Lorenzo et les rumeurs : "Cela peut faire mal à un sportif"

Jorge Lorenzo estime qu'il est "injuste" de publier des informations sans citer de source, comme cela a été le cas pour les rumeurs évoquant une non-reconduction de son contrat chez Honda.

Lorenzo et les rumeurs : "Cela peut faire mal à un sportif"
Charger le lecteur audio

On le sait en difficulté au guidon de sa Honda RC213V depuis le début de la saison, mais Jorge Lorenzo s'est montré plus compétitif ce vendredi au Mans. L'Espagnol a en effet terminé la journée au quatrième rang des temps combinés.

Il est toutefois trop tôt pour évoquer un confort absolu du Majorquin, qui a décidé de revenir à la selle Honda traditionnelle. C'est selon Lorenzo le seul changement majeur apporté à sa machine pour le week-end manceau.

Lire aussi :

"Je continue d’essayer des choses car je continue de ne pas être complètement à l’aise sur la moto, surtout au freinage, mais c’est quelque chose qui a trouvé une solution et mes sensations se sont un peu améliorées."

L'ancien pensionnaire des équipes officielles Yamaha et Ducati reste toutefois prudent par rapport à ce rythme retrouvé, arguant que c'est en course qu'il faut être devant. Il est vrai qu'à Jerez, Lorenzo s'était rapproché du groupe de tête en essais avant de s'effondrer le dimanche.

"Je me suis trouvé mieux et ai été plus rapide. Je répète que l’important est de le montrer en course, c’est là que les points se distribuent. Cela ne sert à de faire de bons essais si c’est pour terminer 10e, 12e ou 14e en course, il faut continuer à le montrer et donc à essayer des choses, afin que je sois à l’aise et que l’on puisse voir ma meilleure version, que nous n’avons pour l’instant pas vue."

Une motivation qui a pris un coup en EL1

La première séance d'essais libres pouvait toutefois mettre à mal cet optimisme retrouvé, Jorge Lorenzo terminant au sol, et avec le 14e meilleur temps. L'Espagnol avoue qu'il a été compliqué de retrouver la motivation avant la séance de l'après-midi.

"Cela a été dur [de trouver la motivation après les EL1], car après les progrès réalisés à Jerez, cette chute et cette 14e position ont donné l’impression que nous venions juste d’arriver, et cela a été très dur mentalement d’être positif et optimiste. J’ai eu du mal mais j’y suis parvenu, j’ai roulé avec la volonté de poursuivre car il le fallait et lorsque l’on cherche, on trouve."

"Nous avons trouvé quelque chose qui nous a permis d’être un peu mieux. Ce n’est pas la solution miracle et cela ne nous fera pas gagner la course dimanche, mais si la course se déroule sur le sec et que nous terminons plus près du vainqueur, cela sera déjà positif."

Le numéro 99 s'est également amusé des rumeurs parues récemment, et qui expliquaient que Honda songeait à ne pas reconduire son contrat : "Hier, quelqu'un a dit le contraire, que je m'étais mieux adapté à la Ducati et hier j'étais foutu, j'étais en dehors du championnat. C'était le contraire !"

Il s'est ensuite montré plus sérieux après le démenti d'hier : "Pour moi c’est injuste de publier quelque chose sans mentionner le nom de la source qui a soi-disant donné cette information. Je trouve que cela n’est pas bien, cela peut faire du mal à un sportif. Personnellement je crois que si on a le courage de publier une information si importante, il faut écrire le nom de la source et cela n’a pas été fait."

Avec Charlotte Guerdoux et Léna Buffa

Le top 5 des Essais Libres 2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Spain Maverick Viñales Yamaha 21 1'31.428  
2 Spain Marc Márquez Honda 22 1'31.618 0.190
3 France Fabio Quartararo Yamaha 23 1'31.713 0.285
4 Spain Jorge Lorenzo Honda 22 1'31.716 0.288
5 Italy Andrea Dovizioso Ducati 21 1'31.736 0.308

partages
commentaires
Plusieurs frayeurs mais un bilan positif pour Márquez
Article précédent

Plusieurs frayeurs mais un bilan positif pour Márquez

Article suivant

Chaîne cassée et mauvais choix : Rossi seulement 13e

Chaîne cassée et mauvais choix : Rossi seulement 13e
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021