La Malaisie, "chance la plus concrète" d'un retour pour Lorenzo

Forfait pour le Grand Prix du Japon, Jorge Lorenzo va tenter de revenir dès la semaine prochaine, à Phillip Island, mais il vise plutôt le Grand Prix de Malaisie comme chance "concrète" de retour.

La Malaisie, "chance la plus concrète" d'un retour pour Lorenzo
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, blessé après sa chute
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team

Un tour, c'est tout ce qu'il aura fallu au Majorquin pour mettre un terme à son week-end nippon, sur le Twin Ring Motegi. Le pilote Ducati loupera donc une deuxième manche consécutive, lui qui avait déjà dû déclarer forfait en Thaïlande après sa chute en EL2, où il s'était occasionné une fêlure du radius gauche.

Peu optimiste lors de la conférence de presse de ce jeudi, Lorenzo a tout de suite su qu'il devait mettre pied à terre, ses blessures l'empêchant de piloter sa moto confortablement, sans parler des risques supplémentaires liés à une hypothétique chute.

Lire aussi :

"C'est un tout, la douleur, mais aussi le risque de déplacer cette blessure. Je me sens encore moins bien qu'attendu, je m'attendais à avoir beaucoup de difficultés à piloter. Je me suis senti très mal au freinage, car mon cerveau ne m'autorisait pas à pousser mon poignet gauche au freinage, donc je n'étais pas rapide, je n'étais pas à l'aise. Je me sentais en sécurité sur la moto, mais je me disais que si je voulais attaquer un peu plus je pouvais faire une erreur et chuter, ça n'avait pas de sens."

Deux semaines pile après sa blessure, il a été demandé au porteur du numéro 99 si une opération n'aurait pas pu améliorer son état de forme pour cette manche japonaise. Malheureusement, Lorenzo a confirmé qu'aucune procédure chirurgicale ne pouvait aider sa fêlure à se consolider.

"Ce genre de blessures n'a pas besoin d'opération, car l'os n'est pas déplacé. Mais il est aussi vrai que quand vous vous faites opérer, vous pouvez peut-être reprendre la piste plus vite. Mais avec ce type de fracture, on n'opère pas."

Dans une semaine pile, le peloton du MotoGP posera ses valises à Phillip Island et disputera la première journée du Grand Prix d'Australie. Jorge Lorenzo espère en être, mais admet totalement qu'il faudra peut-être attendre jusqu'au Grand Prix de Malaisie, dans deux semaines, pour le revoir en action, et en (relative) forme.

Lire aussi :

"Évidemment, la Malaisie est ma chance la plus concrète de courir. Je ne sais pas encore à propos de Phillip Island, car je ne sais pas comment je vais me sentir en arrivant là-bas mercredi ou jeudi. Mais c'est difficile à croire que si en 14 jours, la blessure ne s'est pas remise si bien, elle puisse se remettre si vite en six jours. Ça peut arriver, et on va faire une IRM pour comprendre plus précisément ce qui s'est passé avec la blessure et voir ce qu'on va faire. La seule chose que je peux faire maintenant est me reposer, et attendre que le corps aille mieux."

Le rendez-vous de Sepang est donc l'objectif prioritaire de Jorge Lorenzo, qui espère également pouvoir terminer sur une bonne note avec Ducati lors de la dernière manche de la saison, à Valence. Le test organisé deux jours après la dernière course, qui donnera le coup d'envoi de la saison 2019, n'est pas encore dans son esprit.

"Le plus important, c'est ma santé. Le prochain objectif, même si c'est difficile, c'est Phillip Island, ou alors la Malaisie, on va essayer très fort [d'être de retour] pour la Malaisie, et puis ensuite bien sûr, Valence. L'an prochain sera l'an prochain."

partages
commentaires
Rossi reste prudent après une première journée incertaine

Article précédent

Rossi reste prudent après une première journée incertaine

Article suivant

Crivillé : "Márquez peut battre Rossi et rêver des 15 titres d'Agostini"

Crivillé : "Márquez peut battre Rossi et rêver des 15 titres d'Agostini"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021