"Plus fort et plus rapide", Lorenzo se réjouit de sa progression

partages
commentaires
Par : Léna Buffa
21 sept. 2018 à 18:34

Deuxième de cette journée en Aragón, le pilote Ducati se félicite de sa forte progression entre les deux séances, aidé en cela par des conditions de piste de plus en plus favorables.

Jorge Lorenzo, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Jeudi, à son arrivée dans le paddock, Jorge Lorenzo avait tempéré l'enthousiasme des participants à son point presse, lorsqu'il lui avait été signifié qu'un autre pilote considérait qu'il serait intouchable ce week-end, sur le MotorLand Aragón...

"J'espère qu'il a raison, mais ce sera dur, parce que Márquez est très fort sur cette piste, et puis Honda a amélioré son moteur cette année. Il est vrai aussi que je connais mieux la moto que l'année dernière, elle est plus complète, elle tourne un peu mieux…" énumérait-il. "On verra, tout est possible, mais de là à dire que je serai intouchable avant même d'avoir commencé le week-end, c'est peut-être trop."

Peut-être trop, en tout cas ce compliment avait de quoi faire plaisir à l'Espagnol, au point qu'il lui est revenu à l'esprit aujourd'hui à l'heure d'analyser la première journée d'essais libres. "Ce matin, je pensais que celui qui avait dit que j'étais clairement favori s'était trompé ! Mais l'amélioration a été énorme cet après-midi, vraiment énorme", constate-t-il.

Lire aussi :

Quatrième des EL1 en 1'48"751, Lorenzo a gagné 1"2 cet après-midi et s'est ainsi propulsé au deuxième rang du classement. Un chrono obtenu dans son time attack, alors qu'il a choisi de conserver le même pneu avant durant toute la séance (un soft) et d'y associer un pneu arrière neuf (soft lui aussi) pour sa dernière série de tours, gagnant ainsi une seconde pleine sur son meilleur temps personnel. Mais avant même cet exercice, sa performance l'avait satisfait dans l'optique de la course au programme dans deux jours.

"Entre le matin et l'après-midi, j'ai compris certaines choses dans certains virages, j'ai mieux piloté et j'ai opéré une grosse progression, peut-être la plus grande parmi tous les pilotes. Je suis donc très content parce que mon rythme en pneus usés est très régulier et rapide", retient le pilote Ducati, qui met sa relative contre-performance du matin sur le compte du manque de gomme en piste.

"Le grip du bitume n'était pas formidable ce matin. Il fallait plus de gomme en piste pour gagner en adhérence. Je pense que la principale amélioration est venue du grip, et puis j'ai aussi changé un peu mon style de pilotage pour progresser dans certains virages. Mais le gain de grip est probablement le point sur lequel je ressens le plus la différence par rapport aux autres pilotes."

Lire aussi :

Les conditions de piste plus favorables de cet après-midi lui ont donc immédiatement permis de se sentir plus à l'aise. "J'ai mieux piloté, je me suis senti plus fort, plus rapide. J'ai été un des pilotes affichant le meilleur rythme, un des plus rapides avec un pneu neuf aussi – même si je ne l'ai pas monté à l'avant, alors ça va clairement me donner quelques dixièmes de plus demain", se réjouit-il.

"Il y a donc encore de la marge, sur de nombreux points, pour que je sois encore plus rapide, mais la base est très bonne. Je pense que le temps d'aujourd'hui sera suffisant pour aller directement en Q2 demain, sans monter de pneus [neufs] demain matin en fin de séance. C'est positif, parce que ça permet de plus travailler dans l'optique de la course."

S'il travaille en vue de la course de dimanche, Jorge Lorenzo n'en oublie pas pour autant les qualifications. Lui qui détient le record de la piste depuis la course de 2015, se verrait-il déposséder Márquez de celui de la pole ? "On n'est que vendredi et je pense que demain on pourra descendre dans les 1'46 en qualifs", annonce-t-il, sachant que le record de 1'46"635 tient depuis trois ans. "À voir le chrono de Marc et celui que j'ai fait, sans avoir monté de pneu neuf à l'avant, je pense qu'avec plus de tentatives – parce qu'on a deux pneus en qualifs – il sera peut-être possible de faire un 1'46 – 1'46"9 ou 1'46"8, ça pourrait être possible." Pas assez pour le record, donc ? Avec Jorge Lorenzo rien n'est pourtant jamais impossible…

Article suivant
Márquez : "L'important est de gagner, peu importe où et quand"

Article précédent

Márquez : "L'important est de gagner, peu importe où et quand"

Article suivant

Les plus belles photos du vendredi au GP d'Aragón

Les plus belles photos du vendredi au GP d'Aragón
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Motorland Aragon
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Léna Buffa