Lorenzo se dit "surpris" d'être aussi compétitif

partages
commentaires
Lorenzo se dit
Par : Léna Buffa
Co-auteur: Medhi Casaurang-Vergez
11 nov. 2016 à 18:11

Le triple Champion du monde a entamé de la meilleure manière qui soit le dernier Grand Prix qu'il disputera avec Yamaha.

Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Mika Kallio, KTM
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Movistar Yamaha MotoGP, Yamaha

Leader des deux séances disputées aujourd'hui, Jorge Lorenzo a pris les rênes du peloton, seulement menacé par Marc Márquez à qui il est parvenu à répondre par deux fois. C'est ainsi qu'il affiche ce soir un meilleur chrono de 1'30"463, déjà plus rapide de neuf dixièmes que le record établi sur cette piste en course et à seulement quatre dixièmes du record absolu, qu'il a lui-même enregistré l'an dernier en qualifications.

Si sa domination avait été éclatante ce matin, sachant qu'il avait été le seul à tourner en 1'31"0 et qu'il y était parvenu à plusieurs reprises, la séance de cet après-midi a révélé une concurrence plus exacerbée venue de celui qui lui a succédé au championnat. Plus à même de figurer dans la fenêtre des 1'30, Márquez n'a toutefois pas utilisé les mêmes pneus que son rival, qui y voit l'impossibilité de mettre véritablement leurs performances en parallèle.

"Je ne sais pas si j'ai le meilleur rythme, car Marc Márquez a utilisé le pneu arrière [le plus] dur cet après-midi, et moi le tendre. C'est donc difficile de comparer, mais je pense que Marc et moi sommes ceux qui avons le meilleur rythme ou qui sommes les plus rapides", constate-t-il néanmoins.

Pour le pilote espagnol, cette compétitivité retrouvée, après un passage à vide déconcertant, vient essentiellement des pneus. "Le tarmac donne pas mal de grip. La carcasse des Michelin est ici la même qu'à Brno et Misano ; elle est différente des trois dernières courses, où elle était plus dure pour éviter la surchauffe des pneus. Avec cette carcasse et ce bitume, je me suis très bien senti, dès les premiers tours ce matin et cet après-midi aussi", explique-t-il.

"J'ai été surpris de voir à quel point j'étais compétitif aujourd'hui, car sur les cinq, six ou sept dernières manches, je ne l'étais pas vraiment. Mais en arrivant ici, j'ai été rapide et régulier dès le début, avec de bonnes sensations."

"Ça vient des pneus", pointe-t-il. "Michelin doit travailler et travaillera à l'avenir pour nous fournir les meilleurs pneus pour toutes les pistes. Pour le moment, cette année, ça a été difficile, mais lorsque le grip est là et que j'ai confiance dans les pneus, je suis compétitif."

De nouveaux pneus qui demandent confirmation

Les pneus sont au cœur de l'attention, sachant qu'aux deux options slicks mises à disposition à l'arrière (soft et medium), Michelin a associé pas moins de quatre pneus avant : des gommes soft et medium proposées avec deux profils différents - le classique et un autre destiné à 2017 et testé lors des essais post-course de Brno.

"Pour être honnête, je n'ai pas senti autant de différence qu'à Brno, mais bien entendu ce n'était pas pire. Le passage de courbe était probablement meilleur, ainsi que l'adhérence en milieu de virage, mais on doit reconfirmer cela demain", indique Jorge Lorenzo.

Article suivant
Rossi veut gagner "trois ou quatre dixièmes" pour viser le podium

Article précédent

Rossi veut gagner "trois ou quatre dixièmes" pour viser le podium

Article suivant

Márquez doit mieux comprendre la tenue des pneus

Márquez doit mieux comprendre la tenue des pneus
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Valence
Catégorie Essais Libres - Vendredi
Lieu Valencia
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions