Lorenzo - Rossi aurait le pouvoir de faire changer les fans

Le MotoGP n'a pas toujours donné la meilleure image de lui-même cette saison. Cela concerne aussi bien les pilotes - entre manœuvres répréhensibles en piste et attitudes peu glorieuses hors-piste - mais aussi les fans.

Certains ont amplement dépassé les limites du fairplay. Jorge Lorenzo en sait quelque chose, lui qui n'a eu de cesse de se faire siffler lors de ses apparitions sur les podiums, et ce même dans son pays. S'il a pris le parti d'en sourire publiquement et, dernièrement, de répondre par l'humour aux insultes qu'il a pu recevoir sur Twitter, le Majorquin n'en est pas moins conscient qu'il s'agit là d'un vrai problème.

"Pendant longtemps, en moto il y a eu du respect entre les fans. Ceux qui soutenaient un pilote respectaient toujours les autres. C'est en train de changer," constate Jorge Lorenzo dans les colonnes de As. "Cela ne date pas de cette année. En 2008 à Donington Park - où je n'étais pas sur le podium - les fans de Rossi ont sifflé Stoner après sa victoire. Ce qui est difficilement compréhensible, c'est que ça n'est jamais arrivé dans la moto."

Aujourd'hui le pilote espagnol est convaincu que les stars du championnat doivent prendre position pour stopper cette spirale, et que le premier d'entre eux devrait être le plus puissant : Valentino Rossi.

"A partir du moment où je vois que les gens qui me soutiennent et mes fans sifflent un autre pilote ou l'insultent, je vais tout de suite essayer de prendre des mesures. Mais ça n'est pas quelque chose qui arrive pour le moment et je ne sais pas quelle décision prendraient les autres pilotes. En l'occurrence Rossi, face à ce qu'il s'est passé. Rossi est celui qui aurait le plus de pouvoir pour tenter de changer le comportement de ses fans," estime le Champion du Monde.

Rossi est celui qui aurait le plus de pouvoir pour tenter de changer le comportement de ses fans.

Jorge Lorenzo

Tout le monde ne semble pas être de cet avis et certains voient même chez Valentino Rossi une part de responsabilité à la situation actuelle. Ainsi Livio Suppo (team manager Repsol Honda) suggérait-il il y a quelques jours, dans les colonnes de L'Equipe, que ces fans véhiculant les tensions étaient loin de l'état d'esprit motard et qu'ils avaient été attirés par la star qu'est Rossi : "Il a amené à la moto des fans sans culture, des gens qui se comportent comme des hooligans. C'est regrettable, on a pu le voir ces dernières semaines. Finalement, le jour où il prendra sa retraite, même si le MotoGP perd quelques parts d'audience, nous devrions retrouver un sport un peu plus normal." Et de s'interroger : "Je me demande parfois si nous n'avons pas engendré un monstre."

Dans ce contexte, pourra-t-on connaître une saison 2016 plus apaisée? Interrogé sur la question hier, lors de la remise des prix officielle du Gala FIM, Jorge Lorenzo a rappelé chacun à sa responsabilité : "Cela dépend beaucoup des fans eux-mêmes et de combien les pilotes peuvent influencer leurs propres fans, en tenant des propos qui peuvent les calmer. Sans cela, on pourrait revivre des situations similaires sur certaines courses."

"Mais ça n'est pas quelque chose qui m'inquiète trop," a tenu à souligner l'Espagnol. "Ma préoccupation c'est de très bien me préparer pour l'année qui arrive, que la moto soit bonne et que je puisse continuer à faire mon travail comme je l'ai fait jusqu'à présent."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi , Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Actualités
Tags fans, polémique, tifosi