Lorenzo - "Si je perds des points à Sepang, Rossi sera champion"

Jorge Lorenzo avait prévenu qu'être battu par Valentino Rossi à Phillip Island aurait rendu son sacre "presque impossible". Mais le pilote espagnol a repris du poil de la bête et une nouvelle fois alimenté le suspense en réduisant son retard de...

Tandis que Marc Márquez le privait de la victoire dans le dernier tour du Grand Prix d'Australie, Lorenzo a en effet pu se réjouir de voir Andrea Iannone déposséder Rossi de la troisième place. L'impact mathématique de ces changements de dernière minute est loin d'être anodin!

"Reprendre sept ou quatre points, ce n'est pas pareil," rappelle Jorge Lorenzo dans un entretien à As. "Vu comment s'est déroulée la course, Vale aurait même pu terminer devant moi. Je n'ai pas obtenu le meilleur résultat, mais je ne vais pas me plaindre : c'est quand même un excellent résultat."

Hier je l'aurais tué et ce soir il sera mon meilleur ami. Comme les choses changent…

Jorge Lorenzo, au sujet d'Andrea Iannone

Le Champion du Monde 2010 et 2012 sait que le niveau élevé affiché par les pilotes Repsol Honda et par Andrea Iannone en cette fin de saison peut tourner en sa faveur. D'ailleurs, s'il n'a pas caché sa colère en voyant le pilote Ducati prendre sa roue, samedi, en qualifications, il était beaucoup amical à l'arrivée de la course.

"Hier il m'a pris une place sur la grille, mais aujourd'hui il m'a permis de gagner quelques points importants," résumait-t-il dimanche soir. "Hier je l'aurais tué et ce soir il sera mon meilleur ami. Comme les choses changent…"

Se défendre en restant rapide

Les calculatrices sont désormais de sortie aux quatre coins du paddock, sachant que l'avant-dernière manche de la saison offrira à Rossi une première chance de remporter le titre. Lorenzo ne cesse d'osciller entre fatalisme et obstination, mais il tient un paramètre pour sûr : il doit rester devant son adversaire.

"Si je perds des points à Sepang, je pense que Rossi sera champion. [Sinon] il faudrait qu'il se passe quelque chose comme ce qui est arrivé à Valence en 2006," suggère-t-il, en se référant au titre que Valentino Rossi a perdu en chutant sur la dernière manche, et ce alors qu'il avait pris la tête du championnat lors de l'épreuve précédente.

"Tant que l'on n'arrive pas au samedi de la Malaisie et de Valence, on ne peut pas faire de calculs," précise le pilote espagnol. "En tout cas, la meilleure recette c'est d'être très rapide et de ne pas commettre d'erreurs. On ne sait jamais, mais je suis très rapide et si je continue comme ça, j'ai une bonne chance de gagner."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi , Jorge Lorenzo
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Actualités
Tags championnat du monde, duel