t-il. "Mais il ne s'agit pas que de vitesse sur un tour, et on ne peut tirer de conclusions sur le rythme de course. Marc a dominé la première journée, donc c'est toujours un bon signal, surtout sur une piste qui a toujours été difficile pour le package Honda."

En cela le tracé de Losail sera peut-être plus représentatif du niveau de chacun, et donc de la hiérarchie en vue de la saison 2019.

partages
commentaires
Opéré de la clavicule, Pedrosa entame une convalescence de 3 mois
Article précédent

Opéré de la clavicule, Pedrosa entame une convalescence de 3 mois

Article suivant

Márquez : "J’ai abordé le test d’une autre façon"

Márquez : "J’ai abordé le test d’une autre façon"
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021